L’Eucharistie n’est pas un symbole.

« Qui se dit chrétien ne peut s’éloigner de la table eucharistique »

L’Eucharistie est le lieu du grand combat spirituel.

Jésus est le dernier des grands prophètes envoyés pour nous sauver.

Il l’envoya vers eux en dernier, en se disant :
“Ils respecteront mon fils.”
        Mais ces vignerons-là se dirent entre eux :
“Voici l’héritier :
allons-y ! tuons-le,
et l’héritage va être à nous !” https://www.aelf.org/2024-06-03/romain/messe

Dans le silence de notre cœur, Dieu parle, Dieu se confie à ses âmes d’élite. Appel aux volontaires !

https://www.open-bible.fr/lecture/2024-06-03

Le Seigneur fait un don inouï à travers l’Hostie.

A l’église, Joseph raconte sa guérison. « J’avais environ 5 ans et j’étais à Lourdes sur une civière. Lors du passage du Saint Sacrement, je me suis levé et j’ai marché. J’étais guéri. »

Tout le monde ne guérit pas à Lourdes, il est vrai, mais quand on est guéri, il faut le dire. C’est un témoignage.

(c) Edith GUEYNE

Perso: Lorsque je fais une heure d’adoration et que le temps me semble long, je prie pour les  prisonniers. Moi, je peux quitter l’église si je veux, par contre,  les prisonniers  ne peuvent pas quitter leur cellule … ce doit être horrible. Je reste donc à l’église jusqu’à la fin du temps prévu pour l’adoration et je prie pour tous les prisonniers : que le Seigneur ressuscité les accompagne. En si bonne compagnie, le temps passe plus vite. 

Jésus n’est pas arrêté par les murs des prisons.

Sans forcer, il frappe même à la porte de ceux qui ne l’ont pas appelé. Rien ne l’empêche de poser son regard d’AMOUR sur une personne, fusse-t-elle une grande criminelle ou fervente d’une autre religion. (annexe)

Je lui demande aussi de franchir les barrières à son action liées aux maladies psychiques, aux dépressions, … « Rien n’est impossible à Dieu. »

17 Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.  https://www.aelf.org/bible/Jn/3

01 Je me suis laissé approcher par qui ne me demandait rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici ! Me voici ! » à une nation qui n’invoquait pas mon nom.

https://www.aelf.org/bible/Is/65

« Merci Seigneur de te servir de la moindre de nos prières. Chaque prière est comme l’huile qui maintient la lampe allumée. »

ALERTE – Intention de prière urgente.

Quand on est musulman, on n’a pas le droit de changer de religion. Celui qui le fait peut être tué, même par sa famille. Cellui qui tue un apostat pense qu’il ira au paradis!

Prions pour que Jésus rejoigne les personnes en quête de vérité concernant leur foi. Il en va de l’avenir de l’Europe.

Prions donc intensément pour les Musulmans. Qu’ils puisent en Jésus (qui les visite en rêves et en visions) la force nécessaire pour sortir de leur « prison ».

Re-découvrons notre belle foi : de très nombreux prodiges sont liés à la présence réelle de Jésus dans l’Hostie consacrée.

« Voici que je suis tous les jours avec vous jusqu’à la fin du monde. »  

https://saintmichelassistance.fr/produit/prodiges-eucharistiques/

Le sang du Seigneur témoigne d’un vol d’hosties.
En 1583, un menuisier de Vienne (Autriche), converti depuis peu au protestantisme, convaincu que la présence réelle du Christ dans le sacrement de l’eucharistie est pure invention, cherche à dérober une hostie consacrée dans une église catholique afin de constater par lui-même qu’il s’agit bel et bien d’un morceau de pain, et rien d’autre.
Un soir, il parvient à se cacher dans une église de la ville dédiée à la Vierge Marie. La nuit tombée, il se faufile jusqu’au tabernacle dont il force aisément la porte. Il aperçoit à l’intérieur du tabernacle nombre d’hosties consacrées que le curé a laissé dans le ciboire. Il en jette une partie par terre, les foule aux pieds puis en broie quelques-unes avec ses dents, dissimule les restantes dans son pantalon et prend la direction de la sortie.
Parvenu dehors, il sent quelque chose d’humide dans son habit, à l’emplacement où il a caché les hosties. Il y porte la main et la retire, « toute baignée de sang ». Le profanateur prend peur. Il plonge à nouveau sa main dans le pantalon d’où il extrait toutes les hosties volées. Il n’en croit pas ses yeux : celles-ci saignent abondamment !
Peu après, il est capturé par les gendarmes. Ceux-ci n’ont guère eu de peine à identifier le coupable du larcin : son vêtement est maculé de sang. Par la suite, on retrouva une partie des hosties dérobées qui furent replacées dans le tabernacle de l’église.
A partir de là, les fidèles viennois accourent en nombre pour les adorer. Des temps de prière sont organisés par le clergé pour rendre grâce. Quant au voleur, condamné à la peine capitale par la justice de son temps, il se convertit à la foi catholique : le sang du Christ l’a totalement bouleversé.
Jean-Marie Mathiot, Miracles, signes et prodiges eucharistiques, Hauteville, Le Parvis, 2018, p. 168.

Il y a bien d’autres miracles liés à la puissance de Jésus-Eucharistie.

Recevoir la force nécessaire pour lutter contre une situation impossible à régler par nos seules forces humaines, ça c’est un miracle de l’Eucharistie.

Pour obtenir cette force, c’est (presque) chaque jour que des croyants vont à la messe. Ils y  prient intensément dans leur cœur pour y rejoindre Jésus qui vit en eux. Aussi souvent que possible, ils vont à l’église prier silencieusement devant le Tabernacle. Ils disent: « Je ne sais pas comment je tiendrais sans Jésus! »

Comme une voiture électrique a besoin d’être rechargée pour avancer, de même le chrétien a besoin de Jésus pour recharger ses batteries spirituelles et accepter la persécution, voire le martyre.

20 Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi.

https://www.aelf.org/bible/Ga/2

37 Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.

https://www.aelf.org/bible/Mt/5

Si vous voulez recevoir chaque jour un nouveau miracle eucharistique :

 lettre@mariedenazareth.com .

Quand nous adorons Jésus, Marie est toujours là, elle aussi,  pour soutenir notre prière.

Jésus et Marie ont un seul coeur.

https://www.mariedenazareth.com/encyclopedie-mariale/la-vierge-marie-remplit-le-monde-sanctuaires-marials/europe/bosnie-herzegovine/medjugorje-la-priere-du-coeur/

Cantiques 

ANNEXE.

Pentecôte 24. Quelques flashs.

01 Alors, après cela, je répandrai mon esprit sur tout être de chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens seront instruits par des songes, et vos jeunes gens par des visions.02 Même sur les serviteurs et sur les servantes je répandrai mon esprit en ces jours-là…05 Alors, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

https://www.aelf.org/bible/Jl/3

Charismes, dons et révélation : tout sur l’Esprit Saint (en mode GamePlay)

Homélie du Père Jacques Pineault. 19 mai 2024

(J’ai ajouté des images de NDML)

https://www.facebook.com/jacques.pineault.9

Frères et sœurs, en ce 50e jour après Pâques, nous célébrons la fête de la Pentecôte. Nous savons, nous chrétiens, que c’est le don de l’Esprit Saint aux apôtres, puis à toute l’Église, qui est souligné par cette fête. Ils étaient tous là, la Vierge Marie, les apôtres, enfermés dans une pièce appelée Cénacle. « Ils se trouvaient réunis tous ensemble » (Ac 2,1). Soudain, ils entendirent un bruit pareil à celui « d’un violent coup de vent » (Ac 2,2), et ils virent des langues de feu se poser sur chacun d’eux. « Tous furent remplis d’Esprit Saint » (Ac 2,4). C’est la promesse de Jésus qui se réalisait. Jeunes et anciens sont pris dans l’ouragan de l’Esprit Saint. Ils sont propulsés dehors pour témoigner des merveilles de Dieu. « Ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit » (Ac 2,4).

Dans le Cénacle, où avait eu lieu la dernière Cène, ils attendaient l’Esprit, « cette force d’en haut » que Jésus leur avait promis. Le voici, dix jours après l’Ascension, cinquante jours après Pâques : L’Esprit qui avait habité Jésus tout au long de son ministère et qu’il avait remis sur la Croix : « Père, en tes mains je remets mon Esprit » (Lc 23,46) ; l’Esprit du Père qui avait fécondé Marie pour réaliser en elle le mystère de l’incarnation : « Le Saint Esprit viendra sur toi et la puissance du Dieu Très-Haut te prendra sous son ombre » (Lc 1,35) ; l’Esprit qui avait guidé Jésus toute sa vie, même au désert face au Tentateur : « Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain – (où il avait été baptisé) – et fut conduit par l’Esprit Saint au désert » (Lc 4,1) ; cet Esprit vient désormais reposer en chacun des disciples. Un nouveau temps s’ouvre : et la Vierge Marie est témoin de cette naissance de l’Église. Car désormais c’est aux disciples que revient la tâche de rendre le Seigneur présent, visible, agissant dans le monde. À l’Église primitive revient d’incarner maintenant la Parole de Dieu et son annonce. A cette toute petite Église revient désormais la mission de rendre accessible et compréhensible à toute l’humanité le message d’amour du Seigneur. Elle « marche sous la conduite de l’Esprit Saint » (Ga 5,16).

Pour peu que nous ne le sachions, l’Esprit Saint désormais nous fait vivre et nous invite à marcher sous sa conduite (Ga 5,26). Il viendra désormais à notre aide pour parler des merveilles de Dieu. Laissons-nous emplir de cet Esprit : il fécondera la Parole en chacun.

Est-ce à dire que l’Esprit Saint ne veut pas que nous nous installions dans une Église « à air conditionné », une expression favorite du pape François ? Le pape François ne cesse de nous le rappeler : nous avons à témoigner des merveilles de Dieu jusque dans les périphéries. Et lui-même le fait malgré ses handicaps évidents. Cet homme-là, non seulement sait qu’il est conduit par l’Esprit, mais il y croit et agit en conséquence. Ses nombreux déplacements le prouvent. Donc à nous de conclure que l’Esprit Saint qui nous est donné en vue de cette mission est comme un ouragan qui balaie toutes nos peurs.

Pierre en la personne de Jean XXIII a ouvert la fenêtre et il a nous dit : « C’est la Pentecôte ». Avec le concile Vatican II, il a ouvert la fenêtre de l’Église pour laisser entrer un peu d’air frais. Depuis le Concile Vatican II, certains sont pris de vertige par une si rapide oxygénation. Rassurons-nous. Faisons confiance à l’Esprit Saint : Il apporte constamment à l’Église de Jésus Christ une bouffée d’air frais. Il y chasse l’odeur de renfermé et de naphtaline dans laquelle nous avons trop tendance à nous installer.

En réponse à ce cadeau merveilleux que fut le concile, nous ne pouvons que rendre grâce au Seigneur. Le psaume 103 nous invite précisément à la louange : « Tu envoies ton souffle… Tu renouvelles la face de la terre… » Nous rendons grâce au Seigneur pour toutes ses réalisations, celles d’autrefois et celles d’aujourd’hui. La Pentecôte c’est la naissance d’une nouvelle création. Cela a commencé par le brassage entre Juifs, Parthes, Mèdes et Elamites…. Tous les entendaient « proclamer dans leur langue les merveilles de Dieu » (Ac 2,11). Nos assemblées dominicales sont aussi un brassage de gens très divers. Un enfant du catéchisme disait : « Dans ma classe, il y en a qui sont blancs, d’autres noirs ; il y en a un qui vient d’Asie ; d’autres sont arabes. Il y en a qui disent : ‟Ce n’est pas normal, il devrait n’y avoir que des autochtones”. Moi je crois que si Dieu a fait l’arc-en-ciel avec des couleurs différentes, c’est qu’il aime ça ». Actuellement, dans le monde entier, presque tous entendent le message de Dieu dans leur langue. Et cette langue n’est rien d’autre que celle de l’amour qui est en Dieu.

Quand on a reçu l’Esprit Saint, plus rien ne peut être comme avant dans notre vie. Notre Pentecôte à nous, ce fut le jour de notre confirmation. Ce qui nous est demandé depuis, c’est de vivre sous la conduite de l’Esprit Saint et de nous laisser guider par lui. Marcher sous la conduite de l’Esprit Saint, c’est le laisser agir en nous. Il est la seule source spirituelle capable d’arroser notre cœur. L’Esprit Saint est une force qui nous transforme. Elle nous donne « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Ga 5,22-23). C’est grâce à lui que nous pouvons nous ouvrir à Dieu.

L’Évangile d’aujourd’hui fait partie du discours de Jésus après la Cène, au soir du Jeudi Saint. Mais il a été écrit après Pâques, et cela change tout. L’Esprit que Jésus promet à ses disciples sera leur défenseur contre le mal. Comme lui, ils auront à souffrir de la persécution. Ils seront conduits devant les tribunaux. Mais le Seigneur ne nous abandonne pas. Grâce à lui, nous pourrons parler avec assurance devant ceux-là même qui ont fait mourir Jésus sur la croix. Il suffit de relire le livre des Actes des Apôtres pour se rendre compte de la force de ce témoignage.

Comme au temps des apôtres, l’Esprit Saint est toujours agissant dans le monde d’aujourd’hui. Il est le défenseur des chrétiens persécutés. Nous savons qu’ils sont de plus en plus nombreux dans le monde. Nous pensons à tous ceux du Moyen Orient, de l’Afrique, de l’Asie et de nombreux pays. Le Seigneur nous assure de sa présence, tous les jours et jusqu’à la fin du monde. Il ne nous abandonne jamais, même dans les situations les plus désespérées. Rien ne peut l’empêcher de faire en sorte que le témoignage des chrétiens porte du fruit.

Avec la Pentecôte se clôt le temps pascal de la liturgie. Quarante jours de carême, quarante jours de temps pascal jusqu’à l’Ascension, plus dix autres jours jusqu’à la Pentecôte. Et si nous relisions le chemin parcouru pendant ces presque cent jours ? Comment la pédagogie de Jésus Crucifié-Ressuscité nous a-t-elle transformés, façonnés, et rendus capables de porter à notre tour le message de l’Évangile ?

L’Esprit Saint ouvre notre bouche pour parler.

Quand nous nous taisons, les idéologies de tout genre prennent le dessus.

Chapelet à Lourdes suivi d’un message de Mgr Dupuy .

Nous ne pouvons plus être des chrétiens tièdes !

Chapelet avec NDML. suivi de prières pour la guérison des malades.

Avec paroles de connaissances et témoignages de guérisons.

Laissons-nous aimer par Dieu notre Père.

Père, je te bénis.

Père, je te bénis pour ton Eglise en prière qui fait front à l’empire du mal.

Dans ce monde en plein désarroi, l’Eglise est comme une barque sur la mer en furie et elle tangue fortement, mais Dieu merci, Jésus est à bord.  Les petits, les humbles écoutent sa voix et appellent chacun à faire confiance au Père.

Grégory Turpin interprète merveilleusement « Père, je te bénis ».

Père , je te bénis pour Jésus, le Bon Berger qui conduit vers Toi.

10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. 11 Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.

https://www.aelf.org/bible/Jn/10

En nul autre que lui, il n’y a de salut,
car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes,
qui puisse nous sauver. »

https://www.aelf.org/2024-04-21/romain/messe

Père, je te bénis pour Marie.

Le temps des apparitions de Jésus n’est pas terminé. C’est déroutant de se retrouver face à Lui et qu’il nous parle encore aujourd’hui, en live, en rêve ou en vision. C’est déroutant et même déplaisant pour certains quand Jésus passe par Marie pour transmettre des messages à l’humanité. N’en déplaise à nos frères chrétiens protestants, depuis sa résurrection,  c’est souvent Marie qui transmet des messages du ciel destinés aux autorités de l’Eglise. Elle passe par des enfants, des adolescents ou par des personnes très humbles, des « petits ». Ainsi Bernadette Soubirous, Gilles Bouhours. Carlos Acutis avait lui aussi une grande dévotio mariale.

Père, je te bénis pour Bernadette de Lourdes.

Parce qu’elle s’obstinait à transmettre le message venu du ciel, Bernadette de Lourdes, 13 ans seulement, fut persécutée. Issue d’une famille  pauvre, elle savait  à peine lire et écrire or Marie lui confie une mission de grande importance. Imaginons l’émotion du prêtre  quand cette  adolescente lui a révélé le nom de l’apparition :

 « Je suis l’Immaculée Conception ».

L’abbé Peyramale savait que le pape avait donné ce titre d’immaculée à la Vierge quelques années plus tôt, mais Bernadette ne pouvait pas le savoir ! Elle a donc confirmé le dogme papal de la conception immaculée de Marie, mère de Jésus.

Père, je te bénis pour le petit Gilles.

Cet enfant n’avait que 2 ans et 10 mois lors de sa première rencontre avec la Vierge. Elle lui confiera plus tard un secret qu’il devra révéler au pape Pie XII en premier lieu ! Imaginons le pape recevoir en audience un enfant de 5 ans qui vient vers lui de la part du Ciel !

 « La Sainte Vierge n’est pas morte. Elle est montée au ciel avec son corps et son âme. »

N’en déplaise donc à nos frères chrétiens orthodoxes, Marie n’est pas morte avant de monter au ciel. Il se fait que le pape avait demandé un signe avant de proclamer ce dogme de l’Assomption. Et c’est le petit Gilles qui le lui a donné quelques mois plus tôt.

Livre : Le petit Gilles (1944-1960) Messager de Marie auprès du Pape. (Jean PHILIPPE). (annexes)

Père, je te bénis pour les « petits » frères et soeurs de Jésus.

Je me suis toujours demandée comment on peut en arriver à ne pas faire confiance à autant de personnes (des enfants, des papes, des docteurs de l’Eglise,  de grands saints, … ) qui se penchent sur la dévotion à Marie !

https://www.mariedenazareth.com/encyclopedie-mariale/doctrine/qui-est-marie/vatican-ii-marie-le-christ-et-leglise/limmaculee-conception-au-concile-vatican-ii

Père, je te bénis  pour Carlo Acutis, patron des geek.

https://aleteia.org/2021/10/12/bl-carlo-acutis-his-life-his-miracles-and-his-legacy/

Sa maman témoigne. « Carlo a vécu une vie exceptionnelle jusqu’au bout, lorsqu’il a déclaré avoir offert sa douleur physique à Dieu pour le pape et pour l’Église. Sa mère dit : « Pour moi, Carlo était un petit sauveur qui m’a amené à emprunter un chemin spécial. »

« C’est un chemin que je continue de parcourir », réfléchit-elle. « J’essaie de diffuser son héritage, en particulier cette exposition sur les miracles eucharistiques, qui a parcouru tous les continents et qui a aidé de nombreuses personnes. »

En effet, la page www.miracolieucaristici.org est née de l’inspiration et du génie du jeune adolescent.

« Il existe des témoignages de personnes qui se sont rapprochées de Dieu et qui ont commencé une vie de foi », dit-elle. « Pour moi, c’est le plus grand signe. Parce que Carlo se souciait beaucoup de l’Eucharistie et il disait : « Nous sommes nés comme des originaux, mais beaucoup vivent comme des photocopies ».

La mère de Carlo est d’accord avec ses propos. Elle dit que « Jésus nous donne les sacrements pour que nous ne mourrions pas en photocopies, et il se donne à travers l’Eucharistie », qui est « Dieu présent en personne : son corps, son sang, son âme et sa divinité ».

Pendant la maladie de Carlo, son courage face à sa mort prématurée a inspiré sa mère. « Maman, n’aie pas peur, dit-il, car avec l’Incarnation de Jésus, la mort est devenue vie, et il n’y a pas besoin d’y échapper : dans la vie éternelle, quelque chose d’extraordinaire nous attend. »

Père, je te bénis pour Myriam, la petite sainte d’Irak.

Père, je te bénis pour ta sainte Présence tangible à Medjugorje.

« Là où il voit Marie, l’Esprit Saint accourt. » Que de merveilles en ce lieu où la foi est mise en pratique.  

A Medjugorje, comme à Fatima, il y a de nombreuses conversions, guérisons et des signes dans le ciel pour tenter de secouer notre foi.

Là encore, c’est à des enfants et adolescents que Marie est apparue et elle continue de s’y entretenir avec eux. Premières apparitions en  juin 1981 et depuis lors, elle accompagne maternellement aussi les millions de pèlerins qui répondent à son appel.

 « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !

https://www.aelf.org/bible/Lc/10

Père, je te bénis pour les grandes personnes au cœur d’enfant.

Je viens d’assister à la sépulture de sœur Assunta, religieuse trappistine. L’éloge qui fut faite de cette bonne personne m’a convaincue qu’elle avait conservé un cœur d’enfant, un cœur confiant au milieu-même des épreuves. Elle avait donné toute sa vie à Dieu, d’abord en étant infirmière et soeur missionnaire en RDC (Kasaï) et puis comme trappistine.

https://www.aelf.org/bible/Col/3

https://www.facebook.com/ndelapaixchimay

Dieu appelle !

Les « grandes personnes », les mains dans les poches,  critiquent tout ce qui ne va pas dans la société, ils « refont le monde ». Les petits enfants du Bon Dieu, eux, s’engagent à fond, tout donnés à leurs frères et sœurs en humanité.

Nous avons des responsabilités, celui de fournir à notre jeunesse un terreau favorable à l’éclosion des vocations (à servir les autres, à devenir religieux, prêtre, …) Une petite prière avec ses enfants le soir avant de dormir n’est pas suffisante, ni une bougie allumée dans une église. Quelques heures de caté préparatoires aux sacrements, ce n’est pas assez.

A l’heure du déluge numérique (smartphones ) et de l’explosion du trafic de drogues, qui détruisent les familles, la société a besoin de  nombreux « Moïse » qui libèrent les jeunes de leurs esclavages.

La société a besoin de joyeux missionnaires qui prennent les enfants en charge au sein d’associations comme le patro, le scoutisme, … où ils apprennent à aimer, à respecter Dieu, le prochain et la nature. Les conversations mondaines , les chansons grivoises y sont remplacées par des hymnes de  louange.

Pour l’instant, des scouts (dont mon petit-fils) nettoient le lac de Bambois pour un bon accueil des touristes. Travail bénévole qui fait un pied de nez à tous ceux qui ne pensent qu’argent.

Louons Dieu qui appelle sans cesse à le suivre. Prions pour celles et ceux qui sont appelés. Qu’ils  répondent généreusement à l’appel reçu. Oui, Dieu appelle, même au sein de familles athées ou d’autres religions. Prions.

https://www.aelf.org/2024-04-21/romain/messe

Prions le maitre de la moisson.

02 Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.

https://www.aelf.org/bible/Lc/10

03 Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

Mille façons d’être missionnaires.

Comme il y a « Mille raisons de croire. », il y a mille façons d’être missionnaires. Par le chant, le dessin, le service, l’offrande de sa vie.

18 Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. 19 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, 20 apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »https://www.aelf.org/bible/Mt/28

Transmettons !

https://fr.aleteia.org/2023/06/07/lemouvante-conversion-de-rajesh-apres-sa-rencontre-avec-carlo-acutis/

Par notre participation à de bonnes activités, nous transmettons nos valeurs.

https://www.facebook.com/messenger_media?attachment_id=1697154994360977&message_id=mid.%24cAABa82od4f2VI8qu4WO8oVjJlMsl&thread_id=1311992075

Prions plus que jamais pour que vienne la paix!

Chapelet à Lourdes avec méditations de Mgr André Dupuy (à regarder jusqu’au bout de la vidéo)

Cantiques.

Devant tous je m’engage
Sur mon honneur,
Et je te fais hommage
De moi, Seigneur !

Je veux t’aimer sans cesse, de plus en plus,
Protège ma promesse, Seigneur Jésus !

Annexes 

Extraits du livre « Le petit Gille » (Jean PHILIPPE Messager de marie auprès du Pape. PARVIS)

ch23 Berger Veuillez ne pas prendre attention aux publicités qui se sont glissées contre ma volonté dans ce blog.