Fiers des racines chrétiennes de l’Europe !

La France a été tout particulièrement choisie par Dieu.

Des racines chrétiennes de la France, a jailli la Ligue des Droits Humains inspirée par l’Esprit Saint.

Ces droits sont explicités dans les encycliques vaticanes.  

 https://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/cti_documents/rc_cti_1983_dignita-diritti_fr.html

L’Esprit Saint circule dans « l’arbre » qu’est le Royaume de Dieu. L’Eglise en est un bourgeon.

16 Je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair. 17 Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez. 18 Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi. 19 On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche, …

22 Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, 23 douceur et maîtrise de soi. https://www.aelf.org/bible/Ga/5

On reconnait l’arbre à ses fruits.

On a besoin de l’Esprit Saint pour faire la distinction entre ce qui vient de Dieu et ce qui vient du Malin, car Satan singe Dieu.

15 Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces. 16 C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? 17 C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais. 18 Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits. 19 Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu.

20 Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.  https://www.aelf.org/bible/Mt/7

L’Esprit Saint est comme la sève qui donne amour, joie, paix : la VIE! Pas la mort.  

Quand des humains, lanceurs d’alerte sont arrêtés, torturés, supprimés, cela n’a rien  à voir avec l’amour de Dieu. Ce qui vaut la persécution à Walid Al-Husseini, c’est de mettre en garde la France : elle est menacée par l’islam radical.

https://en.wikipedia.org/wiki/Waleed_Al-Husseini

Le Royaume de Dieu est peuplé des blessés de la vie, des pauvres, … 

26 Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n’y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. 27 Au contraire, ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; 28 ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est ; 29 ainsi aucun être de chair ne pourra s’enorgueillir devant Dieu. https://www.aelf.org/bible/1Co/1

21 On ne dira pas : “Voilà, il est ici !” ou bien : “Il est là !” En effet, voici que le règne de Dieu est au milieu de vous. » https://www.aelf.org/bible/Lc/17

Jésus donne une bonne place aux enfants. Il dénonce fermement le mal à leur encontre.

Frère Jean-Baptiste dénonce ce que notre société sans foi ni loi permet.  

02 Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, 03 et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. 04 Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. 05 Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.

https://www.wordproject.org/bibles/fr/40/18.htm

Dans le Royaume de Dieu, femmes et hommes sont égaux.

Dans sa sagesse, Dieu a créé les humains différents et complémentaires. Pourquoi  les uns domineraient-ils les autres ?

Femmes soyez soumises ! Vraiment ?

Voir annexes.

Le christianisme étant une religion de « l’incarnation », il  s’intéresse à tout ce qui est humain.

Il encourage l’étude des mystères de la vie, de la nature, l’enseignement des sciences,  les mathématiques, la philosophie, les différentes religions,  ….

https://www.youtube.com/watch?v=cS0OIB9Gz9I&t=255s

Par contre, dans certains pays où règne l’islam, seule la religion est enseignée. Et c’est une obligation de suivre les cours coraniques, que ça plaise ou pas,   même si vous êtes chrétien. 

Témoignage : Je rentre dans la maison d’une famille musulmane récemment arrivée en Belgique. Ombre au décor : il manque Omar,  le fils de 5 ou 6 ans environ qui est resté au pays. Les parents d’Aïcha l’avaient enlevé à sa mère et « placé » parce qu’elle avait quitté le mari qu’on lui avait imposé pour en épouser un autre. En fait la maman est arrivée seule et le mari de son choix l’a rejointe ensuite, sans l’enfant. Quand j’arrive, ils sont au téléphone.   

-C’est mon fils ! lance Aïcha très émue.

Elle met le haut-parleur et j’entends le gamin parler. Elle me dit  -C’est une sourate du Coran. 

– Mais alors, lui dis-je, vous savez où il est ton fils ! Pourquoi ton mari ne l’a-t-il pas amené  quand il t’a rejointe ? 

– Il veut que mon fils connaisse par cœur le Coran.

-(Et s’il a peu de mémoire, le pauvre garçon, … ?)

-Je pleure chaque jour quand je pense à lui.

Je compatis : « Pauvres enfants talibés … et leurs mamans! » (cfr supplément)

Discernons tout ce qui nous est proposé !

Le chrétien, fût-il religieux,  n’est  pas désincarné…

et il parle, il dénonce …

…il annonce

« Accueille l’étranger. »

Lévitique 19:34
Vous traiterez l’étranger en séjour parmi vous comme un indigène du milieu de vous; vous l’aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte. Je suis l’Eternel, votre Dieu   https://saintebible.com/exodus/22-21.htm

Les étrangers peuvent continuer de pratiquer la religion de leur choix, les Musulmans peuvent construire des mosquées et même des écoles coraniques. Hélas, il y a aussi des tribunaux où la charia est appliquée !!

Inversement, ce n’est pas le cas. Etre chrétien en TURQUIE en 2018, ce n’est pas du gâteau !

Les chrétiens sont appelés à témoigner de leur belle foi, pas à l’imposer.

Marie contribue largement à l’évangélisation.  

J’ai mal pour nos pays qui se déchristianisent, car ils perdent leurs valeurs de fraternité ….

 Boualem SANSAL : « L’ Europe est cernée par l’islamisme »

SVP Témoignez de votre belle foi ! Tous les moyens sont bons si du moins ils sont respectueux.

PRIONS : «  Le Seigneur t’envoie pour consoler les autres. » 

Annexes.

C’est progressivement que la fille et la femme trouvent leur place dans la société.

https://www.souffledevie.be/fr/temoignage-femme-enceinte

Cantiques.

 « La politique est la forme la plus haute de la charité. »

Que l’Esprit Saint nous éclaire, vous et moi. Qu’il nous arrache à nos idées toutes faites. Le monde va mal :  Pas de résignation, pas de stagnation,  mais de l’engagement, dans la prière, une prière forte et constante.

https://www.facebook.com/LAntiMedia

Notre chef suprème: c’est le Seigneur. Son commandement : l’amour (charité) en vue de notre bonheur.  

Sache donc aujourd’hui, et médite cela en ton cœur :
… Tu garderas les décrets et les commandements du Seigneur
que je te donne aujourd’hui,
afin d’avoir, toi et tes fils, bonheur et longue vie
sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu, tous les jours.

https://www.aelf.org/2024-05-26/romain/messe

Jésus, notre Maître, nous a aimés jusqu’à donner sa vie pour nous.

13 Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. … 15 C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

https://www.aelf.org/bible/Jn/13

« Vous le savez :
ceux que l’on regarde comme chefs des nations
les commandent en maîtres ;
les grands leur font sentir leur pouvoir.
    Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur… »

https://www.aelf.org/2024-05-29/romain/messe

Un dieu qui inviterait au meurtre n’est pas le vrai Dieu. Il ne faut pas lui obéir. « Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’Etat te le demande. »

Einstein était rempli d’Esprit Saint pour sortir de telles paroles. Il y a des maitres qui sont vides de l’Esprit de Dieu. C’est que leur prière est vide! Tournons-leur le dos définitivement.

Il est des gouvernants qui créent la peur. cfr: Pandémie.

Grâce à la prière de la foi, résistons à la peur en marchant à contre-courant, avec Jésus comme guide!

Il est de simples personnes qui cherchent la paix, la sérénité.  

Les lanceurs d’alerte sont-ils inspirés par Dieu? A chacun d’en juger APRES AVOIR PRIE!

dhttps://insolentiae.com/vous-ne-possederez-plus-rien-et-vous-serez-heureux-qui-controle-la-propriete-controle-les-hommes-ledito-de-charles-sannat/

«Le monde entier est en crise. Que dois-je faire, moi, pour sortir de la crise ? » (Pape François)

https://fr.aleteia.org/2019/12/13/on-ne-peut-pas-etre-chretien-sans-assumer-la-dimension-politique-de-son-existence/

Pape François : «Les chrétiens ne peuvent pas de se comporter comme Pilate…Ce n’est pas facile car la politique est trop salie».  « Peut-être parce que les chrétiens ne se sont pas engagés avec un esprit évangélique»… Et de souligner : «La politique est l’une des plus hautes formes de charité car elle recherche le bien commun».

Une bonne information demande de sortir des sentiers battus.

Avant de voter : Ecouter les uns et les autres pour  se faire une opinion personnelle.

Est-ce du racisme ou est-ce du bon sens que de vouloir limiter l’immigration ?

Même si des personnes du parti de Jordan Bardela nous déplaisent, ce politicien a quelque chose à nous dire, me semble-t-il.

Medhy Minyaoui et Senta Depuydt eux aussi méritent d’être écoutés.

A propos de la crise migratoire, le pape semble extrémiste, mais si on l’écoute bien …

… « Le migrant doit être accueilli. Par la suite, vous verrez comment le gérer. Il faut peut-être le renvoyer, je ne sais pas, mais chaque cas doit être considéré avec humanité, n’est-ce pas ? »

De Poutine à Gaza, abus et Fiducia Supplicans | ZENIT – Français

La guerre est horrible. Je m’interroge : Quel parti politique cherche à dialoguer plutôt que de tuer ?  

Avec de vieux F16 (fiables ?) de jeunes Ukrainiens à peine formés à l’aviation vont affronter l’armée russe. Qui parmi eux reviendra vivant ? Ça  me révolte de voir qu’on oblige des jeunes gens à prendre les armes. Et quand j’entends Mr Macron envisager le départ de troupes françaises, … non!! Pas d’escalade à la violence SVP!  STOP à la GUERRE!

Oui, le pape a raison d’inviter à la négociation.

https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2024-03/le-pape-appelle-au-courage-de-la-negociation-pour-l-ukraine.html

Jésus-Christ est notre Roi. Afin que s’étende son Royaume de PAIX et d’AMOUR, il nous invite (sans obliger) à le servir.

Ah ! Ce que je voudrais que tout le monde choisisse Jésus comme guide! Il EXIGE l’engagement de ceux qui veulent le suivre à faire grandir son Royaume de PAIX, d’AMOUR! On ne peut être chrétien sans témoigner de sa foi.

« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer
tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous
tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

https://www.aelf.org/2024-05-26/romain/messe

Vivent les artisans de paix! Vivent les écoles de la paix de Sant-Egidio!

https://www.santegidio.org/pageID/30016/langID/fr/CONTACTS.html

https://www.santegidio.org/pageID/30076/langID/fr/ECOLES-DE-LA-PAIX.html

Bientôt les élections. Osons la réflexion et la discussion franche.  

Attention au pouvoir des GAFAM, des ultra-riches, attention aux communistes*, aux islamistes …

*Le Livre noir, en proposant le premier bilan, à l’échelle mondiale, des crimes commis par les régimes communistes. Comptabilité terrifiante: les diverses tentatives de construction de «l’homme nouveau» ont provoqué, de par le monde, la mort de 65 à 85 millions de personnes.  https://www.lexpress.fr/monde/europe/le-bilan-des-crimes-communistes_497981.html

Puisse chacun prendre le temps de s’informer auprès d’un presse LIBRE, et,  LIBRES d’esprit, de prendre position pour la VIE. Nous ne voulons pas devenir des robots que les décideurs manipuleront de plus en plus  à leur guise, avec l’intelligence artificielle à l’appui.

Mr Macron a favorisé l’installation d’Amazon. Evidemment y faire ses achats, c’est commode.  Tout le monde aime trouver rapidement ce dont il a besoin à un prix très bas, mais les conséquences à long terme sont terribles. C’est comme de nourrir l’ogre qui mange nos enfants. Réfléchissons aux conséquences de nos choix. Evidemment, la pauvreté galopante ne laisse pas toujours le choix. …

https://www.edition-originale.com/en/prints-engravings-photographs/engravings-xixe/dore-charles-perrault-contes-le-petit-1862-79645

Le manque de liberté est une vraie menace pour les temps qui viennent. L’amour de l’argent menace même notre vie éternelle.

https://www.aelf.org/2024-05-27/romain/messe

L’islamisme est bien implanté en Europe. Et nous là-dedans, que pouvons-nous faire ? Nous sommes si naïfs !  

Au marché, j’aborde un groupe de personnes qui, arborant la couleur de leur parti politique, distribuent des tracts.

  • Avez-vous remarqué qui fait partie de votre liste ? Pour la plupart, ce sont des noms étrangers à consonance musulmane. J’aime les Musulmans, mais je crains l’islam.
  • Je suis laïc, j’accepte tout le monde. Mon père Italien a été mal reçu quand il est arrivé en 1960.
  • Je suis grand-mère d’enfants dont les parents sont issus de l’immigration :  Je les adore. Moi aussi, j’accueille tout le monde mais l’accueil doit être plein de sagesse. Ce n’est pas le cas en Belgique.
  • Chacun a le droit de faire de la politique.   
  • Oui, mais remarquez que sur les photos de votre tract, vous montrez des gens au nom français, belge, … Donc on est trompé quand on reçoit votre papier, car sur la liste elle-même,  il y a peu de noms belges.
  • Evidemment ! Les photos, ce sont les présidents (à la chambre, à la région et à l’Europe) !
  • Vous n’avez pas peur de voir notre pays devenir musulman ?
  • Je suis pour la laïcité. Les religions n’amènent que des problèmes.
  • Moi aussi je suis à 100% pour la laïcité en politique.
  • Si vous votez pour des musulmans, le pays va s’islamiser. A Bruxelles, ils sont en train de gravir tous les échelons de la société. Dans quelques années, avec un parti comme le vôtre, notre pays sera musulman. La charia*, vous connaissez ? Informez-vous ! 
  • La laïcité, la liberté de pensée n’existe pas en terre musulmane. Donc, tous nous sommes concernés, les Musulmans modérés en premier lieu. Si l’islam continue de se répandre, la Belgique sera bientôt musulmane. Il y en a qui osent nous provoquer: « L’Occident deviendra musulman par le ventre de vos femmes. »

*La charia (en arabe : الشَّرِيعَة, šarīʿa?, /ʃaˈriːʕa/note 1) représente dans l’islam diverses normes et règles doctrinales, sociales, cultuelles et relationnelles édictées par la révélation, mais discernées et interprétées par la science du droit islamique, le fiqh. (… ) La pratique de la charia et la place qui lui est accordée dans les ordres normatifs politiques varient considérablement historiquement et géographiquement, y compris au sein des États se réclamant de l’islam1.

Certains aspects de la charia sont considérés comme incompatibles avec la conception classique des droits de l’Homme, notamment en ce qui concerne la liberté d’expression, la liberté de croyance, la liberté sexuelle et la liberté des femmes. https://fr.wikipedia.org/wiki/Charia

De courageux Musulmans et ex-Musulmans sont de plus en plus nombreux à dénoncer les dérapages de l’islam politique, à leurs risques et périls.  

Fadila Maaroufi est une militante laïque belgo-marocaine. Directrice de l’Observatoire européen des fondamentalismes, basé à Bruxelles, elle est collaboratrice à l’ouvrage “Cachez cet islamisme: voile et laïcité à l’épreuve de la cancel culture” (co-dirigé par Florence Bergeaud-Blacker, éditions La Boîte à Pandore, 2021). #islam #religion #belgique #politique #lignedroite

Il est temps que les Européens idolâtres se convertissent! Dieu étendra son règne de PAIX quand nous obéirons aux règles qu’Il nous a données par le biais de son envoyé, JESUS-CHRIST. Les commandements de Dieu se résument en ces quelques mots: AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES COMME JE VOUS AI AIMES.

19 Ils vont à leur perte. Leur dieu, c’est leur ventre, et ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne pensent qu’aux choses de la terre.

https://www.aelf.org/bible/Ph/3

Soyons fiers de Jésus notre Paix, notre Roi!

Combien j’aimerais voir naitre un grand attachement de tous et toutes à Jésus-Christ. Qu’il devienne le guide de chacun de nous et de nos dirigeants! Jésus n’a pas cherché à s’enrichir, ni à fuir le danger, ni à forcer l’adhésion de quiconque à son programme. D’ailleurs il refusait la royauté à la manière du monde. Jésus était LIBRE! Il nous appelle à l’être nous aussi et à lutter pour la dignité de l’être humain, dès sa conception .

14 À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » 15 Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

https://www.aelf.org/bible/Jn/6

36 Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. »

https://www.aelf.org/bible/Jn/18

Qui est ce Dieu si proche de nous ?

Il guérit même des malades qui crient vers lui!-, quels que soient leur race, leur sexe, leur religion! Notre Dieu est merveilleux!

https://www.youtube.com/c/Pri%C3%A8redesmalades

« Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. »

Et nous aurons des personnages de ce genre, LIBRES, qui  ne coûtent rien à la société mais qui donnent, donnent, donnent … jusqu’à leur vie. Comme Jésus.

C’est par attraction à la Personne de Jésus-Christ qu’on devient chrétien, jamais par la force!

https://www.youtube.com/shorts/5l827Y-gpB8

Et si nous, adultes, nous montrions le bon exemple :  Les enfants nous imitent. Rions un peu !

https://www.facebook.com/reel/2466391803567544

Un petit plus : N’aie pas peur.

https://www.facebook.com/reel/305569639210599

https://www.facebook.com/reel/425518230377027

https://www.facebook.com/reel/438286708941340

CANTIQUES – PRIERES –

Pape François : « Je voudrais maintenant vous conseiller à tous un médicament. Certains vont penser: « Le pape se fait le pharmacien maintenant? » …  C’est un médicament de 59 grains, « entre-coeurs ». Il s’agit d’un médicament «spirituel » appelé « Misericordina ». … Le « chapelet de la miséricorde »: une aide spirituelle pour notre âme et pour répandre partout l’amour, le pardon et la fraternité. N’oubliez pas de la prendre ! Parce qu’elle fait du bien au cœur, à l’âme et à toute la vie ! »

https://www.youtube.com/watch?v=jWcxL6EMLWc&t=62s

https://www.facebook.com/lelapinbleudecoolus

Idées CARÊME: aiguiser notre sens critique et VOULOIR la PAIX.

Aiguiser notre sens critique, notre sensibilité et CROIRE fermement que la PAIX est possible.

Quel est l’enfant qui aime voir son père partir à la guerreQui souhaite la guerre ? Il est temps de retrouver notre cœur d’enfant. Demandons cette grâce à Notre-Seigneur.

« Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. 04 Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. 

 
https://www.aelf.org/bible/Mt/18

Et toi, quelle est ta position?

Le pape mérite-t-il d’être critiqué alors qu’il appelle l’Ukraine à hisser le drapeau blanc face à Moscou ?

François invite l’Ukraine à réfléchir:

« ne pas avoir honte de négocier avant que la situation n’empire ».  « Le plus fort est celui qui voit la situation, qui pense au peuple, et qui a le courage du drapeau blanc, c’est-à-dire de négocier ».  « Le verbe « négocier » est un verbe courageux : Quand on voit qu’on est vaincu, que les choses vont mal, il faut avoir le courage de négocier ».

https://www.cathobel.be/2024/03/guerre-en-ukraine-lappel-du-pape-francois-a-hisser-le-drapeau-blanc-provoque-lire-de-kiev/

Même Cyril Hanouna met en garde contre le piège de faire la guerre à Poutine.

https://www.youtube.com/watch?v=hQHazwSc4e4

voir à 4 minutes…

Le député Dupont-Aignan plaide lui aussi pour l’arrêt de la guerre.  

https://www.youtube.com/watch?v=LbfZpvicUqQ

 « Ça suffit de donner de l’argent à la guerre. Si on arrête la livraison d’armes, Zelinsky s’arrêtera à l’instant. Parce qu’il est porté à bout de bras par le contribuable. Il est possible d’échanger l’arrêt de livraisons contre un cessez-le-feu. »

Prenons conscience que si la guerre s’étend, nos hommes devront prendre les armes et … tuer leurs semblables.  S’il refusent, ils seront  lourdement pénalisés, eux et leurs familles. Vraiment, nous devons dire NON à la guerre !

Aiguisons notre sens critique face aux dérives de la médecine.

L’argent est en train de détruire ses fondements.  

L’islam se radicalise et les autorités sont peu réactives.

Soutien aux prisonniers d’opinion.

Soutien moral et financier aux chrétiens persécutés.

Si c’est possible, faire un don  pour les chrétiens persécutés. Qu’ils puissent reconstruire leurs maisons, leurs églises… Ne pas attendre que ce soit les autres qui le fassent.

https://aed-france.org/

12 « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.

https://www.aelf.org/bible/mt/7 

Tandis que Zelinsky est prêt à sacrifier les enfants de son peuple jusqu’au dernier, Jésus nous assure que :

Pas de temps à perdre : construisons un mur spirituel. Que Dieu éclaire chacun sur ses responsabilités.  

Grandissons tous dans la foi et la paix viendra!

Ensemble, faisons face à l’ennemi spirituel, le diable. C’est lui qui attise la haine, qui pousse les dirigeants à faire la guerre, par gloriole, par amour de l’argent : la vente des armes, ça rapporte ! 

Prions avec un cœur d’enfant, prions AVEC nos enfants.

Que cessent les guerres en Ukraine, en Palestine, en Afrique, …  et que les menaces de guerre s’éloignent de nos pays.

  • Seigneur, que nos enfants grandissent auprès de leurs parents, dans leur maison, leur pays.
  • Que nos dirigeants retrouvent un cœur d’enfant.
  • Que les prières pour la paix s’intensifient afin de former un véritable mur spirituel.
  • Que l’espérance nous fasse marcher.
  • Que notre foi en un avenir de PAIX grandisse.
  • Que nous débordions d’amour les uns pour les autres. … 

Pour fortifier notre foi, méditons chaque jour la parole de Dieu.

Même les Musulmans sont invités à découvrir la  Bible.

https://www.open-bible.fr/lecture/2024-03-15

   Vous scrutez les Écritures
parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ;
or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage,
    et vous ne voulez pas venir à moi
pour avoir la vie !
    La gloire, je ne la reçois pas des hommes ;
    d’ailleurs je vous connais :
vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu.
    Moi, je suis venu au nom de mon Père,
et vous ne me recevez pas ;
qu’un autre vienne en son propre nom,
celui-là, vous le recevrez !

 
https://www.aelf.org/2024-03-14/romain/messe

https://evangeli.net/evangile/jour/2024-03-14

25 Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; de toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai. 26 Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’ôterai de votre chair le cœur de pierre, je vous donnerai un cœur de chair. 27 Je mettrai en vous mon esprit, je ferai que vous marchiez selon mes lois, que vous gardiez mes préceptes et leur soyez fidèles.

https://www.aelf.org/bible/Ez/36

Prions avec le Chapelet de la Miséricorde.

Prière répétitive que Jésus lui-même recommande. C’est un peu comme un mantra mais c’est le Nom de Jésus, c’est sa Miséricorde qui est invoquée.  A prier sans modération.

Chapelet quotidien avec NDML

Quelques chants-prière.

ZAZ, quel message as-tu pour nous ?

ch4 ter Osons, avec discernement,  l’accueil des pauvres de chez nous et des immigrés.  

Accueillir l’étranger, oui mais …

Moustafa Jacoub, réfugié syrien.

… oui mais une immigration massive précipitée ne va pas sans effractions et réactions violentes.

Nous nous rappelons les nombreux viols dont ont été victimes les malheureuses Allemandes la nuit du réveillon 2016 après l’arrivée d’un million de réfugiés. Certains étaient de vrais sauvages. Heureusement des associations comme Sant’Egidio favorisent une accueil réfléchi, positif pour tous.

https://www.lefigaro.fr/international/2016/07/12/01003-20160712ARTFIG00162-allemagne-1200-femmes-agressees-pendant-la-nuit-du-nouvel-an.php

Sant’Egidio.

Pour permettre un accueil humain des migrants ET un respect des autochtones par les migrants eux-mêmes,  Sant’Egidio et autres associations ont mis au point un modus vivendi.

Les couloirs humanitaires permettent aux migrants (les plus fragiles) de ne pas tomber dans les mains des passeurs (qui parfois les abandonnent en pleine mer), et,  sur place en Europe,  Sant’Egidio  invite les migrants au respect des valeurs de nos pays en les mettant en contact avec des Européens ouverts à l’accueil. Un bon accompagnement est plus que nécessaire pour éviter la radicalisation de certains musulmans.  

AMNESTY INTERNATIONAL

« Nulle contrainte en religion. » (Coran)

Chers amis musulmans, rappelez à vos corréligionnaires ce verset capital. Un dialogue entre musulmans artisans de paix et les islamistes est vraiment nécessaire.

Nous accueillons les Musulmans comme tous les autres sans exiger leur conversion au christianisme. Les pays d’origine chrétienne permettent que coexistent les différentes religions chez eux.

Par contre, dans beaucoup de pays musulmans, on fait fi de cette sourate : « Nulle contrainte en religion » D’où beaucoup de souffrances, de guerres.

Ce sont les petits esprits qui créent les problèmes interculturels

A la mosquée Attadamoune de Molenbeek, l’abbé Jean-Pierre Dupont raconte sa mésaventure liée au manque de tolérance d’un non chrétien.

Comment de nos jours une religion peut-elle encore utiliser la force pour s’étendre?

PRIONS.

Prions pour les migrants afin qu’ils se sentent vraiment aimés de Dieu à travers l’accueil que nous leur réservons.

Qu’ils découvrent que Dieu aime les non-Musulmans. Qu’ils refusent un islam politique où l’on tue !! DIEU est GRAND d’AMOUR!

Qu’ils soient convaincus que jamais on ne peut utiliser la force pour contraindre une personne à changer de religion. Même le coran le dit mais … on trouve aussi des sourates qui disent le contraire. Allez savoir! Prions l’Esprit Saint d’éclairer chacun de nous.

Prions aussi pour les pays d’accueil. Que la foi grandisse car « si le sel s’affadit il est bon à être piétiné et jeté dehors. » Que l’amour grandisse dans les coeurs. Que chacun parvienne à se mettre à la place de l’autre: « Si c’était moi le réfugié?« 

Qu’ils sachent que Jésus ATTIRE à Lui par son Amour.

 « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.

https://www.aelf.org/bible/mt/7

Aimez-vous les uns les autres.

Les bons Juifs oeuvrent pour la PAIX

Enrico Macias est Juif et il est chantre de la Paix. Rien à voir avec les extrémistes du Moyen-Orient qui ne sont pas des religieux au bon sens du terme mais des idéologues dangereux.

La reli-gion relie les humains entre eux.

POSITIVONS

Il est des réfugiés très reconnaissants et des bénévoles super accueillants.

Cantiques/prières

TOUT HOMME (Théo Mertens) Tout homme est un frère, Tout homme est né de Dieu, fils de Dieu, Enfant d’un même Père, qui nous aime dans les cieux

1. Ouvre nos yeux aux mal aimés, aux méconnus, aux oubliés, fais-nous rejoindre dans les rues, la grande foule des exclus.

2. Ouvre nos cœurs aux démunis, aux rejetés des fonds de cours, fais-nous témoins dès aujourd’hui de ta tendresse et ton amour.

3.Ouvre nos bouches pour crier : un monde neuf est annoncé rends à chacun sa dignité D’homme debout et libéré.

Voir aussi : ch3 bis Les immigrés, nos frères et sœurs.  

https://www.facebook.com/groups/234965623525318/

ANNEXES

Qui n’a pas rêvé …

Qui n’a pas rêvé une fois dans sa vie de rencontrer des êtres célestes et de communiquer avec eux ? Quel chercheur de vérité n’a pas un jour voulu déchirer le voile qui sépare la terre de l’éternité, pénétrer dans le monde surnaturel, et peut-être – pourquoi pas ? – comme de nombreux enfants, rencontrer la Vierge et parler avec elle ?

À défaut de visions, c’est au prêtre mais aussi au poète écrivain qu’il faut oser demander cette entrée dans l’Infini, capable de fortifier la foi ou tout simplement de la donner.

Dans ce livre féérique où la qualité de l’écriture fait déjà toucher le divin, le rêve est assuré, la Vierge est là, toute proche, et le dialogue s’instaure, et son être se dévoile, et les idées subjuguent, et la lumière descend !

Aux passionnés de Dieu et aux amoureux de Marie, ce livre !

Après une carrière artistique à Paris, Michel-Marie Zanotti Sorkine est ordonné prêtre en 1999 à l’âge de 40 ans. Prédicateur, écrivain, auteur-compositeur et chanteur, ce prêtre aux innombrables talents met sa plume au service de sa mission. Il est l’auteur de plusieurs livres qui ont connu un grand succès, dont Croire aux éditions Artège et L’Amour aux éditions du Rocher. Format 11 x 17.8 cm. 192 pages. 9,50 €

Qui des familles de certains migrants restées au pays?

https://www.arte.tv/fr/videos/118119-000-A/senegal-les-femmes-de-migrants-affrontent-seules-le-quotidien/

Qu’est-ce que SANT’EGIDIO ?

Sant’Egidio est une communauté chrétienne née en 1968, au lendemain du concile Vatican II, à l’initiative d’Andrea Riccardi, dans un lycée du centre de Rome. Au fil des années, elle est devenue un réseau de communautés qui, dans plus de 70 pays dans le monde, avec une attention particulière aux périphéries et aux personnes périphériques, rassemble des hommes et des femmes de tout âge et de toute condition, unis par un lien de fraternité dans l’écoute de l’évangile et dans l’engagement bénévole et gratuit pour les pauvres et pour la paix.

Laprière, les pauvres et la paix sont ses références fondamentales.

La prière, fondée sur l’écoute de la Parole de Dieu, est la première œuvre de la Communauté, elle en accompagne et en oriente la vie. A Rome et partout dans le monde, elle est aussi un lieu de rencontre et d’accueil pour qui veut écouter la Parole de Dieu et adresser ses invocations au Seigneur.

Les pauvres sont les frères et amis de la Communauté. L’amitié avec ceux qui sont dans le besoin – personnes âgées, sans domicile, migrants, personnes handicapées, détenus, enfants des rues et des périphéries – est un trait caractéristique de la vie de ceux qui participent à Sant’Egidio sur les différents continents.

La conscience que la guerre est la mère de toutes les pauvretés a conduit la Communauté à travailler pour la paix, en la protégeant là où elle est menacée, en aidant à la reconstruire, en facilitant le dialogue là où il s’est arrêté. Le travail pour la paix est vécu comme une responsabilité des chrétiens, et constitue une partie du service global à la réconciliation et à la fraternité qui se concrétise notamment dans l’engagement œcuménique et le dialogue interreligieux dans « l’esprit d’Assise ».

https://www.santegidio.org/pageID/30008/langID/fr/LA-COMMUNAUT%C3%89.html

Les migrants, avec leur demande d’intégration, sont dans le cœur de la Communauté de Sant’Egidio depuis la fin des années soixante-dix, quand ils ont commencé, peu à peu, à être une présence significative dans la société italienne.

Le 22 mai 1979, des inconnus immolèrent un réfugié somalien, Ali Jama, alors qu’il dormait dans des cartons sur le parvis d’une église ancienne, près de place Navone, à Rome. Sa mort tragique nous incita à réfléchir sur la présence des premiers immigrés en Italie. La Communauté fit une veillée de prière et demanda à Jean-Paul II, devenu pontife depuis quelques mois seulement, de faire mémoire de cet homme, que personne ne connaissait. Le pape accueillit l’invitation et le 27 mai, pendant l’angélus, il fit mémoire d’Ali et avec lui de tous les migrants.

Depuis, nous en avons connu beaucoup, de nationalités et origines nombreuses et variées. Aujourd’hui nombre d’entre eux, à la fin d’un parcours d’intégration, sont des « nouveaux Italiens » et « nouveaux Européens ». Beaucoup d’entre eux ont obtenu la nationalité italienne et vivent, travaillent, veulent construire leur avenir dans le pays où ils résident, avec leur famille. Il en est de même dans d’autres pays européens où la Communauté est présente.

Tout commence avec l’accueil de ceux qui, fuyant leur pays, frappent à nos portes. Dans le même temps, il leur est proposé, dès le début, un parcours qui prévoit, comme première étape fondamentale, l’apprentissage de la langue. Ouvertes depuis 1982 – et fréquentées aujourd’hui par des milliers d’étudiants en Italie et dans d’autres pays européens, les écoles de langue et de culture sont la clé pour la compréhension et la participation à la vie sociale et relationnelle du pays dans lequel ils arrivent, et le mouvement Gens de Paix, dont font partie des personnes de toute les nationalités, contribue à créer un réseau qui protège de la tentation de la division et des replis identitaires. Assemblées, rencontres, conférences, dans les écoles notamment, permettent de favoriser l’inclusion sociale car elles rendent familiers, pour les citoyens des pays d’accueil, ceux qui viennent de loin. En ce sens, la Communauté de Sant’Egidio s’engage aussi avec force dans le combat contre toute forme de racisme et d’exclusion, en favorisant la rencontre entre des mondes différents destinés à vivre ensemble.

Après le naufrage de Lampedusa et les tragédies en mer à répétition, faisant des milliers de victimes à la recherche d’une espérance – et dans le sillage de ce qu’a souhaité à plusieurs reprises le pape François (« accueillir, protéger, promouvoir, intégrer ») – ont été lancés par la Communauté de sant’Egidio, en partenariat avec les Eglises protestantes italiennes, les couloirs humanitaires. A la fin de l’année 2007, ceux-ci avaient déjà permis l’arrivée en Italie de plus de mille réfugiés syriens en provenance du Liban, avec un projet entièrement autofinancé. Ainsi est né un modèle d’accueil et d’intégration, repris par la France et la Belgique, et considéré comme un exemple au niveau européen.

De nombreuses autres initiatives ont été prises par la Communauté de Sant’Egidio pour favoriser l’intégration, considérée, avec la construction de la paix, comme l’un des plus grands défis du monde globalisé.

https://www.santegidio.org/pageID/30100/langID/fr/MIGRANTS.html

https://www.santegidio.org/pageID/30012/langID/fr/COMMENT-AIDER.html

Quid de l’immigration ? Accueillons l’étranger en détresse.  

A cause de la violence de certains migrants ou fils d’immigrés, le racisme grandit. Or l’accueil des immigrés est vital,  du moins pour ceux qui sont en danger dans leur propre pays, ce qui n’est pas le cas de tous les demandeurs d’asile.

Jésus nous dit :

21 Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.

12 « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.

https://www.aelf.org/bible/Mt/7

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. »

https://www.aelf.org/2023-03-06/romain/messe

« Oui, Jésus, tu nous invites à la miséricorde, mais, dis-nous, comment être miséricordieux envers ceux qui nous créent problème et en même temps prendre soin de nous, de nos enfants, quand on voit la sauvagerie de certaines personnes qui n’aiment pas notre pays ? »

Un élément de réponse (1 élément) apparait dans le témoignage de milliers d’immigrés qui ont rencontré Jésus dans une terre d’accueil d’origine chrétienne.   En voici un, au hasard, celui de Manou Bolomik, parti du Cameroun et arrivé en France. C’est là que Jésus l’attendait pour lui faire goûter la paix du cœur et la porter autour de lui. De casseur, il est devenu … pasteur !

Manou Bolomik ne  s’intègre pas chez nous jusqu’à  ce que …

https://www.xl6.com/articles/9782916539607-la-revolution-du-pasteur-rappeur

Nous sommes en terre de mission.

Plus besoin de partir au loin. Nous avons l’occasion de témoigner de notre foi ici même, par la parole et par l’action. Ha ! Si les délinquants qui ont semé un grand malheur à Crépol avaient accueilli l’amour de Dieu dans leur vie, ils n’auraient pas commis de tels actes et ne seraient pas privés de liberté. Ils seraient sauvés ! 

En effet, l’Écriture dit :
quiconque invoquera le nom du Seigneur
sera sauvé.

    Or, comment l’invoquer,
si on n’a pas mis sa foi en lui ?
Comment mettre sa foi en lui,
si on ne l’a pas entendu ?
Comment entendre
si personne ne proclame ?
https://www.aelf.org/2023-11-30/romain/messe

« Si je l’avais écouté. » (Manou)

Soeur Emmanuelle encourage à chercher la PAIX qui vient du Christ.

A Medjugorje, lors d’une apparition de Jésus Enfant, son message était celui-ci : «Je suis votre Paix. Suivez mes commandements. » Ça veut dire : « N’allez pas chercher la paix ailleurs qu’en union avec Moi, le Christ. » 

Témoigner de notre foi est indissociable d’une attitude d’accueil respectueuse,

 notamment à l’égard des sans-papiers, sans-droits, sans-maisons, sans-travail,  sans-famille, …

Tel demandeur d’asile n’est pas régularisé, il travaille en noir et est mal rémunéré. Ben Sira le Sage dénonce la maltraitance qui nuit à l’intégration de la personne et risque de la rendre révoltée et agressive.

24 C’est une triste vie que d’aller de maison en maison, où tu restes un étranger et n’oses pas ouvrir la bouche. 25 Tu fais le service et présentes à boire sans qu’on te dise merci, et, en plus, tu entends des paroles dures : 26 « Viens ici, l’étranger, prépare la table ; et aussitôt prêt, donne-moi à manger ! 27 Va-t’en, l’étranger, laisse ta place à quelqu’un d’honorable ! Mon frère vient me rendre visite, j’ai besoin de la maison. » 28 Il est pénible pour un homme qui se respecte de s’entendre rabrouer par son hôte et insulter par un créancier.

https://www.aelf.org/bible/Si/29

Quand il y a 2 poids 2 mesures, ça fait mal.

Dans un même centre d’accueil, j’ai rencontré une famille palestienne arrivée par avion et qui, en très peu de temps, a été régularisée. Tant mieux pour elle. Par contre tant de migrants sont arrivés chez nous, après de longues semaines de marche. Et parce qu’ils ont été inscrits dans un pays autre que la Belgique, les papiers n’arrivent pas.  Plusieurs années s’écoulent … et rien.

Aujourd’hui, quelle est l’attitude de l’Eglise vis-à-vis de l’immigration ?

Mgr Sarah invite à freiner l’immigration (1) mais il insiste pour que l’on fasse tout pour aider les peuples à garder leurs enfants dans leur lieu de vie. Quant au pape François, il  invite à un accueil sans limite, mais réfléchi tout de même. Il soutient Sant’Egidio.  Cette complémentarité de personnes différentes permet à la barque Eglise de tenir le cap et cela depuis plus de 2000 ans.   

Etant lui-même fils d’immigrés, pape François sait de quoi il parle. Il invite à nous bouger, à aller à la rencontre de nos frères et sœurs en humanité. Il souhaite un Eglise en marche vers les périphéries.

« Misez sur les grandes idéaux, les grandes choses. Nous ne sommes pas choisis par le Seigneur pour de petites bricoles. Allez toujours au-delà, vers les grandes choses. Jeunes, jouez votre vie pour de grands idéaux… Ouvrons grande la porte à la nouveauté de Dieu … » (Pape François)

 «Je préfère une Église blessée parce qu’elle sort dans les périphéries existentielles du monde, à une Église malade parce qu’elle reste fermée dans sa petite sécurité» (Pape François)

Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés: Grandir ensemble comme humanité

La communauté Sant’Egidio mise sur un accueil très humain

Elle favorise ainsi une bonne intégration des migrants. Elle estime que « le modèle des couloirs humanitaires est une voie à suivre pour une politique plus humaine en matière de réfugiés et de migration à l’avenir. »  

Ecoutons notre cœur ET notre bon sens.   

https://www.youtube.com/watch?v=ABqXoq4nSSg

Nous, simples citoyens,  hommes et femmes de bonne volonté, quels que soient notre origine, notre religion, unissons-nous et agissons en toute conscience, aux urnes aussi.

Est-il possible d’arriver à pardonner ?

Comment pardonner à tous ces délinquants qui déstabilisent nos pays?

Posons-nous la question: Comment les Hutus et Tutsis sont-ils arrivés à se pardonner après le fameux génocide de 1994?

Un personnage lumineux à découvrir : Charles de Foucauld.  

Ce Français a longtemps vécu au Maroc et en Algérie, d’où partent de nombreux migrants. Ses propos au sujet de l’islam et des Musulmans qu’il aime tellement, méritent d’être connus. Fêté le  1er décembre.   https://www.charlesdefoucauld.org/fr/biographie.php

https://emmanuel.info/st-charles-de-foucauld-batisseur-fraternite-universelle/

CANTIQUES ************  MEDITATION

NB : La terre nouvelle dont parle la Bible où se rassembleront tous les croyants n’est pas un pays mais c’est le Royaume de Dieu, la « Jérusalem céleste ».

Viens saint Esprit https://www.youtube.com/watch?v=XyP0uAgpdY0

Slam Dieu. https://www.youtube.com/watch?v=SwMS_mRXawk

https://www.youtube.com/@FAROUJA1

La foi au Dieu d’Amour nous encourage à interpeler les hommes politiques.

ANNEXES :

ch3 Yahvé, Bouddha, Allah miséricordieux, Jésus miséricordieux comme Dieu le Père

ch3 bis Les immigrés, nos frères et sœurs

SANT’EGIDIO œuvre pour la PAIX, la FRATERNITE. Active dans plusieurs pays.

https://www.santegidio.be/fr/asbl/santegidio-bxl-europe-asbl/

https://www.facebook.com/communautedesantegidiofrance/

https://lessaisons.fr/livre/337226-andrea-riccardi-sant-egidio-rome-jean-dominique-durand-regis-ladous-beauchesne

https://lefaso.net/spip.php?article124773

bruxelles@santegidio.be     

A Molenbeek, Mr. l’imam Habbachich fait l’éloge de Sant’Egidio.

Email: info@santegidio.be   

https://www.santegidio.be/fr/protection-personnes-fragiles/

Synode – « On essaie de bâtir un chemin »

SYNODE « Adorer Dieu et servir le prochain constitue la réforme véritable et durable dans l’Eglise, une Eglise qui lave les pieds de l’humanité blessée. »

NB: Les idées ici exprimées sont personnelles. Je vous invite à vous pencher sur le journal paroissial édité par CathoBel.

Avant de bosser, avant de discuter (du pape, du synode, de l’immigration, d’evras, … ): prier, méditer longuement la Parole de Dieu, ça change tout.

https://www.youtube.com/channel/UCZ3YqwnXAwGAPHDdUS2DaRw

Les attentes de Mgr Laurent Ulrich

Le pape insiste sur la nécessité d’accueillir tout le monde dans l’Eglise. TODOS, TODOS.

Des membres du clergé comme des laïcs regrettent l’ouverture d’esprit auquel le dernier synode nous invite. Ils craignent des dérives. Soyons vigilants tout en accueillant ce qui est bon. Que l’Esprit-Saint nous donne la grâce de distinguer ce qui vient de Dieu de ce qui vient de l’esprit du monde ou même du diable. Oui, apprenons à DISCERNER ! Pas question de tout gober.

Il y a même aujourd’hui des personnes qui pensent que le pape est mauvais. Des prophéties (à discerner) nous mettent en garde. Perso, j’apprécie beaucoup les démarches de pape François  en vue de la paix : son parler à la fois simple et profond, ses voyages à la rencontre des dirigeants des pays, le fait qu’il aille vers les personnes toutes simples, handicapées, les pauvres, et en même temps je me pose des questions à son sujet, car lui aussi est pécheur et soumis à de fortes pressions intérieures et extérieures à l’Eglise.  Mais,  loin de moi l’idée de jeter le bébé avec l’eau du bain. Prions vraiment pour lui comme il le demande et pour tous les instruments de paix. Que la lumière de Dieu nous éclaire tous.

https://www.ktotv.com/emissions/le-pape-francois-en-irak

Jésus est le Temple; les chrétiens sont les pierres vivantes de ce Temple.

Le pape, c’est une personnalité très forte, c’est un « monument ». Le monde entier le connait. Mais il reste un être humain et son rôle est de désigner un plus grand que lui : JESUS-CHRIST. Et Jésus n’est pas n’importe quel « monument ». Il est le TEMPLE, le SANCTUAIRE de Dieu parmi les hommes.

19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » 21 Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.   https://www.aelf.org/bible/Jn/2

Par dessus tout, c’est à Jésus qu’il faut nous accrocher. C’est vers Jésus que l’Eglise nous invite à nous tourner.  Si l’Eglise nous déçoit, Jésus, lui,   ne déçoit jamais, parce qu’il est saint. Jésus console, Jésus réconforte, il donne force à celui qui est fatigué, désespéré. Crions vers Jésus.  

En marchant à sa suite, nous devenons des pierres vivantes de l’Eglise. Le synode vise à encourager les chrétiens à s’exprimer :  » Ephata, c’est-à-dire «  Ouvre-toi » (Mc 7 :34) et à écouter vraiment les différentes  voix de l’Eglise en marche. Il veut encourager l’adoration de Dieu en vérité et à servir le prochain de façon désintéressée.

TODOS – L’Eglise est féminine. Elle est l’épouse de l’Esprit-Saint.

Par leur fidélité à la prière, leur participation à la vie paroissiale, tant de femmes dans les églises consolent le Cœur de Dieu. A l’image de la Vierge Marie, elles donnent des frères et sœurs à Jésus. Leur rôle est central, parole de femme. Il y a moyen de mieux les écouter encore, mais … un jour à la fois. Surtout qu’elle ne dorment pas! Qu’elles restent vigilantes.

https://www.aelf.org/bible/Ct/1

TODOS : Les homosexuels et autres (LGBTQIA+) n’auraient-ils pas leur place dans nos églises ?

Accueillir les homosexuels, ce n’est pas les  encourager. C’est les écouter, eux, et écouter leurs familles, désemparées. Accueillir, c’est aussi discuter avec des personnes qui veulent changer de sexe.   Pas question de soutenir le choix d’un jeune, voire d’un enfant qui a cette idée en tête mais plutôt l’encourager à patienter avant de prendre une décision irréversible. Tant de personnes transgenres ont regretté leur acte. Faisons-nous aider.

Témoignages :

-Rentrant de l’école, Jules, 5 ans, dit à sa maman : « Maintenant je sais bien que je peux devenir une fille», ce  à quoi sa maman répond : « Jamais tu ne t’appelleras Julie! Tu es un garçon et tu resteras un garçon. »

-Une personne qui a fait la transition de garçon à fille à l’âge adulte raconte: « Depuis mon enfance, je sais que je suis une fille et pas un garçon. D’ailleurs, on a vu que j’avais des ovaires séchés dans le corps. Vers l’âge de 6ans, quand j’ai dit à ma mère que j’étais une fille (et pas un garçon), elle m’a gifflé-e » et on n’en a plus jamais parlé. Maintenant, elle me rejette. Je ne sais où l’aller pour être bien accueillie.

-La mère d’un enfant né avec les deux sexes : « Dès la naissance de X, le personnel médical nous a demandé de choisir quel sexe on allait donner à notre enfant. On a choisi qu’il serait un garçon. Jusqu’ici, ça va, il ne se plaint pas. »

Voir en fin de ce chapitre des vidéos qui circulent. A DISCERNER.

TODOS : Quid de l’immigration ? Quid des fanatiques de l’indifférence ?

Parce que la France n’a pas les bras grands ouverts aux migrants, le pape qualifie les Français  de « fanatiques de l’indifférence ». Mr Ureta déplore cette réaction du pape. « Si on accueille en France tous les migrants du monde, dit-il, la France disparait. »  Evidemment, cette réflexion mérite qu’on s’y arrête. Chacun déplore que la politique en cette matière soit folle. Des fichiers S sont maintenus sur le territoire français.  Que de drames, d’actes terroristes seraient évités si la France était plus prudente.

Il y a moyen de pratiquer l’accueil autrement, en filtrant les arrivées. Des bourreaux de l’ISIS se retrouvent face à leurs victimes en Europe. Quel drame !  A côté de migrants qui ne créent pas de problèmes, il y a hélas les autres qui n’aiment pas l’Europe et cherchent à la déstabiliser. Adrien Candiard peut-il éclairer les musulmans eux-mêmes, dont beaucoup connaissent peu de choses de leur foi ?  

Face à l’immigration intensive, comment l’Eglise peut-elle réagir ?

Puisque ce n’est pas elle qui prend des décisions au niveau politique, quelle action peut-elle jouer ?

L’Eglise invite à un bon accueil des immigrés. Un accueil humain.  

Un exemple  tout simple d’accueil. Jacqueline tricote bonnets et écharpes bien chaudes pour les demandeurs d’asile et, une fois la confiance installée, elle en invite l’un ou l’autre à sa table.  

Chacun peut en faire autant. De grandes amitiés commencent parfois de cette manière.

Tous, nous pourrions accueillir au sein de nos communautés, de nos familles,  des personnes en perte de repères,  sans faire de distinction de couleur, de sexe, de religion. Les institutions religieuses ont un exemple d’accueil vrai à donner.

Nécessité d’accueillir des migrants et leurs familles quand rester dans leur pays constitue un danger pour ces personnes.

Témoignages :

« J’ai quitté mon pays pour éviter l’excision à la fille que j’attends. » « Mais tu aurais pu refuser ! » « Non, ils l’auraient fait sans mon consentement. »  (Une maman sénégalaise qui conserve elle-même un très mauvais souvenir de son excision.)

« J’ai fui car ils voulaient que je devienne marabout comme mon père. La sorcellerie, je n’en voulais pas. Parce que je suis devenu chrétien, ils m’ont enfermé. Ils allaient me tuer lors d’une séance vaudou. Ce sont des chrétiens qui m’ont sauvé et aidé à fuir. J’espère que ma famille pourra bientôt arriver. Je reçois le soutien d’une œuvre locale et si besoin, Caritas complètera. J’espère trouver bien vite du travail. Je termine ma formation d’aide-soignant. »  (Un papa guinéen).

Qu’une pastorale des migrants  se mette en place dans chaque paroisse, comme le fait  Sant’Egidio.

La  communauté Sant’Egidio accueille les demandeurs d’asile les plus fragilisés (femmes, enfants, vieillards, malades …) Ils les mettent hors danger en les faisant venir en Europe, à travers des couloirs humanitaires.  Une fois en terre d’accueil, la communauté chrétienne les accompagne. C’est très humain. Comme le disait saint Irénée : « Dieu divinise ce que l’homme humanise. »

Aller à la rencontre des immigrés dont la plupart sont musulmans, c’est vraiment nécessaire si nous souhaitons qu’ils s’intègrent. C’est même,  je pense, éviter parfois que certains ne tombent dans la radicalisation.

Fait de vie. Lors d’une visite dans une famille musulmane, une fillette de 5 ou 6 ans essayait d’attirer mon attention sur ce qu’elle regardait sur le smartphone de sa maman. Je vous raconte la scène pour que vous compreniez comment de  simples personnes pourraient en arriver à se radicaliser.

Sur une assiette, un petit bonhomme genre playmobil. A côté de cette assiette, un verre de vin est agité et attire l’attention. Un couteau s’approche du personnage de l’assiette … et le coupe en deux. Stupeur ! Une fourchette s’enfonce dans l’homme ainsi découpé. Waouh ! Quelle violence ! La petite fille  fait alors  ce commentaire : « C’est parce qu’il mange du porc. » J’ai pu parler avec la fillette et mettre la maman en garde. J’ai profité de l’occasion pour parler de la non-violence de Jésus, ce Jésus que la maman a vu en rêve et auquel elle pense souvent. Elle aime d’ailleurs beaucoup parler de son rêve avec moi. Tant de Musulmans rêvent de Jésus ou en ont des visions. Jésus nous précède sur le chemin de l’évangélisation. Qui les écoute parler de leur bien-aimé Jésus dont ils veulent tout savoir ?

Un jour, le papa de cette enfant m’a dit, alors que je parlais du père Pedro: « Il y a beaucoup de bonnes choses chez les chrétiens et de la violence chez les Musulmans. Je ne sais pas pourquoi. »

J’ai donné un coran à cette famille et je leur ai demandé de le lire attentivement. On sait que pour être sauvé, le Musulman peut se contenter d’écouter, même distraitement le Coran. Un peu plus tard, la maman me dit : « Si tu ne comprends pas bien les sourates, je peux te les expliquer !! »  Les a-t-elle lues elle-même?

https://www.facebook.com/reel/849346446690427

Vous êtes le sel de la terre, la lumière du monde.

Une parole à méditer dans les pays où la déchristianisation est en marche.  A 17 minutes 48 secondes.

https://www.aelf.org/bible/Mt/5

Nous avons une belle religion qui invite à l’amour du prochain.

Comment se fait-il qu’on n’essaie pas de répandre la Parole d’Evangile autour de nous ? Si nous avions un peu plus d’amour pour notre prochain, nous ne garderions pas  pour nous les richesses de notre foi. Nous les partagerions … tant que c’est encore possible. Cessons d’être des « fanatiques de l’indifférence ».

Cessons une bonne fois de croire que l’Eglise, c’est d’abord des règles à suivre. « On ne peut pas faire ci. On doit faire comme ça… »  L’Eglise n’est pas non plus ennuyeuse, surtout si l’on se bouge.  

Témoignage: « Quand j’ai quitté les sectes, j’avais besoin de merveilleux. Je l’ai trouvé auprès de la communauté de l’Emmanuel : les charismes, les pèlerinages à Paray-le-Monial chaque année, c’est ça qui m’a porté et qui donne encore du punch à ma vie. Paray-le-Monial, c’est la cité du Cœur de Jésus, là où il s’est révélé à Marguerite-Marie  Alacoque. Que de grâces on reçoit à cet endroit béni !»

L’ESPRIT d’AMOUR a jailli du Cœur transpercé de Jésus. Depuis ce jour, des fleuves d’eaux vives irriguent le monde entier. Là, où des murs sont créés pour empêcher le témoignage chrétien, Dieu se manifeste gratuitement. Il transforme en grâces, en bénédictions, toutes les prières qui lui sont adressées, ici ou ailleurs. 

01 Je me suis laissé approcher par qui ne me demandait rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici ! Me voici ! » à une nation qui n’invoquait pas mon nom. 02 J’ai tendu les mains, tout le jour, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le mauvais chemin, entraînés par leurs pensées.

https://www.aelf.org/bible/Is/65

 (NB :  A l’époque d’Isaïe, on ne mangeait pas de porc (verset 4), car cette viande apporte la maladie si elle n’est pas conservée en frigo.)

« Tout le monde est bienvenu dans l’Eglise, ce n’est pas  la douane. »  Willy Bombeek 

Si Pape François invite fortement à l’accueil des migrants, par contre, le cardinal Sarah invite à un accueil modéré.

Oui, notre pape François est un idéaliste, mais il n’agit pas seul. A côté de lui, il y a des personnes comme le cardinal Sarah qui cherchent à équilibrer un peu le bateau.   

La paix ne recrute pas des fossoyeurs. (Mgr Dupuy)

« (La Paix) Elle a besoin d’hommes et de femmes résolus à opposer une culture de la vie à une culture de la mort dictée par un individualisme libertaire. »

« Certes,  avant d’exiger la paix des autres,  il faut avoir appris à en vivre nous-mêmes. » « Victimes et coupables sont du même bois. »

« La vie sans valeur pour les autres est pire que la mort. »

« La démocratie doit être soumise à la loi morale. »

« Plaise au Prince de la Paix, refuge des sans-voix, des privés-d’exister que se lèvent des anti-codes face à nos crayons. Amen.

L’Eglise a une mission prophétique. Elle dénonce les dérives et invite les politiciens à être vrais.

 «Dans la politique moderne, plus encore que dans le passé, ce n’est pas le pouvoir du meilleur argument qui décide des politiques futures, mais le pouvoir des rancunes, des sentiments instinctifs, des métaphores et des images suggestives». Il a souligné ce qu’il appelle le «tournant esthétique de la politique: les hommes politiques et les groupes gagnent les élections parce qu’ils sont « cool », et non parce qu’ils ont articulé des idées, des programmes et des thèses».

Dans ce contexte, la politique ne parvient pas à dépasser les besoins économiques: Mgr Gallagher va jusqu’à parler de «sacrifier toutes les énergies politiques et individuelles sur l’autel de la compétition socio-économique».

https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2023-03/gallagher-democratie-congres-vatican-pape-diplomatie-rome-mgr.html

L’Eglise a façonné l’Europe. Aujourd’hui, elle continue son œuvre plus discrètement, mais réellement.

Père Omer Scourmont

17 Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes. 18 Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes. 19 Bien-aimés, ne vous faites pas justice vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu. Car l’Écriture dit : C’est à moi de faire justice, c’est moi qui rendrai à chacun ce qui lui revient, dit le Seigneur. 20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire : en agissant ainsi, tu entasseras sur sa tête des charbons ardents. 21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.

Le message de Jésus-Christ est toujours d’actualité.

35 Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. https://www.aelf.org/bible/Mt/24

https://www.aelf.org/bible/rm/12

« Mes paroles ne passeront pas. » « A l’heure où Israël et les Palestiniens s’entretuent, je pense beaucoup aux Juifs installés en Europe, … qui risquent d’être la cible des islamistes.   Un chrétien peut-il se taire face à cette haine ? Non! Diffuser le message de Jésus-Christ, c’est œuvrer pour la paix.

18 Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. 19 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, 20 apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »  https://www.aelf.org/bible/Mt/28

 « « Vous ne ferez acception de personne en jugeant, mais vous écouterez le petit comme le grand. »   (Moïse Dt,1,17)   « Aimez-vous … Aimez vos ennemis … priez pour eux … Si ton ennemi à faim, donne-lui à manger… » (Jésus-Christ)

 Oui, le message biblique est  puissant ! Ce n’est pas de la bibine.

L’AMOUR VAINCRA . Quelques exemples

Si l’Abbé Pierre avait été mon père : 5 conseils qu’il m’aurait donnés !

https://www.santegidio.org/pageID/1/langID/fr/HOME.html

Père Daniel-Marie. Jean-Claude Gianadda, …

Oeuvre du père André-Marie de Croixrault réalisée avec les déchets métalliques de la guerre (obus …)

Chaque chrétien a une mission à remplir au sein de l’Eglise, au sein du monde.

Frères,
    nous qui sommes plusieurs,
nous sommes un seul corps dans le Christ,
et membres les uns des autres, chacun pour sa part.
    Et selon la grâce que Dieu nous a accordée,
nous avons reçu des dons qui sont différents.
Si c’est le don de prophétie, que ce soit à proportion du message confié ;
    si c’est le don de servir, que l’on serve ;
si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne ;
    pour réconforter, que l’on réconforte.
Celui qui donne, qu’il soit généreux ;
celui qui dirige, qu’il soit empressé ;
celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire.
….
    Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin,
pratiquez l’hospitalité avec empressement.
    Bénissez ceux qui vous persécutent ;
souhaitez-leur du bien, et non pas du mal.
    Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie,
pleurez avec ceux qui pleurent.
    Soyez bien d’accord les uns avec les autres ;
n’ayez pas le goût des grandeurs,
mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.

           – Parole du Seigneur.

https://www.aelf.org/2023-11-07/romain/messe

Faire connaitre et aimer la parole de Dieu via internet.

https://www.open-bible.fr/lecture/2023-11-06

Une mission particulière : faire frapper la médaille miraculeuse qui sera vendue à des millions d’exemplaires.

Tous appelés à la sainteté.

Revue Dimanche Cathobel

CANTIQUES

Venez à Lui

Ton cœur, Jésus est la source d’où coule l’eau de la grâce, Alléluia !

Onel Mala Qui pourra? Si nous nous aimons les uns les autres.

Lumière du monde, sel de la terre

ANNEXES à discerner.

Le Pape François détruit-il l’Église ?

Homosexuel et chrétien : LGBTQIA+, que dit vraiment la Bible ?

La solidarité, c’est bon à la santé de chacun et à la santé de la société entière.

La joie, c’est bon à la santé. Justement « Dieu aime celui qui donne joyeusement. »

https://www.aelf.org/bible/2co/9

Un mot d’encouragement, ça fait du bien. Invités à Chimay par Guy Ballant, pour chanter au profit de l’asbl Les enfants de Madagascar https://www.facebook.com/emb.bourlers/
Patrick Richard et Grégory Turpin encouragent Benjamin, un demandeur d’asile.

Qui a inventé le Smiley ? Son histoire va vous surprendre… - Le ...

L’accueil des réfugiés, source de JOIE.

ll ne faut pas accueillir si c’est pour le faire en grognant.

Le premier accueil est le regard que nous portons sur l’autre. Il y a des regard qui font du bien et des regards qui tuent.

Un autre accueil tout aussi important est celui que nous réservons aux personnes qui nous font un cadeau. Accepter une invitation à prendre le thé est très important pour créer des liens.

L’accueil à l’autre, c’est aussi du temps qu’on lui consacre. Une petite discussion dans un magasin ou en rue, un coup de téléphone, une carte postale …

Il y a aussi des accueils à l’autre qui sont des visites qu’on lui rend, au centre d’accueil ou à son domicile.

L’accueil peut se faire aussi au sein des familles, le temps d’une journée, d’un week-end, ou pour quelques mois …

L’accueil se vit aussi au niveau de l’école, des clubs de jeunesse, des salles de sports, etc…

Au cours de tennis de table, Jean prend du temps avec les demandeurs d’asile, tout simplement, quoi qu’il profite de l’occasion pour leur apprendre des mots, des phrases en français. C’est tellement précieux pour eux. Est-ce que la violence, le terrorisme, ne serait pas la conséquence du manque d’accueil?

La joie de l’accueil, Julia Montfort et son mari la vivent au quotidien, dans leur maison où ils ont accueilli Abdelhak Adam.

A Chimay, Jacqueline et Albert accueillent des frères et sœurs immigrés, le temps d’un repas, ou le temps de prendre une tasse de thé ou de café ensemble.

Donner, recevoir, tout va ensemble, tous ces échanges apparemment anodins créent des liens forts. C’est bon pour le moral, c’est pour la santé, c’est bon pour la construction de la paix … Bref: Donnez et vous recevrez bien au delà de ce que vous pouvez l’imaginer.

L’accueil suppose aussi que l’on se mette du côté des personnes en détresse.

Dénoncer les injustices, c’est une bonne façon de se montrer solidaire des personnes en détresse.

Journée internationale des migrants à Chimay, en 2019.


https://www.youtube.com/watch?v=p3kkIHSoxPY

La joie d’accueillir.
Père Thomas ADJETEY


Père Thomas ADJETEY

Nos sociétés sont de plus en plus confrontées au nomadisme, à la migration. Des événements, des situations de la vie conduisent à des déplacements, volontaires ou forcés ; alors se dresse devant nous un grand défi, celui d’accueillir les autres. Reconnaissons que ce n’est pas du tout facile, ni évident dans les deux sens ; accueillir l’autre demande une ouverture de sa vie, de son intimité, de ses habitudes, de son coin de plaisir, de sa « terrasse » ; c’est une mort à soi, une perte de certains conforts. Si cela peut quelque fois déranger, accueillir l’autre apporte souvent une joie perceptible de suite ou plus tard ; une joie qui marque et qui dure.

Le passage de la première lecture de ce 13ème dimanche nous livre l’accueil du prophète Elisée par cette riche famille de Sunam. La femme dit à son mari : « Écoute, je sais que celui qui s’arrête toujours chez nous est un saint homme de Dieu. Faisons-lui une petite chambre sur la terrasse ; nous y mettrons un lit, une table, un siège et une lampe, et quand il viendra chez nous, il pourra s’y retirer. » I R 4,8

Cet accueil offert à Elisée n’est pas resté sans récompense car malgré leur âge très avancé, ce couple sans enfant va en avoir un.

Alors comment pourrons-nous aménager une place, une demeure sur notre terrasse à l’étranger ? Comment nous laisser bousculer, déranger chez nous par l’autre qui se tient à la porte et qui frappe ?

N’oublions pas qu’il y a toujours une joie petite ou immense qui accompagne l’art d’accueillir l’autre. Donc saluons les nombreuses initiatives pour accueillir dignement les autres ; rendons grâce pour toutes les personnes qui œuvrent en paroisse dans nos services, nos mouvements, nos associations, nos lieux de présence et de permanences pour accueillir les diverses préoccupations et demandes des familles ; vous leur offrez un accueil, elles rencontrent Dieu ; cet accueil est un chemin d’espérance et de joie pour tous.
Vivons dans la joie d’accueillir l’autre !
Bonnes vacances d’été ! Père Thomas ADJETEY
https://secteur-brunoy-valdyerres.catholique.fr/La-joie-d-accueillir-l-autre

Les carnets de solidarité.

Après avoir hébergé un demande d’asile tchadien, la journaliste Julia Montfort a choisi de partir à la rencontre des citoyens qui ouvrent leurs portes aux exilés. CARNETS de Solidarité est son carnet de bord vidéo.

Allez! Yalla! En route maintenant!

Il n’y a plus de temps à perdre. Il faut remonter la pente. Les immigrés sont là pour œuvrer eux aussi à cette lourde tâche. Comme en 40, quand ils étaient enrôlés dans nos armées. Comme après la guerre, quand il manquait de main d’oeuvre pour relever les pays dévastés.

Aujourd’hui, on peut demander de l’aide aux personnes des centres d’accueil pour soigner les enfants qui restent à la maison pendant que les parents vont travailler.

« Ouais! Mais on ne peut pas faire confiance à tout le monde! » C’est vrai mais la peur ne peut pas provenir de la nationalité ou de la couleur de la peau.

Pas question de confier nos enfants à n’importe qui.
Mais le personnel des centres d’accueil connaissent les réfugiés parfois de longue date. Et puis, il y a les caméras de surveillance! Bien sûr, il faut prévenir de leur présence dans la maison.

Agence immobilière sociale.

Beaucoup de maisons sont inoccupées. Il y aurait moyen de les louer à des personnes qui, livrées à elles-mêmes, n’arrivent pas à trouver de logement.

Louer sa maison sans risque? Oui avec l’AIS.
https://www.cpascharleroi.be/fr/bottin-social/agences-immobilieres-sociales/agence-immobiliere-sociale-charleroi-logement

Cantique: « Ô qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble. » (psaume 133)

Comment Dieu peut-il montrer son amour pour nous?

Comment … ? si ce n’est à travers nos gestes d’amour les uns pour les autres? Les moments mystiques pendant lesquels Dieu se manifeste, oui cela existe, mais quand on se sait aimer de Dieu, quand on sent vivement cet amour en nous, comment le garder? L’amour déborde en FRATERNITÉ UNIVERSELLE! « Laisse-toi aimer de Dieu! »

Pas de plus grand cadeau que l’amour de Dieu pour nous.
Patrick Richard.

Retour sur le passé : L’immigration du 20ème siècle vers l’Europe.

Gardons bien à l’esprit que …

Des Belges vivent à l’étranger. Ils partent pour raisons familiales, pour trouver un job qui correspond à leurs attentes, ou simplement par esprit d’aventure.

Les personnes qui arrivent chez nous peuvent avoir les mêmes raisons. Les êtres humains se ressemblent.

Hélas, la plupart des demandeurs d’asile fuient leur pays car c’est la terreur, la misère, voire d’énormes problèmes de société qui les poussent à partir, à tout quitter! On ferait comme eux! Le réchauffement climatique ne peut faire qu’augmenter le nombre de migrants. A qui la faute? A ces simples personnes?

Les réfugiés du début du siècle étaient très reconnaissants d’avoir été accueillis. Malgré les conditions difficiles de leur installation chez nous, malgré la pénibilité des travaux, ils restaient positifs.

Parmi les enfants d’immigrés, certains ne comprennent pas leur chance et créent des problèmes, au grand dam de leurs parents et de la population. Une des principales raisons évoquées: le manque de travail! Là encore, à qui la faute? Du travail, ce n’est pas ça qui manque!

Mais, pour l’instant, revenons aux premiers arrivants. Patrick Fiori dépeint le bon esprit qui régnait dans ces communautés.

Patrick Fiori – Chez nous : Plan d’Aou, Air Bel.

Sources de renseignements:
https://www.laligue.be/leligueur/actujeunes/belgique-l-immigration-a-une-histoire et
https://www.vivreenbelgique.be/11-vivre-ensemble/histoire-de-l-immigration-en-belgique-au-regard-des-politiques-menees

L’immigration italienne.

  « Ce qui m’a poussé à venir en Belgique ? La misère, pardi ! », s’exclame un Italo-Belge. « Arrivé en gare de Charleroi dans les années 1950, j’ai été effrayé de voir ce ciel si noir, les fumées des usines et cette Sambre aussi sombre que le reste. Moi, je venais du soleil. Ma première descente dans la mine a été épouvantable. Je voulais rentrer, mais j’ai fait ma vie ici. Et je ne le regrette pas. »

 Bois du Casier.

L’histoire de cette immigration de masse ne commence réellement qu’à la fin de la Première Guerre mondiale. La Wallonie est alors une région fleuron de l’économie. Les industriels sont obligés de faire appel à une main-d’œuvre étrangère. Entre les années 1920 et 1930, ce sont quelque 170 000 étrangers qui débarquent, dont une majorité d’Italiens. Ils ont quitté la Botte pour des raisons économiques et sont rejoints, dès 1922, par les Fuorusciti, les antifascistes opposés au régime de Mussolini.

La Wallonie leur apparaît alors comme un eldorado, mais les arrivants déchantent assez vite. Un travail ardu de mineur les attend. Les Belges, d’ailleurs, ne besognent plus dans les mines sauf aux postes les moins pénibles….

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est a85e381214ebf849e0091e92ddf19388-1470236601-1024x660.jpg.

8 août 1956. Une colonne de fumée s’élève du Bois du Cazier à Marcinelle.
Un incendie s’est déclaré à près d’un kilomètre sous terre. Très vite, le feu gagne toute la mine où 275 hommes sont descendus ce matin-là.  Sarah Heinderyckx

L’immigration turque et marocaine.

En 1954, la Belgique a signé une convention avec le Maroc et la Turquie pour faire venir chez nous des travailleurs de ces pays. Pourquoi ? Comment ?

Des emplois dont les Belges ne veulent pas.

Remontons dans le temps pour retracer l’histoire de l’immigration dans notre pays depuis 1946 (Avant la 2e Guerre mondiale, des Belges émigraient déjà, tandis que des immigrants arrivaient en Belgique. Ces mouvements de population n’étaient pas encore organisés comme par la suite). En 1946 donc, la Belgique et les autres pays d’Europe vivaient des moments très difficiles : ils sortaient d’un conflit qui avait fait plusieurs millions de morts, tandis que beaucoup de bâtiments, de routes, etc., devaient être reconstruits.

Les usines, mais aussi les mines qui exploitaient alors le charbon présent dans notre sous-sol, devaient tourner à plein régime. Pour cela, il fallait de nombreux travailleurs. La Belgique décida donc de faire appel à d’autres pays. En 1946, l’Italie fut le premier de ces pays à signer avec la Belgique une convention pour recruter des ouvriers.

Important à avoir à l’esprit, comme le souligne Marco Martiniello, professeur de sociologie de l’ULG : « À l’époque, la main-d’œuvre belge ne manque pas. Par contre, il n’y a plus suffisamment de Belges qui acceptent de faire certains travaux pénibles et mal payés, comme descendre dans les mines. »

Arriver seul, puis faire venir la famille

Entre 1946 et 1970, la Belgique signera une convention de recrutement de travailleurs avec sept pays. Pourquoi s’est-elle tournée vers des pays de plus en plus lointains, comme le Maroc ou la Turquie, en 1964 ? Marco Martiniello nous répond :

« Rappelons que descendre dans les mines était extrêmement dangereux. De nombreux accidents ont d’ailleurs eu lieu, dont celui de Marcinelle, en 1956, qui fit 262 morts, dont de nombreux Italiens. Pour cette raison, le gouvernement italien a dit stop à l’envoi de travailleurs. Disons que le Maroc et la Turquie étaient moins regardants avec ces questions de sécurité. »

Les ouvriers recrutés avaient un contrat de travail de cinq ans, ce qui leur permettait de vivre sur notre territoire durant cette période. Dans un premier temps, ces travailleurs arrivaient en Belgique seuls, sans leur famille. D’ailleurs, la majorité d’entre eux n’imaginaient pas s’installer définitivement ici. Progressivement, ils ont obtenu le droit de faire venir leur famille, qui était restée au pays : c’était le regroupement familial.

Une immigration surtout européenne

Les dernières conventions concernant le recrutement de travailleurs ont été signées en 1970. Pourquoi plus après ? Parce que, dès cette époque, la situation de la Belgique (comme de ses voisins européens, d’ailleurs) va changer. Notre pays est frappé par une crise économique. Conséquence : il n’y a plus assez de travail pour tous les habitants du pays. Inutile, donc, de recruter encore des travailleurs à l’étranger.

En 1974, la Belgique prend une décision importante : elle ferme ses frontières à l’immigration. Marco Martiniello précise :

« Contrairement à ce que l’on croit souvent, nos frontières n’ont pas été fermées du jour au lendemain. Il s’agissait avant tout d’un discours de la part du monde politique qui voulait rassurer les Belges à propos du chômage et de l’immigration qui faisaient peur à certains. L’immigration zéro (soit son arrêt total, ndlr) n’a jamais existé. Disons qu’on ne l’encourageait plus comme avant. Que l’on incitait aussi certains immigrés à rentrer chez eux. Pendant ce temps, le regroupement familial continuait. »

Malgré l’annonce de l’arrêt de l’immigration, le nombre d’étrangers qui arrivent chez nous a continué à augmenter. Pourquoi ? Parce que, entre-temps, en 1968, une autre décision avait été prise au niveau de l’Union européenne (UE), qui s’appelait alors la Communauté Économique Européenne (CEE) : tous les travailleurs des pays membres avaient désormais le droit de s’installer dans un autre pays que le leur pour y travailler. Cette règle est encore valable aujourd’hui, alors que l’UE compte 28 pays membres et 500 millions d’habitants. Ceci explique pourquoi les immigrés d’aujourd’hui proviennent principalement de notre continent.                                                Anouck Thibaut

Immigré, réfugié, ce n’est pareil. Un peu de vocabulaire.

Un immigré : c’est une personne qui arrive dans un nouveau pays pour s’y installer. On dit de lui qu’il immigre.
Un émigré : c’est une personne qui quitte son pays pour aller s’installer à l’étranger. On dit de lui qu’il émigre. Un demandeur d’asile est une personne en attente de la régularisation dans le pays d’accueil. Un réfugié est la personne qui a reçu un permis de séjour  dans le pays où il dépose ses valises.

Chaque année et depuis toujours, en Belgique comme partout ailleurs dans le monde, des personnes immigrent (arrivent) tandis que d’autres émigrent (s’en vont).

Merci. Merci infiniment à vous, les immigrés, qui avez travaillé à la (re)construction de la Belgique et merci à vous qui œuvrez aujourd’hui. Puissiez-vous connaitre des jours heureux ! La paix dépend de vous comme de nous.

Enrico Macias, un Pied-Noir chanteur de renommée internationale.

(wikipedia) La famille Ghrenassia se décide à quitter l’Algérie le 29 juillet 1961, soit onze mois avant la fin de la guerre. C’est durant cette traversée nostalgique de la Méditerranée comme de nombreux expatriés, qu’il compose à la guitare J’ai quitté mon pays, j’ai quitté ma maison7. La famille s’installe à Argenteuil.

Son interprétation de la chanson Adieu Mon pays, devient le symbole de l’exil des Pieds-Noirs* et il devient célèbre. Pathé Marconi sort son premier album en 1963, avec le titre phare Enfants de tous pays7.

*Un pied-noir: Le nom « pieds-noirs » désigne les Français originaires d’Algérie et, par extension, les Français d’ascendance européenne installés en Afrique française du Nord jusqu’à l’indépendance, c’est-à-dire jusqu’en mars1956 pour les protectorats français de Tunisie et du Maroc, jusqu’en juillet1962 pour l’Algérie, et au-delà pour ceux qui y sont restés après l’indépendance des trois pays1,2. (wikipedia)

Fin du 20ème siècle

A la fin du 20e siècle, les flux migratoires s’accélèrent, alimentés par les grands écarts de richesse, les crises et les conflits, et la circulation de l’information qui nourrit les envies de départ. Certains flux sont liés à la proximité géographique, comme les migrations entre le Mexique et les États-Unis. D’autres portent la marque de l’histoire, comme ceux qui relient les anciens pays colonisés aux anciennes métropoles.
40% seulement des migrations mondiales vont du Sud vers le Nord : les flux du Sud vers le Sud, moins connus et souvent régionaux, ont une importance croissante.
https://www.histoire-immigration.fr/collections/les-migrations-fin-du-xxe-siecle

Bonne nouvelle! La paix entre nous est possible.

Puisque l’islam refuse le racisme, puisque la laïcité s’y oppose également, puisque le chrétien est frère de tous, puisque les bénévoles de tout bord souhaitent la fraternité, puisque les immigrés cherchent à créer des liens d’amitié avec nous, alors la paix est possible.

« J’ai envie de métissage. »

« J’ai envie de métissage pour des Hommes vrais. Et tous ceux qui ont de la rage, vas-y laisse les.  Ouvre ton rivage à la différence qu’on aime pour des Hommes vrais.  Car demain sera métisse, nous sommes la première esquisse.  Intolérance, racisme il faudra bien que cela finisse.  Enfant couleur réglisse, ou clair comme de l’anis. Il y a tant de saveurs de quoi rester optimiste. Mais entre deux cultures comme un équilibriste, on marche sur un fil et on subit leurs lois : Ici « face de paria », là-bas « tête de touriste ».  Montre-moi le bon chemin pour chez moi. Non ce n’est pas un fardeau wo wo wo. Même si parfois j’ai peur yé yé yé. Que la couleur de la peau wo wo wo. Remplace la vraie valeur yé yé yé. » Suite des paroles:
https://greatsong.net/PAROLES-DUB-INCORPORATION,METISSAGE,103710373.html

Grâce à chacun de nous, la paix grandit.

Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin 2019. Patrick est sur ma route. C’était un inconnu pour moi. Il venait de quitter le centre d’accueil de la Croix-Rouge Chantecler à Oignies-en-Thiérache. Il souhaitait se rendre à Chimay, à une trentaine(?) de kilomètres. Mais comment y aller? Et pourquoi voulait-il se rendre à Chimay?
https://accueil-migration.croix-rouge.be/

C’est grâce à la page facebook Vivons ensemble à Chimay qu’une personne qui connaissait Patrick m’a contactée pour que je le rencontre. Les réseaux sociaux doivent servir le BIEN! Jamais le mal!
https://www.facebook.com/groups/234965623525318/

La paix est possible, mais « L’Europe devra élaborer une vraie politique d’immigration »

Asile en France: une protection défaillante :

« Chaque année, plusieurs milliers de demandeurs d’asile placés en procédure dite prioritaire risquent d’être renvoyés vers les persécutions qu’ils ont fuies avant même l’examen définitif et complet de leur demande de protection par les juges spécialisés de l’asile. Cette recommandation avait déjà été faite en 2008 à la France. Il est urgent d’agir pour se mettre en conformité avec nos obligations internationales. »

L’Eglise encourage à prêter attention aux autres.

Aide aux Personnes Déplacées – AED-
Accueillir des réfugiés : plus que donner un toit.

 L’accueil ne se limite pas à l’hébergement. Nous accompagnons les personnes dans le dédale de plus en plus tortueux de la demande d’asile et proposons un accompagnement social généraliste et individualisé. Nous tentons d’aborder chaque problème dans son contexte, chaque personne dans sa globalité.

Les demandeurs d’asile traversent une période déstabilisante de leur vie. Après un voyage difficile (on sait dans quelles conditions beaucoup passent les frontières), il leur faut se faire une place dans un pays inconnu où ils ne sont pas les bienvenus. La prise de conscience de l’écart entre ce qu’ils avaient imaginé et la réalité est éprouvante, parfois même déstructurante. L’attitude des autorités, qui, jusqu’à preuve du contraire, les considèrent comme des menteurs, rend le malaise plus profond encore. L’image que les migrants ont d’eux-mêmes en souffre. La plupart des demandeurs d’asile ont le sentiment d’être dépossédés de leur histoire. Leur destin ne leur appartient plus. Ce sont des fonctionnaires qui leur désignent un lieu de vie, des juristes qui décident de la légitimité de leur projet de vie. Suspendues à un fil en attendant que d’autres décident pour elles, ces personnes mettent petit à petit leur vie entre parenthèses.

C’est dans cette atmosphère lourde que notre service social propose un coup de pouce pour reprendre sa vie en main. Personne n’a été préparé à l’expérience déboussolante qu’est l’exil, a fortiori lorsqu’il s’agit de faire sa place dans une société qui se replie sur elle-même. Ces personnes ont besoin d’être considérées comme des sujets, des êtres de chair, de sang et de sentiments. Pour garder leur dynamisme et leur combativité, il leur faut d’abord comprendre ce qu’elles vivent. Prendre conscience que l’hostilité qu’elles ressentent n’est pas dirigée contre leur personne mais est le fruit d’un contexte qui, pour l’instant, ne favorise pas l’accueil de l’étranger.

Lorsque ces gens ont repris confiance en eux, ils retrouvent la capacité de faire des choix et de les assumer. Ils peuvent apprivoiser leur situation dont les contours sont quelquefois bien crus et reformuler leur projet à la lumière de la réalité.
Aide aux Personnes Déplacées asbl   rue du Marché 33   4500 Huy  B-Belgique  + 32 85 21 34 81

 aidepersdepl.huy@skynet.be

Le père PIRE: un V.I.P.

AED: Cette œuvre a été créée par le père Pire après la Seconde Guerre Mondiale, pour venir en aide aux réfugiés, alors complètement négligés par les organismes d’émigration. http://www.dimanche.be/Le-pere-Pire-Prix-Nobel-de-la-Paix.html.

Le père Pire, c’est  «  un ensemble d’initiatives (qu’il a) menées en faveur de la paix : l’Aide aux personnes déplacées, le Service d’entraide familiale, la création d’une Europe du Cœur et de sept villages européens. Familier des grands de ce monde (Albert Schweitzer, Indira Gandhi, Oppenheimer, U Thant), il ne cessa de promouvoir le « dialogue fraternel » qu’il développa au sein d’une Université de Paix qu’il avait fondée.

Son œuvre la plus connue est sans conteste les Îles de Paix, six implantations dans les coins les plus pauvres de la planète qui ont pour objectif de favoriser la prise en charge, par les populations elles-mêmes, de leur propre développement.

Pour permettre aux personnes de rester vivre dans leur pays, les Iles de Paix sont indispensables.

API. Accueil et Promotion des Immigrés.

Le siège : Rue Léon Bernus, 35, 6000 Charleroi    Contact : Monsieur Jean Marie GEORGERY, administrateur de l’ASBL  Rue Léon Bernus, 35, Charleroi        Tél : 071 31 33                           E-mail : api@brutele.be    

Les activités du centre sont assurées par des travailleurs sociaux, des animateurs, une éducatrice, des bénévoles.

Le service des immigrés s’adresse à toute personne immigrée, demandeuse d’asile, réfugiée ou belge d’origine immigrée.

Cette association s’est créée en 1967 et a pour objectif principal  de favoriser une meilleure intégration des immigrés en  Belgique, essentiellement par l’apprentissage de la langue française et par une aide sociale appropriée.

 Service social individualisé, recherche au cas par cas, avec la personne immigrée, demandeuse d’asile, réfugiée ou sans papiers des réponses aux problématiques matérielles, administratives, juridiques, psychosociales qu’elle rencontre.       http://promotionfamille.be/Page/basapi.htm

A Bruxelles : Des femmes congolaises s’organisent contre la délinquance.

Elles observent,  expliquent,  ne se contentent de déplorer, elles agissent à leur niveau.

Des enfants non accompagnés.

« Des enfants, parfois non accompagnés arrivent par grappes chaque semaine. Ils rencontrent d’énormes difficultés dans ce monde où ils comptent se faire une place au soleil. Certains perdent le contrôle, versent dans la délinquance ou dans la débauche. .. On les appelle les « new jack ». Ils ont mauvaise réputation, ils font régner la terreur dans les stations de métro. Ils bousculent les gens, leur arrachent ce qu’ils ont de précieux sur eux : bijoux, montre-bracelet, téléphone mobile, argent. » L’article du Ligueur mentionne une association dénommée « Carrefour des jeunes Africains ». La présidente, Bernadette Mwadi explique : «  Chez nous, l’enfant a pour parent celui qui l’héberge. … » Elle égratigne au passage les Congolais restés au pays : «  Ils vendent leurs biens pour envoyer leurs enfants en Europe, parfois sans avoir de famille d’accueil. … »    (Ligueur 4 juin 2003)                     

Les centres MENA.

Heureusement, des centres MENA pour les Mineurs Etrangers Non-Accompagnés ont été créés. Mais le problème n’est pas résolu pour autant : Ces centres sont insuffisants en nombre. Et quand des familles belges souhaitent accueillir l’un de ces enfants en bas âge, des problèmes leur sont créés, alors qu’il faudrait favoriser l’intégration de ces enfants en bas âge dans des familles, moyennant un bon encadrement

Témoignage : Nous souhaitions accueillir une fillette d’une centre MENA. La direction s’y opposa, malgré que l’enfant souhaitait vraiment venir chez nous.  Plusieurs années plus tard, nous avons eu gain de cause, mais la fillette avait grandi. A cela s’ajouta des problèmes de santé. Bref, ce fut alors très difficile pour tous et elle regagna le centre. Plus tôt l’accueil se fait, mieux c’est ! En cas de difficultés, une aide sérieuse du service de placement est la bienvenue. Il faut se faire aider. Si l’on n’est pas décidé à coopérer, mieux vaut ne pas s’engager.

De bonnes attitudes pour un mieux vivre ensemble. Pie Tshibanda

Cet immigré est incontournable : il créé la fraternité en rendant  visite à ses voisins belges. Il n’attend pas qu’on aille vers lui.

«  Né en 1951 dans la région du Katanga en République Démocratique du Congo. En 1995, une épuration éthnique éclate. Psychologue, écrivain, auteur d’une dizaine de livres, Pie Tshibanda estime alors devoir dénoncer les massacres dont il est le témoin.

Il devient rapidement un « témoin gênant » et n’a finalement d’autre choix que de quitter son pays. Dès son arrivée en Europe, on le tutoie, on le fouille, on met en doute ses diplômes… Il comprend à cet instant, qu’en franchissant la frontière Belge, il n’est plus l’intellectuel estimé qu’il était auparavant. Il est désormais « un étranger » qui va devoir trouver sa place et faire ses preuves…. » (résumé complet)

 Pièce de théâtre.   http://www.youtube.com/watch?gl=BE&v=7jMWSAaGv1k

« Apprendre comment accompagner les réfugiés » Jésuites en action.

Jésuites en action :http://www.omcfaa.org/jesuites.php?id=130.

Il y a quelques mois, la Compagnie de Jésus en Syrie s’est mobilisée, à travers le JRS, pour accompagner les réfugiés irakiens, nos frères et sœurs, qui ont été dispersés par la guerre. Nous avons ouvert un centre à Alep pour venir en aide aux étudiants qui préparaient leurs examens du  Brevet ou du Baccalauréat, pour leur donner des cours de langue ou d’informatique. Le Centre St Vartan (« appel ponctuel aux dons »), est aussi un centre social qui accueille des centaines de jeunes, enfants et leur mère qui ont vécu les atrocités de la guerre essayent maintenant de semer les graines d’une vie de liberté et d’humanité en Syrie. Le travail n’est pas simple car nous commençons seulement. Nous apprenons, nous les accompagnateurs des réfugiés, les enseignants et moi-même, comment être avec eux, comment les aider à surmonter la misère et ses conséquences qu’ils vivent au quotidien. Les jeunes qui fréquentent le centre ont exprimé leur reconnaissance pour ce qui est fait pour eux et pour notre présence. Les jésuites de Syrie ont pris très à coeur ce projet. Ils sont conscients de l’importance de ce travail pour la Compagnie de Jésus et pour notre province du Proche-Orient en particulier, car cela nous concerne tous.

Antoine de Maximy a bien compris que …

« C’est l’ignorance de l’autre qui crée la peur de l’autre. »  (Gandhy.)

Vidéo : J’irai dormir chez vous. Le Maroc.

L’avenir est à la fraternité universelle, où chacun souffre pour l’autre, où chacun s’engage pour l’autre, sans attendre que l’État prenne des décisions… Que résonnent en nous ces paroles bibliques:

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lev 19,18)

« Tu n’opprimeras pas l’immigré qui réside chez toi, tu ne l’opprimeras point, car vous étiez vous-mêmes des immigrés en Égypte. » (Exode 22, 20)

Le sport est un facteur d’intégration.

« S’intégrer pour mieux émerger » c’est le crédo de Bea Diallo. (Extraits Thomas Leclercq Paraboles N° 69).

Au début des années 80, Bea Diallo vit en France et est confronté au racisme.

   « J’ai connu à cette époque la montée du Front National, avec les skinheads qui tabassaient les blacks et les arabes. C’est un climat d’une violence extrême qui a fait de moi un jeune révolté et violent. »

Ce sentiment de violence il le canalise par le sport, la boxe en particulier. Ce sport lui ouvre les yeux. Notre interlocuteur se rend compte que les personnes d’origines et de milieux sociaux différents peuvent partager la même passion. Qu’ils peuvent se parler, s’apprécier mais surtout se respecter. Selon lui, le sport, plus encore que l’école ou le travail est facteur d’intégration car

« Il ne regarde pas la couleur, l’origine, le milieu social. Et parce que je peux séparer du sport les valeurs de participation et de fair-play. …. Aujourd’hui, mon but au parlement est d’avoir un lien encore plus fort entre sport, jeunesse et emploi. Notamment en transposant les valeurs du sport dans le monde de l’emploi, en faire des outils, des leviers. »…

C’est dans cet ordre d’idées que Bea Diallo a créé My Choice, une asbl qui prône la canalisation de la violence par le sport ou toute autre activité physique et culturelle.

Bea Diallo, président de l’association MY CHOICE et du club TOUS A BORD à la rencontre des jeunes..  http://www.youtube.com/watch?v=IXGuaYEaUFs 

Sant’Egidio: La fête est un excellent moyen de favoriser l’intégration :

A l’occasion de la fête musulmane du sacrifice « Aid-ul-Adha », le mouvement Gens de la paix de la Communauté de Sant’Egidio,a organisé le 27 octobre une belle fête pour les personnes immigrées dans un grand camp de réfugiés, où vivent plusieurs centaines de demandeurs d’asile. Plus de 200 personnes ont participé à la fête, provenant essentiellement d’Afghanistan, d’Iran, d’Irak, de Somalie  La joie, surtout celle d’un groupe de mineurs arrivés sans accompagnement après un voyage difficile, a montré l’importance de ce geste d’amitié envers les frères de confession musulmane qui vivent un moment de grande incertitude. Nombreux sont les réfugiés qui ont dit leur reconnaissance devant la possibilité qui leur a été offerte de célébrer cette fête importante. Au cours de la fête, la communauté a parlé de la belle expérience de dialogue entre les religions vécue durant la grande rencontre de prière pour la paix à Sarajevo. Plus de 200 personnes ont participé à la fête, provenant essentiellement d’Afghanistan, d’Iran, d’Irak, de Somalie. La joie, surtout celle d’un groupe de mineurs arrivés sans accompagnement après un voyage difficile, a montré l’importance de ce geste d’amitié envers les frères de confession musulmane qui vivent un moment de grande incertitude. Nombreux sont les réfugiés qui ont dit leur reconnaissance devant la possibilité qui leur a été offerte de célébrer cette fête importante. Au cours de la fête, la communauté a parlé de la belle expérience de dialogue entre les religions vécue durant la grande rencontre de prière pour la paix à Sarajevo. La fête s’est conclue au son des musiques traditionnelles des pays d’origine et par des danses. Ce sont surtout les femmes somaliennes qui, avec leurs habits colorés, ont enthousiasmé les invités. Tout le monde s’est ainsi senti un peu à la maison après des expériences si douloureuses. Ce fut un signe profond d’amitié pour favoriser cette civilisation du vivre ensemble dont la Communauté de Sant’Egidio se fait la promotrice depuis de nombreuses années. Comunità di Sant’Egidio   piazza Sant’Egidio, 3   00153 – Roma (Italy) tel. +39.06.899.22.34    fax +39.06.580.01.97    info@santegidio.org

Sant’Egidio. Fête à Rome avec tous les amis des pauvres et de la paix

Couloirs humanitaires, prémices des fêtes à venir.


https://www.santegidio.org/pageID/30284/langID/fr/itemID/29296/Aujourd-hui-51-anniversaire-de-Sant-Egidio-F%C3%AAte-%C3%A0-Rome-avec-tous-les-amis-des-pauvres-et-de-la-paix.html

Pas encore décidé à la solidarité avec  les immigrés ?

Comme c’est étrange d’avoir peur les uns des autres, voire d’être raciste !  40 °/° de la population française a un de ses parents ou grands-parents né à l’étranger. 

Edmond Blattchen  « Tous embarqués dans un même destin collectif ».

« Se montrer solidaire, c’est, au premier degré, reconnaître en l’autre un égal, mieux, un autre identique à soi-même avec lequel nous formons une entité unique. Être solidaire, c’est s’engager à renoncer à toute domination, à privilégier l’autre non pas comme un inférieur qu’il faut aider ou secourir, mais comme partenaire. A la limite, cela signifie que les notions de Nord et de Sud sont absolument obsolètes : pour un pays occidental, venir au secours d’un pays du Sud, c’est prendre soin de tous et donc, de lui-même. Et pas seulement dans l’attente d’une éventuelle réciprocité : nous devons tous comprendre, Nord, Sud, riches, moins riches, pauvres, que nous sommes tous embarqués dans une seule et même aventure, un destin collectif, celui d’une seule et même famille humaine, notre famille. Un point, c’est tout. »

 « Je connais de nombreuses personnes originaires du Sud et qui vivent depuis longtemps en Belgique. Je suis en particulier reconnaissant à mes amis africains de me rappeler l’importance de la famille, une valeur que, nous, gens du Nord, avons tendance à négliger. Je pense en particulier à Pie Tshibanda, licencié en psychologie, écrivain et homme de théâtre originaire de la République Démocratique du Congo et qui est devenu très célèbre en Belgique grâce à ses spectacles « seul sur scène »….. La sagesse africaine qu’il nous propose nous aide à mieux comprendre nos propres fonctionnements, nos propres préjugés à l’égard des Africains en particulier, mais aussi les menaces que font peser sur nous européens l’individualisme et le matérialisme qui gangrènent nos sociétés. » (Suara, la voix des peuples. N°47)

Positivons! Louons Dieu!