JESUS, ISSA, YESCHOUA, c’est qui ? Et l’ESPRIT SAINT ?  C’est quoi la BIBLE, vivre en CHRETIEN, l’EGLISE ?

A la suite de Jésus, vivre en chrétien, ce n’est pas triste. C’est même source de JOIE partagée ! Petit aperçu  avec Fidesco et puis pêle-mêle d’idées.  

Beaucoup de personnes n’ont jamais entendu parler de Jésus, de sa vie en Palestine il y a 2000 ans.

Un demandeur d’asile guinéen disait : « Jésus est Français. » « Où as-tu été chercher cette information ? Non, Jésus n’est pas Français, ni Brésilien, … Lis la Bible et tu verras qu’il a vécu en Palestine, il y a 2000 ans. »

Il est Juif, fils de Marie qui est juive. Et Joseph est son père nourricier mais il n’est pas le géniteur, car, comme l’a dit l’ange Gabriel à Marie et à Joseph, Jésus est né de l’Esprit Saint et donc … de Dieu. Il est Fils de Dieu, à la fois Dieu et homme.

« Rien n’est impossible à Dieu. »

https://saintebible.com/luke/1-37.htm

Parce qu’on vit un tournant très dangereux dans l’histoire,  il est utile de bien réfléchir avant de choisir son guide spirituel.

Oui, nous sommes en guerre. (Cfr annexes) La guerre, c’est la famine, la violence, les familles décimées, dispersées. Pour diminuer la souffrance, l’heure est à la vigilance, au courage, au partage. Choisir de suivre Jésus, c’est prendre la décision de mettre en pratique les messages de la Bible, comme celui-ci :

17 Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? 18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité.

https://www.aelf.org/bible/1Jn/3

Guerre d’un type nouveau : économique, bactériologique, numérique …

Tant d’entrepreneurs sont désespérés, au bord de la faillite, au bord du suicide hélas parfois. Qui leur rendra une raison de vivre en leur fournissant de quoi tenir le coup dans l’attente de jours meilleurs ? D’ailleurs, nous y avons tous intérêt, car de quoi vivrons-nous si plus personne ne travaille ? Et comme « l’oisiveté est la mère de tous les vices » …

Je le dis tout de suite : Jésus s’est mis du côté des petits, des pauvres, des malades, des exclus de la société. A sa suite, ses disciples, les chrétiens,  sont tenus de se mettre du côté des rejetés et des oubliés de la société. Comme lui, ils doivent dénoncer l’hypocrisie des dirigeants, refuser le pouvoir de l’argent. Les chrétiens ouvrent leur portefeuille pour soutenir ceux qui sont en train de tout perdre.

Il est l’heure d’AIMER.

La situation des travailleurs agricoles, des petits indépendants …  est désespérante. Elle est le fruit d’une société qui rejette Dieu et ses commandements.    Avec l’aide de Dieu, nous irons à contre-courant.

Si tu es chrétien, ravive la flamme qui est en toi pour t’investir dans ce monde selon le plan de Dieu. Jésus dit :

15 Je connais tes actions, je sais que tu n’es ni froid ni brûlant – mieux vaudrait que tu sois ou froid ou brûlant. 16 Aussi, puisque tu es tiède – ni brûlant ni froid – je vais te vomir de ma bouche. 17 Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu !

https://www.aelf.org/bible/Ap/3

Faut-il la persécution religieuse, faut-il la guerre pour se mettre à prier comme Jésus le demande ?

En Irak, dans un camp de réfugiés, les enfants prient le Notre Père pour la France, en araméen, la langue de Jésus.  La guerre fait tant d’orphelins ! N’attendons pas que ça aille plus mal chez nous pour apprendre à prier à nos enfants. 

https://www.facebook.com/OeuvredOrient/videos/2201835440129721

Pour mieux vivre sa foi, rien de tel que de demander l’aide de l’Esprit Saint.

L’Esprit Saint c’est Dieu qui prie en nous. La Bible dit :

26 Bien plus, l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables.

https://www.aelf.org/bible/Rm/8

L’Esprit Saint, c’est comme un rayon de soleil puissant qui vient percer le plus épais des brouillards.

Puisque “Marie accourt là où est l’Esprit, et l’ Esprit accourt là où est Marie.” 

Si tu  n’es pas chrétien, choisir  Jésus comme guide spirituel/ berger/ rabbi  favorisera la paix véritable en toi et autour de toi.   

Un Syrien me dit : « Chez nous, le titre de « Rabbi » que les chrétiens utilisent pour parler de Jésus fait sourire. » « Pourquoi ? lui dis-je.  Parce que Jésus est doux comme un agneau ? C’est vrai, Il n’a jamais pris les armes, tandis que le prophète de l’islam était un grand guerrier. Nous avons en mémoire la bataille de Lépante qui stoppa l’avancée de l’islam en Europe. » (cfr annexe)

En fait, Jésus est différent. Il n’est pas un homme politique mais un bon berger, un père qui  invite au changement radical de vie, conformément aux commandements de Dieu donnés à Moïse. Il ne s’impose pas. L’amour libère.

https://www.aelf.org/bible/Jn/1

Bonne Nouvelle : L’amour jamais ne passera.

Afin de rassurer un peu …

La machine de guerre sera un jour stoppée net. Je l’ai vu en vision quand j’avais une bonne trentaine d’années. A cette époque, je commençais à fréquenter les Equipes Notre-Dame avec mon mari. Oui

“Marie accourt là où est l’Esprit, et l’ Esprit accourt là où est Marie.” 

Choisir Jésus comme guide, par amitié avec lui.

Mehdi Djaadi est aujourd’hui acteur. Il a grandi dans une famille musulmane pratiquante. À l’âge de 16 ans, un pasteur protestant lui propose de lire la Bible, cet évènement va transformer sa vie …

Aimer Jésus, se laisser aimer par Lui… jusqu’au mariage d’amour …

Jésus avait préparé sa succession pour que le Royaume de l’Amour grandisse.

Les papes, évêques, prêtres et simples disciples invitent à la même humanité que leur Maître Jésus-Christ.

Dans le Christ, Dieu réconciliait le monde avec lui :
il a mis dans notre bouche la parole de la réconciliation.

https://www.aelf.org/bible/2Co/5

L’incarnation de Dieu (à savoir Dieu prend chair humaine), c’est une idée géniale.

Dieu n’a pas créé les humains en leur disant : « Débrouillez-vous. » Non, Il a sans cesse cherché à entrer en relation avec l’homme, avec la femme, avec l’enfant. Pour leur faire sentir son amour, pour les guider. L’Evangile, c’est du concret. 

31 Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.33 Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant.34 Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.

https://www.aelf.org/bible/Lc/6

En s’incarnant dans le corps d’une femme, en vivant dans un petit village de Palestine, en connaissant la situation des réfugiés, en souffrant dans son corps et son âme, bref, en prenant chair humaine, Jésus  a montré qu’il est possible de vivre au milieu de ce monde tout en aimant. Il a aussi montré la nécessité de prier pour rester en relation avec Dieu. Oui Jésus étant notre modèle, il priait longuement, de quoi nous donner l’idée d’en faire autant … pour porter du fruit.

12 En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.

https://www.aelf.org/bible/Lc/6

La foi chrétienne, opium du peuple ?  

« Tout le monde te cherche. » 38 Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. » 39 Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

 
https://www.aelf.org/bible/Mc/1

Honnêtement, dites-moi, pour Jacques, la foi chrétienne est-elle une lubie, un caprice de vieillard ?  

Jésus l’affirme: la Vérité rend libre.

https://www.aelf.org/bible/Jn/8

Annexe: Au sujet de Gaza, du Hamas, Michel Colon dit-il vrai?

The Chosen: une série intéressante pour connaître Jésus et la naissance de l’Eglise.

The Chosen est une série qui donne une idée de la façon dont Jésus a vécu au milieu des hommes. A ne pas prendre à la lettre, mais en se penchant sur les quatre Evangiles dont le film s’est inspiré.  Les Evangiles, ce sont comme des « journaux » qui relatent la même histoire avec des points de vue différents recueillis auprès de ceux qui ont connu Jésus et/ou les apôtres qui ont vécu avec lui. On les retrouve tous les quatre dans la Bible.

Non, Jésus n’est pas Issa.

Avant Mahomet, tout le monde l’appelait Jésus, en hébreu Yeschoua, une des langues parlées en Palestine à cette époque.  

Les Musulmans l’appellent  Issa, et de ce fait,  le nom est dépourvu de son sens  profond. C’est l’ange Gabriel qui avait donné le nom « Jésus » à l’Enfant que Marie allait mettre au monde:

30 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. 31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.

https://www.aelf.org/bible/Lc/1

Le nom de Jésus signifie « Le-Seigneur-sauve. » C’est l’ange qui l’a dit à Joseph.  

9 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. 20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; 21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

https://www.aelf.org/bible/Mt/1

Pour en savoir plus sur le personnage JESUS

Les films abondent, les sites abondent, encore faut-il bien choisir, car on vit à une époque où ce qui est beau est sali, défiguré, détourné. C’est pourquoi il est bon de demander conseil à des chrétiens qui vivent vraiment leur foi. … et ne pas trop se fatiguer avec de la littérature indigeste mais aller à l’essentiel : apprendre à prier. LA PRIERE permet d’entrer en relation avec une PERSONNE. « Comment pries-tu »,  me demandait une Musulmane.

Les préparations au baptême donnent l’occasion de s’informer auprès des disciples du Christ. Il leur a été demandé de le faire connaitre partout dans le monde et jusqu’à la fin du monde.

 18 Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. 19 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, 20 apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

https://www.aelf.org/bible/Mt/28

Notez bien que si Jésus demande de baptiser, il ne demande pas d’imposer le baptême à ceux qui ne le souhaitent pas.

Notez aussi qu’il n’y a pas de dhimmis (annexe) dans le christianisme, car devant Dieu, tous les hommes et les femmes sont égaux.  La Ligue des Droits Humains insiste sur la notion d’égalité. Elle est le fruit de la réflexion d’une société aux racines chrétiennes. Hélas, l’Europe perd ses racines, d’où aussi la perte des droits.

Et si le sel s’affadit, il est bon à être piétiné et jeté dehors, comme le dit Jésus, et donc remplacé.

https://www.facebook.com/NotreDamedesinternautes/photos/a.1793156434269801/2324343987817707

Reportage: L’Appel de sainte Anne. (Sur Kto)

NB : Anne, c’est  la maman de la Vierge Marie, et donc la grand-mère maternelle de Jésus.

Deux fois par mois, des chercheurs de Dieu se retrouvent pour échanger leurs réflexions et écouter l’enseignement dispensé par le curé. Certains sont issus de familles chrétiennes, d’autres étaient au contraire athées, certains viennent de l’Islam ou du Bouddhisme, d’autres sont juifs…

De bonnes questions avec le père Matthieu.

Les Chrétiens catholiques aiment familiariser leurs enfants avec la Vierge Marie, leur maman du ciel.  

    « Quand j’ai peur, me dit une jeune maman, je prie  Marie, et je me vois sous le manteau de la Vierge avec mes enfants et cela me rassure. »

« Sais-tu qu’à Pontmain, pendant la guerre, les enfants avaient vu dans le ciel une fourmilière d’étoiles se coller sur le manteau de la Vierge Marie ? C’est le même message : les petits se collent à leur Mère du Ciel.  Avec en plus,  à Pontmain, le fait que les étoiles qui s’attachent à Marie éclairent le monde dans la nuit. Marie, c’est comme la lune, elle reflète la lumière du soleil pendant la nuit. Et nous, (qui avons l’intelligence du cœur) nous sommes comme de petites étoiles …  Que tes œuvres sont belles, Seigneur ! »

 03 Ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais.

https://www.aelf.org/bible/Dn/12

La foi chrétienne, c’est du vécu, pas de la paperasserie.

Quid de l’Eglise militante, souffrante, triomphante ?

Des saints le disent : « Non, je ne meurs pas, j’entre dans la vie. » « Je sais que ma vie commencera quand je serai morte. »  C’est tout à fait biblique.

https://www.aelf.org/bible/Jn/11

Sur terre, c’est l’église militante, au purgatoire, l’Eglise militante et au ciel, l’Eglise triomphante.

Lors d’une EMI, Jeanne-Chantal rencontre Jésus. Revenue sur terre, elle témoigne qu’après la mort, il n’y a pas le néant mais la VIE ETERNELLE. 

02 Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. 03 Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

https://www.aelf.org/bible/Jn/17

Ô prends mon âme, prends-la Seigneur. Pourquoi attendre?

Devenir chrétien, une question de vie ou de mort.

Mettre fin à ses jours, c’est penser à soi et oublier la souffrance indicible que l’on va causer autour de soi. Notez que je pardonne aux personnes suicidées qui m’ont fait souffrir et dont la blessure en moi ne s’efface pas. Elles me manquent. La jeune Emmanuelle Maillard envisageait mettre fin mettre fin à ses jours. « Dieu merci, tu l’as sauvée in extrémis. » Et quelle vie fertile elle a!

Le Dieu que j’adore aime ceux qui ont peu de poids dans la société, les femmes, les enfants, les immigrés …

… les pauvres, les marginaux.

Dieu est beau, ses œuvres sont belles. Ce qu’Il nous demande est de faire du beau.   

Il suffit parfois d’entrer dans une église pour y trouver la paix de Jésus, pour le rencontrer … C’est merveilleux !

… et de l’aimer, de le louer, même au milieu des épreuves.

Les conversions fulgurantes en Eglise, ça change tout.

Sant Egidio enseigne l’art de vivre en PAIX

Devenir chrétien, c’est entrer dans une communauté, « l’EGLISE », source de vraies valeurs, tel le souci des pauvres.

Choisir Jésus, c’est une libération.

Choisir Jésus pour être comblé.

Choisir Jésus pour vaincre la dépression.

Clotilde Margottin a sombré peu à peu dans une grave dépression qui a duré cinq ans jusqu’à séjourner dans une clinique psychiatrique.

Que tous soient UN (Jn 17)

  • L’œcuménisme.  
  • Le dialogue interreligieux c’est autre chose.

C’est rencontrer des personnes d’autres religions ;  bouddhiste, musulmanes, etc… sans perdre ses valeurs chrétiennes pour adopter celles des autres.

C’est d’ailleurs pourquoi des Catholiques s’interrogent sur l’attitude de notre pape François tellement ouvert qu’on craint qu’il ne fasse parfois  de mauvais pas. Mais …pas question cependant de jeter le bébé avec l’eau du bain. François fait tant de bien ! Comme il nous le demande, prions pour lui.

04 Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. 05 Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 06 un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous.

 
https://www.aelf.org/bible/Ep/4

Jésus nous fait goûter à la vie mystique. 

Donner sa vie et non voler celle des autres, c’est mystique ! Qui comprend ?

La messe est une prière mystique.

Que l’Esprit Saint nous y fasse goûter combien Jésus nous aime.

Jésus a-t-il existé ? ONFRAY débunké par Matthieu Lavagna

Les vrais chrétiens n’ont pas peur d’être contredits.

Pape François dénonce  l’hypocrisie, la rigidité des religieux.

Nous avons mille raisons de CROIRE que JESUS est le MESSIE.

1000raisonsdecroire

Annexes :

Oui, nous sommes en guerre, hélàs, mais pas question de baisser les bras. Au contraire: Réveillons-nous! Comme David contre Goliath, prenons notre élan dans une prière très forte, très soutenue et le Dieu d’Amour l’emportera.

https://www.lefigaro.fr/histoire/culture/2014/10/07/26003-20141007ARTFIG00158-lepante-une-bataille-pour-l-histoire.php

En Palestine, la colonisation n’est pas respectueuse des Palestiniens.

Cantiques

La France, terre de Marie,  terre de mission.

Saint Jean-Paul II et la France.

JEANNE D’ARC

Elle a trouvé sa force dans ses contacts avec les saints. A 17 ans, elle a sauvé la France. « Rien n’est impossible à Dieu. »

Il fut une époque où l’on disait :

« … les deux tiers des missionnaires sont Français, les quatre cinquièmes des Frères et des religieuses viennent de la France, la plus grande partie du budget de l’Apostolat est fournie par la France. »  https://www.cairn.info/revue-histoire-monde-et-cultures-religieuses1-2009-1-page-3.htm

Aujourd’hui, l’évangélisation va dans tous les sens. Il y a échange, partage pour une plus grande fraternité.

Ainsi, le Libanais Alberto Maalouf qui vit en France nous apporte les lumières qu’il reçoit dans la prière et il nous évangélise.  Inversement, son association « la Fraternité Notre-Dame Mère de la Lumière » (NDML) est en mission au Liban, pays en grande souffrance directement touché par les conflits à ses frontières.

Lors du chapelet que voici, un appel aux dons est lancé pour venir en aide aux familles libanaises  vraiment fragilisées par le conflit actuel entre le Hamas et Israël. 

https://www.aelf.org/bible/1jn/4

34 Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. 35 À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Merci à nos frères et sœurs chrétiens venus d’ailleurs qui embellissent notre vie de la richesse de leur foi.

Détail d’une robe africaine. Dieu est beau! Ses oeuvres sont belles! Merci d’en temoigner de toutes les façons. (Par contre Hallowen c’est affreux. Ca éloigne de Dieu. Vous ne trouvez pas?)

Et si l’on remerciait le Seigneur d’avoir pu rencontrer le Christ grâce aux missionnaires qui ont sacrifié leur vie pour nous.

https://maisonshalom.org/la-fondatrice-2/

Missionnaire burundaise, Maguy Barankiste de passage en Belgique, remerciait Dieu qui lui avait permis de découvrir la foi chrétienne grâce aux missionnaires européens. C’est à leur contact que son cœur s’était ouvert à l’amour inconditionnel,  au pardon. Lors de la guerre Hutus-Tutsis, elle a recueilli des enfants orphelins de différentes ethnies. Sans argent, elle reçut alors l’aide des Européens pour subvenir aux besoins de sa communauté grandissante, la communauté Shalom. L’entraide est indispensable.

07 Qui donc t’a mis à part ? As-tu quelque chose sans l’avoir reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te vanter comme si tu ne l’avais pas reçu ? 11 Maintenant encore, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes dans le dénuement, maltraités, nous n’avons pas de domicile, 12 nous travaillons péniblement de nos mains. On nous insulte, nous bénissons. On nous persécute, nous le supportons.

https://www.aelf.org/bible/1co/4

Créée par la Communauté de l’Emmanuel à la demande de l’Eglise d’Afrique, Fidesco est une association d’utilité publique.

Fidesco envoie des volontaires qui mettent leurs compétences professionnelles au service de projets de développement mis en œuvre par l’Eglise locale dans les pays du sud.

Aux quatre coins du monde, Fidesco répond aux appels de l’Eglise, pour étendre et consolider des projets de développement par l’envoi de volontaires. Enseignement, santé, construction, gestion de projets, agriculture… les missions sont variées ! Au-delà d’un simple apport de compétences, la mission est un quotidien partagé avec les plus pauvres.

https://www.youtube.com/@FidescoHQ

La France, terre de nombreux saints et prophètes  qui transmettent la foi catholique.

Sur le chemin de la sainteté, il n’y a pas deux âmes identiques. Tous et chacun tentons d’aimer Dieu, mais avec notre propre style et personnalité, sans imiter qui que ce soit. Notre modèle est le Christ et la Vierge. La façon d’aimer Dieu des autres te dérange? Essaie d’apprendre de leur piété personnelle.   https://evangeli.net/evangile/jour/2023-10-10

01 Ainsi donc, nous aussi, entourés de cette immense nuée de témoins, et débarrassés de tout ce qui nous alourdit – en particulier du péché qui nous entrave si bien –, courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée,  

https://www.aelf.org/bible/He/12

Un moine français, prophète, artiste, écrivain, très proche des pauvres : le père André-Marie.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100077258983178

Une sainte française à renommée internationale : Thérèse de Lisieux.

Elle en a sauvé des soldats pendant la guerre … et pas que. Elle avait promis un pluie de roses dès qu’elle serait au paradis. Elle tient ses promesses en accordant beaucoup de grâces aux personnes qui lui demandent son intercession. C’est Dieu qui sauve, mais il aime que nous participions à son Oeuvre.

Et si l’on priait avec Sainte Thérèse?

https://neuvaines.mariedenazareth.com/?origin=FR-POPMDN-ABONVMUL

Quels rapports y-a-t-il entre la France et le christianisme ? 

Pour affaiblir le diable : la prière de la foi, l’évangélisation.

Plus besoin de partir à l’étranger pour dire que DIEU EST PERE DE TOUS, qu’IL NOUS AIME TOUS! La France, la Belgique, …  accueillent des personnes parfois compliquées. Lisons leurs textes sacrés, avec attention, nous les comprendrons mieux et nous aurons envie de témoigner de notre si belle foi autour de nous. Courage!  L’AMOUR VAINCRA.

La France, terre de nombreuses apparitions de la Sainte Famille et de Marie.

Quels buts y a-t-il derrière ces visites d’En-Haut ?

Lourdes,  par exemple,  est une école de prière. Prière pour la paix dans les coeurs, dans les familles, dans le monde. Mes parents s’y  étaient rendus pour marquer leur réconciliation après avoir pensé à divorcer. Ils y ont demandé la grâce d’être parents d’une petite fille qu’ils appelleraient Bernadette. Ils sont restés ensemble malgré les difficultés.


Le Pèlerinage Militaire International: ils se réunissent à Lourdes pour prier pour la paix🙏

Découvrons mille raisons de croire.

https://www.mariedenazareth.com/

La victoire viendra par Marie

Pas possible d’être chrétiens sans prier et aimer, mais : C’est quoi PRIER ?

La PRiÈRE – Best of tiktok père matthieu

Et si l’on priait une neuvaine avec Marie ?

https://neuvaines.mariedenazareth.com/?origin=FR-POPMDN-ABONVMUL

La France nous donne encore des saints aujourd’hui.

https://www.anne-gabrielle.com/

Pour terminer, voici une histoire locale où la Vierge Marie intervient:

Elle concerne une apparition de la Sainte Vierge à Marie, une fillette âgée de 3ans et demi. Sa maman raconte :

Le vendredi 3 mars 1995, avec mes parents et avec Marie, nous allons à la messe à la chapelle de l’hôpital pour prier pour ma soeur Marie-Jeanne qui doit être opérée d’un cancer du sein à un stade avancé.

Ma petite fille et moi, nous nous installons au premier rang, près de la statue de la sainte Vierge. Nous sommes là depuis quelques minutes quand Marie s’exclame à haute voix : « Ô !  La sainte Vierge et son petit bébé ! » Je la vois porter son regard du haut en bas. Je regarde alors la statue et je ne vois rien de spécial. La statue a les mains jointes et pas de bébé dans les bras.

Après la messe, de retour à la maison, dans la voiture de mes parents, Marie et moi, nous sommes à l’arrière. A brûle-pourpoint, elle me dit : « La Sainte Vierge, elle a parlé à moi. La Sainte Vierge, elle va prier pour tante Marie-Jeanne. » « Oui ? » « Oui ! » Ma maman me dira qu’elle a entendu Marie me parler de la sainte Vierge.

De retour à la maison, pendant que j’aide ma fille à retirer son manteau, après un parler en langue,  elle me dit : « La sainte Vierge va prier pour tante Marie-Jeanne. » Je lui dis : « Tu vas  prier pour tante Marie-Jeanne? » « Non, c’est pas moi va prier pour tante Marie-Jeanne, c’est la sainte Vierge de là-bas, va prier pour tante Marie-Jeanne. »

Le samedi, alors que je la coiffe, elle me dit, toute recueillie:  « Maman, il y a une sainte Vierge dans mon cœur. Elle prie pour tante Marie-Jeanne.  Maman, il y a aussi une sainte Vierge dans ton cœur ? » « Oui. » « La sainte Vierge, elle met ses mains comme ça pour prier pour tante Marie-Jeanne.» (Mains jointes vers le haut, proches de son menton)

Ses yeux se posent alors sur l’image de Notre-Dame de Medjugorje. Elle me dit : « C’est elle, Marie ! » Ensuite, elle passe dans l’autre pièce où il y a une statue de Notre-Dame de Fatima. Elle  ajoute : « Et encore là ! ! »

« Si on fait beaucoup de prières, tante Marie-Jeanne, elle va guérir. » « Oui ? » « Oui, je crois ! » répond-elle.

Le dimanche, je lui propose de dessiner la Sainte Vierge avec son bébé. Elle me répond : « Non ! C’est trop difficile ! » « Elle est comment la Sainte Vierge ? », dis-je. Joignant les mains, elle répond : « Elle est comme ça pour prier pour tante Marie-Jeanne. » « Et le bébé, il est dans ses bras ? » « Non, il est dans le lit de la Sainte Vierge. »

Je confie toutes ces choses à Marie-Jeanne et nous donnons nos impressions à ce sujet. Ma soeur se sent faible,  comme un bébé. Aussi, elle me dit, émerveillée : « C’est moi le bébé.  Le fait que le bébé soit dans un lit signifie que je suis dans un lit d’hôpital et que la Vierge Marie y est avec moi.  Justement, je reviens d’une retraite avec sainte Thérèse de Lisieux qui nous invite à être tout petits. » « Quand mes enfants étaient très mal dans leur peau, lui dis-je,  et qu’ils avaient peur, je les prenais dans mon lit pour les rassurer et mieux les surveiller… Maman Marie fait de même avec chacun de nous … »

Ma sœur a été opérée. La veille, sa voisine de chambre était étonnée de la sérénité de la future opérée. « C’est normal, lui dit-elle. Beaucoup de gens prient pour moi. Je suis membre de la Communauté de l’Emmanuel. » Malgré les métastases, ma soeur a été guérie de son cancer, sans chimio.  25 ans plus tard, elle se souvient de cette belle histoire où Dieu l’a secourue par le biais de la sainte Vierge et d’une petite Marie de 3 ans.

Cantiques

Gloire à toi Seigneur, source de toute joie, gloire à ton  Nom,  ô Dieu très saint, gloire à Toi, Seigneur, à Toi  le Roi des rois. AMEN ALLELUIA!

Merci à la Communauté de l’Emmanuel qui nous offre de si beaux cantiques accompagnés de merveilleuses images de la France. J’aime la France. Et toi ? Es-tu prêt à nourrir ses racines pour que le bel arbre revive ?

Maredsous Brûle en moi. Renouveau charismatique 2019 Allez-Yalla – YouTube

Vous n’avez pas encore de foi?

Epidémies, tornades, divorces, faillites, avortements, guerres, famines, persécution religieuses … Dieu semble absent : Réagissons sans plus attendre. Prions-le vraiment, en Cœur à cœur et nous le verrons agir avec puissance.

 « Rien n’est impossible à Dieu. »

Dans l’œil du cyclone de la haine

Mgr André Dupuy – 20 juin 2021

Évangile de Marc 4, 35 – 41

«Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien?»

Abbé Antoni CAROL i Hostench(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd’hui, par ces temps de tempête, l’Évangile nous interpelle. Tout au long du XXe siècle et à l’aube du XXIe, l’humanité a vécu des drames qui, comme des vagues violentes, se sont jetés sur les hommes et les peuples. Et, parfois, jaillit de notre âme cette question: «Maître, nous sommes perdus; cela ne te fait rien?» (Mc 4,38); si Tu existes vraiment, si vraiment Tu es Père, pourquoi de telles catastrophes?

Au souvenir des horreurs des camps de concentration de la IIe guerre mondiale, le Pape Benoît s’interroge: «Où était Dieu en ces jours-là? Pourquoi se taisait-il? Comment a-t-il pu tolérer pareille destruction?». Ces questions, Israël se les posaient déjà dans l’Ancien Testament: «Pourquoi dors-tu, pourquoi nous caches-tu ton visage et oublies-tu notre malheur?» (Ps 44,24-25).

Dieu ne répondra pas à ces questions: nous pouvons tout lui demander, sauf le pourquoi des choses. Nous n’avons aucun droit de lui demander des comptes. En réalité, Dieu est là et il parle. C’est nous qui ne sommes pas en sa présence et qui n’entendons pas sa voix. «Nous ne pouvons scruter le secret de Dieu, explique Benoît XVI. Nous ne voyons que des fragments et nous nous trompons en nous faisant les juges de Dieu et de l’histoire. Nous ne défendons pas l’homme, mais contribuons alors seulement à sa destruction».

En effet, savoir si Dieu existe ou n’existe pas n’est pas la question. Tout tient au fait que les hommes vivent comme si Dieu n’existait pas. Et voici la réponse de Dieu: «Pourquoi avoir peur? Comment ce fait-il que vous n’ayez pas la foi?» (Mc 4,40). C’est ce que Jésus a dit à ses apôtres et c’est ce qu’il a dit à sainte Faustine Kowalska: «Ma fille, n’aie peur de rien; Je suis toujours avec toi, même s’il te semble que non».

Ne l’interrogeons pas. Prions et respectons sa volonté. Et alors, il y aura moins de drames et, surpris, nous nous exclamerons: «Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent?» (Mc 4,41). Jésus, j’ai confiance en toi.

https://evangeli.net/evangile/jour/2021-06-20

Dès ses premières lignes, Marc avait pointé la mission essentielle de ce Jésus inconnu venu à l’improviste et circulant à travers les villages au bord du lac de Galilée : PROCLAMER.

« Il proclamait : Le temps est accompli et le Règne de Dieu s’est approché ! Convertissez-vous et croyez à l’évangile » (1, 15).

Déclaration fondamentale qui doit tester nos prières, nos attitudes, notre travail paroissial. Dieu va accomplir sa promesse, l’événement le plus important de l’histoire du monde va se réaliser : Dieu va remplacer le règne des idoles, de la violence, du mensonge, de la cupidité par son Règne de paix. Ne guettez pas une intervention fulgurante : librement changez de mentalité et de comportement. Si vous croyez, si vous faites confiance, si vous acceptez, vous entrez dans la Bonne Nouvelle. Le petit livre de Marc ne sera plus une vie de Jésus mais Évangile, LA Bonne Nouvelle de la réussite de votre existence.

Ensuite Jésus ENSEIGNE ce qu’est le Règne de Dieu. Celui-ci est mystérieux, il bouleverse nos conceptions, n’occupe pas de territoire, ne bouleverse pas l’organisation du monde. Réalité vivante il ne peut se définir de façon abstraite mais être évoqué en images : c’est pourquoi Jésus use de paraboles qui ne sont certainement pas des illustrations à l’usage des enfants mais un véritable « enseignement » qu’il importe d’ «écouter » avec la plus grande attention. Elles incitent à se rapprocher de Jésus afin de le questionner et d’en recevoir la richesse de signification. La liturgie nous a rapporté les deux dernières d’une série de 5 (Mc 4, 1-34).

Mais Jésus ne se contente pas de parler : il AGIT. Paroles et actions sont liées au point que Marc enchaîne immédiatement : « Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit aux disciples … ». La journée des paraboles est suivie du récit de 4 actes de puissance de Jésus : en traversant le lac, il calme la tempête ; chez les païens, il guérit un démoniaque : de retour il sauve une femme puis une fillette.

La Parole montre que l’Évangile est une proposition qui respecte la liberté : l’homme peut acquiescer, refuser, renier, revenir. L’Action prouve que le Règne de Dieu n’est pas une idéologie, une idée religieuse ou morale, une conception évanescente, une promesse aléatoire. Sans action, l’évangile pourrait être une aliénation religieuse ; sans Parole une œuvre de bienfaisance humanitaire.

La Tempête Apaisée

Après une journée harassante d’enseignement et de débats avec la foule et ses disciples, Jésus pourrait profiter d’une nuit de repos : au contraire, sans plus attendre, comme si la tâche pressait, il décide de gagner la rive orientale du lac qui se situe en territoire de Décapole, donc en terre païenne. « Passons sur l’autre rive ». Car la Bonne Nouvelle, si elle est née en Israël doit traverser les frontières, et toujours « passer ». On sait l’importance du thème de la « pâque » qui signifie « passage ».

Obéissants, les disciples – dont plusieurs sont des pêcheurs du lac – tirent l’embarcation. Voyant cela, certains auditeurs des paraboles à leur tour les suivent dans d’autres barques, mais Marc n’en parlera plus.

Tout à coup, en pleine nuit, survient un phénomène assez fréquent sur le lac de Galilée : il est secoué par des vents contraires, les vagues enflent, les souffles tourbillonnent, la tempête grossit et menace. Le naufrage est possible.

« Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait. Et Jésus, lui, à l’arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : «  Silence ! Tais-toi ». Le vent tomba et il se fit un grand calme.

Jésus leur dit : «  Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n’avez pas encore de foi ? ». ils furent saisis d’une grande crainte et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Si votre ado vous affirme qu’il ne croit pas à cette histoire, que c’est une légende inventée par ses disciples, que répondrez-vous ? Vous assurerez que vous y croyez parce que c’est écrit dans l’évangile, parce que l’Église transmet ce texte depuis des siècles. Et si ces arguments restent sans valeur pour votre jeune et qu’il se braque dans son incrédulité, qui l’emportera ? Chacun risque de camper sur sa position.

Et remarquez que Marc n’a pas fait beaucoup d’efforts pour convaincre ses lecteurs de la véracité du fait. Comme s’il savait que toute insistance est superflue : le fait a eu lieu il y a si longtemps, les témoins ont disparu, il n’y a pas de preuve péremptoire. Comment persuader ?

Qu’est-ce que la vérité du récit ?

Relisons le texte avec attention et surtout n’oublions pas à quelle date il a été écrit. Les spécialistes datent l’évangile de Marc vers les années 70 à Rome où les chrétiens sont en proie à la persécution et où certains s’interrogent sur leur foi et leur persévérance.

Par les paraboles, Marc leur rappelle que le Royaume de Dieu vient par la Parole de Jésus qui est comme une semence lancée au cœur de leur être : elle peut disparaître, ne pas germer faute de soin, être étouffée par les soucis mondains. Mais si le cœur est bon, elle poursuit sa croissance secrète, sa fragilité est promise à un développement certain, comme le grain de sénevé devient un arbuste, comme le gland devient un chêne.

Ensuite Marc, dans sa façon de raconter la tempête apaisée, veut montrer sa signification prophétique : elle était déjà signe du « passage » de Jésus.

Car il ne voulait pas changer sa religion mais la libérer de certaines prescriptions qui l’enfermaient comme dans un carcan inadmissible aux païens. Les autorités y ont vu une attaque contre la Loi et l’ont considéré comme un perturbateur, un blasphémateur. La tempête des reproches, des critiques, du mépris, de la haine s’est levée et l’ont entraîné à l’arrestation, la condamnation et la mort.

Écrasés, abasourdis, emportés par l’ouragan, les disciples ont eu l’impression d’être engloutis par le naufrage, de couler dans l’abîme. Le Maître avait disparu, il se taisait, ne disait plus rien. Le dernier mot était à la mort.

Mais non, Jésus était vivant, il était le maître des éléments, son Père pouvait le « réveiller », le remettre debout de sorte qu’il pouvait sauver ses disciples de la panique, du désespoir, de l’incrédulité. Alors, en retrouvant Jésus, ils devaient s’interroger : « Pourquoi avons-nous été terrorisés ? pourquoi n’avions-nous pas la foi ? ». Et finalement se poser la question : « Mais qui donc est cet homme appelé Jésus, que nous écoutions comme un maître, que nous suivions comme un sage ? ». Dorénavant nous ne pouvons plus nous arrêter à cette conception, nous devons poursuivre notre recherche : « Qui donc est-il ? »

Finalement la question n’est pas : « Jésus a-t-il ou non calmé la tempête ? » mais « Qui est Jésus qui nous libère de la peur, qui pardonne nos faiblesses, qui nous permet de traverser toutes les épreuves et même d’affronter la mort ?». Tous les évangiles sont animés par l’interrogation fondamentale : quelle est l’identité profonde de Jésus ? Marc répondait dès sa première phrase.

Ce récit nous interpelle également sur notre mission. Pourquoi est-il si urgent de « passer sur l’autre rive », de quitter notre installation tranquille, notre ronron habituel afin de rejoindre la périphérie, comme répète notre pape ? Pourquoi cette entreprise est-elle bousculante, chahutée, dangereuse même ? Pourquoi la nuit, les ténèbres, les vents contraires, les éléments déchaînés ? Pourquoi tout se ligue-t-il pour nous décourager et nous faire renoncer ?

Et pourquoi Jésus dort-il au milieu d’une telle agitation ? (idem dans les récits parallèles de Matt 8, 24 et Luc 8, 23). N’est-ce pas la question angoissée que les lecteurs de Marc se posaient ? Ils étaient heureux de s’être convertis, ils expérimentaient le bonheur de croire, ils ne faisaient de tort à personne, rendaient service, aidaient les pauvres et les malades…et voilà que le Pouvoir se déchaînait contre eux, les arrêtait, les jetait en prison, parfois les condamnait aux pires supplices ! Pourtant ils priaient, se lamentaient, poussaient des cris vers le ciel…Et pas de réponse. Jésus se taisait. Comme s’il dormait…Comme s’il n’existait pas !! Du coup, la foi de certains faisait naufrage.

La réponse de Jésus : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n’avez pas encore de foi » nous presse de nous interroger sur nos affirmations parfois bien superficielles sinon enfantines : « Moi, je crois. Je suis un croyant ».

L’épreuve nous oblige à jeter par-dessus bord nos enfantillages.

« A la faveur de la tempête est tombé le maquillage des stéréotypes avec lequel nous cachions nos égo toujours préoccupés de leur image. Reste manifeste, une fois encore, cette appartenance commune à laquelle nous ne pouvons pas nous soustraire : le fait d’être frères » (Pape François – suite de la citation supra).

Fr. Raphaël Devillers, dominicain.

Chants:

Si la mer se déchaine.

Comme à Cana Jésus permet à sa maman d’intervenir dans nos vies.

Regarde l’étoile

SUPPLEMENT

Medjugorje, 40 ans avec Marie, et après? par Sœur Emmanuel

« Croire quand même » P. Joseph Moingt sj

La foi, c’est de croire que les ténèbres n’arrêtent pas la lumière.

Le père Joseph Moingt était un des grands théologiens jésuites de notre temps.
Il est décédé le 28 juillet 2020 à Paris à l’âge de 104 ans.
Il est l’auteur de dizaines d’ouvrages.
Un des derniers : « Croire quand même » regroupe de libres entretiens sur le passé et l’avenir du catholicisme.

EXTRAITS

L’Évangile ne donne pas de préceptes de religion, il apprend aux hommes à vivre en hommes (p.83)

Je vois souvent des amis à qui je dis : « Faites des groupes, des communautés ; évitez les ruptures bruyantes qui n’aboutissent à rien ; gardez même si possible des contacts avec l’Institution et faites Église autrement ; et puis, bon, vous verrez bien ce qui arrivera » (p. 85)

D’abord, ne demandez pas « à quoi ? » mais « à qui ? » il faut croire ; on ne croit pas à des vérités abstraites tombées du ciel, on croit en Dieu qui s’est manifesté et continue à se manifester de telle et telle façon (p.161)

Bien sûr, on entre en conflit avec le monde. Qu’est-ce que le monde si ce n’est la tendance de l’univers à se replier sur lui-même. Le monde, c’est la force d’inertie, c’est la répétition du même, le chacun pour soi, le plus possible de biens et de jouissances pour moi aujourd’hui et tant pis pour les autres et pour ceux qui viendront après nous. C’est ce qui détourne mon regard du pauvre qui est là. C’est ça le monde, l’esprit du monde. C’est de vouloir arrêter l’évolution, et tout canaliser à son profit.

Le combat contre l’esprit du monde durera jusqu’à la fin des temps. Le prologue de l’évangile de Jean montre que la création, à ses débuts, fut la lutte de la lumière contre les ténèbres. Cela n’a pas changé, car la création est un processus ininterrompu. Du fait qu’il y a lumière, il y a aussi ténèbres.

La foi, c’est de croire que les ténèbres n’arrêtent pas la lumière. Pourquoi ? Parce que Jésus est venu dans nos ténèbres et qu’il est la lumière qui luit dans ce monde. Cela veut dire qu’il détruit toutes les forces de mort, les forces de vieillissement, d’inertie, de pesanteur, qui empêchent le monde de se développer, de devenir un univers ouvert. (p.240)

Dans l’Église ancienne, les chrétiens recevaient l’enseignement des apôtres au cours du repas eucharistique. Plus on donnera de l’importance à la lecture et au partage d’évangile, plus on évitera l’écueil du ritualisme et mieux on comprendra ce qu’on appelle la « présence sacramentelle » de Jésus (p.198)

Joseph Moingt : « Croire quand même »
éd. Champs essais – 9 euros.

******************************

Les CREDOS de Jacques Benoit.

******************************

Le métier de théologien –
Joseph Moingt sj

https://www.jesuites.com/wp-content/uploads/2020/07/joseph-moingt-le-metier-de-theologien.pdf

*******************************

IDENTITE ET MISSION – Frère Raphaël Devillers dominicain.

Éternel et grave problème. L’Église doit être le peuple de Dieu qui vit très fidèlement l’Évangile – ce qui la distingue du monde. Mais son Seigneur lui a ordonné de répandre l’évangile et de faire des disciples dans toutes les nations. Si elle durcit les marques de son identité par des exigences et des rites figés, elle se ferme comme une citadelle. Si la passion de l’évangélisation l’emporte, elle est tentée de gommer ses caractéristiques et de devenir, comme dit François, une O.N.G., une œuvre philanthropique.

*****************************

CANTIQUE: Seigneur nous croyons en Toi, fais grandir en nous la foi.

**********************************************************

Console-toi, chasse loin de toi la tristesse, car elle en perd beaucoup, elle ne sert à rien.

Oui, il y a des morts du covid mais la plupart guérissent.

Parmi les personnes qui guérissent, certaines conservent des séquelles. C’est regrettable, mais c’est là notre condition humaine. L’acceptons-nous ?

Les chiffres de guérison sont quand même encourageants. Regardons-les bien et prenons l’habitude de dédramatiser.  La peur est mauvaise à la santé et à la construction de la société.

Est-ce que je panique chaque fois que je monte dans ma voiture ? Non ! Or la circulation fait peut-être autant de victimes que le covid.  Est-ce que je panique chaque fois que j’achète un paquet de cigarettes ? Non, or certains  mourront du cancer provoqué par la fumée!

Bref, relativisons. Paniquer face au virus diminue notre immunité. C’est maintenant bien connu. Bien connus aussi les moyens de fortifier notre immunité.

Voir docteur Stéphane Résimont https://www.youtube.com/watch?v=Tam1_hnYDk4&ab_channel=ballantbernadette 

Médecine de Sainte Hildegarde. https://fr.aleteia.org/2017/09/16/sainte-hildegarde-et-les-aliments-qui-rendent-heureux/

Oui, mais il y a aussi l’incertitude face au vaccin. 

« Dans le doute, abstiens-toi. » dit le proverbe. J’ajoute : Informe-toi à de bonnes sources, pas sur les médias mainstream subsidiées par l’Etat puisqu’elles ont des intérêts évidents.

Vaccin ? Pas vaccin ? Avis de la généticienne Alexandra Henrion-Caude.

https://www.youtube.com/watch?v=WE-VhdO8xKw&ab_channel=ballantbernadette

Fortifions notre FOI et cherchons à « fortifier les genoux qui chancellent ».

03 Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, 04 dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. »

https://www.aelf.org/bible/Is/35

Ne le sais-tu pas ? Ne l’as-tu pas entendu dire ? Le Seigneur est Dieu de siècle en siècle ; Il a créé la terre d’une extrémité à l’autre. Jamais il ne faiblit, jamais il ne se lasse. Son savoir-faire est sans limite. Il redonne des forces à celui qui faiblit, il remplit de vigueur celui qui n’en peut plus. (Esaïe 40.28-29)

Aussitôt, le père de l’enfant s’écria : « Je crois, aide-moi, car j’ai de la peine à croire ! » (Marc 9.24)

Je suis avec toi, je te protégerai partout où tu iras et je te ramènerai dans ce pays. Je ne t’abandonnerai pas, je ferai tout ce que je t’ai promis. » (Genèse 28.15)

Jude 1. 22. Ayez pitié de ceux qui hésitent.

La peur paralyse, or il faut agir !

Merci à ceux qui dénoncent les dérapages de l’Etat, que ce soit ici ou ailleurs. Le monde est un grand village et ce qui se passe par exemple en Chine communiste,  peut arriver ici. La violence policière gagne d’ailleurs notre pays. BOUGEONS-NOUS ! Stoppons l’avancée du matérialisme/autoritarisme à outrance.

En Chine, les minorités en danger dans des camps de rééducation.

Frappés par la police pour entorse aux mesures sanitaires !

2 couples et leurs enfants, soit 4 adultes et 2 jeunes âgés de 13 ans, participaient à un repas qui s’est déroulé le vendredi soir 01/01/2021 à Tournai en Belgique. Alertée par une voisine, pour infraction aux mesures sanitaires, la police a débarqué vers 23h en frappant les deux hommes âgés de 63 ans. Bonne année !

https://odysee.com/@la-chaine-qui-pique:f/frapp-s-par-la-police-pour-entorse-aux:d

Lors d’une manifestation en Espagne, des policiers se mettent aux côtés des manifestants..

Nous nous réjouissons de ce  que Dieu nous ait créés égaux, différents et complémentaires.

Cette regrettable parole  de mr Macron est révélatrice d’un esprit qui n’est pas celui du Christ.  Nous ne pouvons pas accepter qu’il y ait deux poids deux mesures dans la société ! Tous nous sommes frères ! Prions pour la conversion de mr Macron. NB Nous devons tous sans cesse nous convertir.

Keny Arkana, témoin audacieux.

Aux propos de mr Macron qui vit dans une tour dorée,  je préfère ceux de Keny Arkana qui vit au milieu d’un peuple qui galère. Keny prône la fraternité universelle.  Elle ne désespère pas, elle encourage chacun à se RELEVER ! Wah !

Keni Arkana -Ils ont peur de la liberté

Le temps c’est pas de l’argent ; Cette connerie nous affaiblit
Ton temps c’est ta durée de vie et Dieu nous a fait libres ; la haine est trop vive; Les médias considérés comme prophètes. A vouloir trop faire on a zappé l’essentiel ; De mensonges on nous enferre et devine qui s’en sert ; Ils ont peur de leur prochain, ils ont peur de la vérité ;
Là où ça pue la conjoncture, où ça vénère l’économie…

Camarade, combats le doute, car ils aimeraient te corrompre, te barrer la route, ou te convaincre qu’elle est trop longue; marche avec la Foi et c’est la Chance que tu fréquentes ! Ils nous enseignent la Peur, pour que l’on reste entre leurs clôtures ; Faisons briller nos différences car leur ciel est obscur !

N’oublie pas, en ton âme cette Flamme allumée ; N’oublie pas l’enfant en toi, et tous les rêves qui l’animaient …

KENY ARKANA – Viens mon frère (Avant l’Exode #2)

https://www.youtube.com/watch?v=auI32yjydXM&list=RDauI32yjydXM&start_radio=1&ab_channel=KenyArkana

Au service de la Fraternité – La Vidéo du Pape 1 – Janvier 2021

Fortifions notre foi. Rien n’est impossible à Dieu.

Messe à Notre-Dame-de-la-Garde, le 4 janvier 2020 (extrait)

Jésus berger de toute humanité.

http://www.prier.be/