« Est-ce que tu as aimé ? » C’est lors d’une EMI (NDE) que Gloria Polo a entendu cette question.


Gloria Polo, colombienne, est chirurgien dentiste. Revenue à la vie après son accident en 1995 qui a bouleversé toute son existence, elle ne cesse de témoigner pour inviter chacun à se recentrer sur l’essentiel.

« Est-ce que tu as aimé ? » J’ai répondu : « Oui, oui! Moi oui,  j’ai aimé. »

Quand on m’a dit : « Non, tu n’as pas aimé », tous les masques sont tombés. Mon cœur s’est retrouvé nu. Tous les mensonges, toute l’hypocrisie sont tombés.

« Non, tu n’as pas aimé ton Seigneur par-dessus-tout et encore moins ton prochain comme toi-même. Parce que toi, tu avais un Dieu. C’est une idolâtrie qui t’a soumise. Ton Dieu : l’argent. »

Quand je suis montée dans ce tunnel en m’avançant vers cette lumière, je me suis dit : « Caramba, je suis morte ! » J’ai alors pensé à mes enfants et j’ai soupiré longuement en me disant :

«Malheur à moi, mon Dieu, mes petits enfants ! Que vont-ils dire ? Cette mère qui était tellement occupée qu’elle n’a jamais eu de temps pour eux… » En fait, je partais tôt chaque matin pour ne retourner que vers onze heures, la nuit tombée. Et alors je voyais la réalité de ma vie, et j’ai éprouvé beaucoup de tristesse. J’avais quitté la maison déterminée à conquérir le monde, mais à quel prix ! Reléguant en seconde place ma maison et mes enfants ! …

Gloria se souvint de l’avertissement d’une de ses patientes. (Gloria était médecin)

Un jour, un de mes patients, me dit : « Docteur, je suis extrêmement peiné et triste pour vous parce que vous êtes beaucoup trop matérialiste. Mais un de ces jours, si jamais vous vous trouvez dans une situation affligeante ou dangereuse, peu importe, demandez à Jésus-Christ de vous guérir avec son sang, en implorant son pardon; parce que jamais, au grand jamais, Il ne vous abandonnera après en avoir Lui-même payé le prix en versant son propre Sang pour vous racheter»   Et ainsi, avec beaucoup de honte et une immense peine, j’ai crié : « Seigneur Jésus Christ, aie pitié de moi ! Pardonne-moi, Seigneur, pardonne-moi ! Donne-moi une seconde chance ! »

Retrouvez le témoignage de Gloria POLO notamment sur : « J’étais aux portes du ciel et de l’enfer. » http://www.chapitre-sainte-madeleine.fr/2015/04/gloria-polo-jetais-aux-portes-du-ciel-et-de-lenfer/

À noter que j’étais une athée, mais là j’ai commencé à protester : « Âmes de purgatoire ! S’il vous plaît, tirez-moi hors d’ici ! Je vous en prie, aidez-moi !»

Retournons maintenant à la salle d’opération :

Pendant que je protestais, j’ai commencé à entendre des milliers et des milliers de gens protester, des jeunes … Oui, surtout des jeunes, et avec tellement de souffrance ! Je pouvais percevoir que là, dans cet horrible endroit, dans ce bourbier de haine et de souffrance, ils grinçaient des dents, avec des cris perçants et des lamentations qui m’ont remplie d’une compassion telle que je ne pourrai jamais oublier cet instant…

…  quand je me suis vue dans cet état, quelle horreur épouvantable ! Je réalisais finalement que le diable existe, et de quelle façon, et que les démons venaient précisément pour me chercher ! Ils venaient me présenter la facture, pour ainsi dire, puisque j’avais accepté leurs offres de pécher ! Et ces offres ne sont nullement gratuites ! On doit payer !!! Mes péchés avaient leurs conséquences…

À ce moment-là, alors, j’ai commencé à voir sortir du mur de la salle d’opération, un grand nombre de personnes, d’apparence ordinaire, normale, mais dont le regard était rempli d’une haine diabolique, terrifiante même, qui faisait trembler mon âme : j’ai vite réalisé que j’avais affaire à des démons. J’étais suffisamment lucide pour comprendre que j’avais une dette envers chacun de ces démons, que le péché n’était pas gratuit, et que le plus grand mensonge du démon était de nous faire croire qu’il n’existe pas : C’est là sa meilleure stratégie pour réussir à nous manipuler à sa guise. J’ai réalisé que, oui, le diable existe et qu’il était venu m’entourer pour se saisir de moi ! Imaginez alors ma frayeur, mon affolement ! Mon esprit scientifique et intellectuel, ne m’était plus maintenant d’aucune utilité. 

Je défendais l’euthanasie, le droit de mourir dans la dignité !

Pendant tout ce temps mon corps était dans un coma profond : J’étais intubée, branchée à des machines et agonisante. L’air n’entrait pas dans mes poumons, mes reins ne fonctionnaient plus…Si j’étais encore reliée aux machines, c’était grâce à ma sœur, médecin, qui avait insisté auprès de ses collègues en invoquant qu’ils n’étaient pas Dieu. On croyait, en effet, que c’était peine perdue de vouloir me maintenir en vie, et c’est ce qu’on disait à mes parents : on disait qu’on ne pouvait pas continuer indéfiniment et qu’il valait mieux me laisser mourir en toute quiétude, puisque de toute façon j’étais à l’agonie. Ma soeur a tellement insisté, qu’ils… Vous voyez l’incohérence ? Je défendais l’euthanasie, le droit de mourir dans la dignité !

Lors d’un avortement, le bébé crie avec une telle force.

Le cri silencieux.

Vous savez, le Seigneur m’a fait voir dans le Livre de la Vie ce que nous ne voyons pas avec les yeux du corps, et ce qui s’est vraiment produit quand ce médecin m’a avorter. J’ai vu le médecin qui, avec une sorte de pince, a saisi le bébé et l’a brisé en petits morceaux. A cet instant, le bébé crie avec une telle force ! Même si une minute ne s’est pas encore écoulée depuis le moment de la fécondation, ce bébé possède déjà une âme adulte. Nous pouvons employer la pilule du lendemain, ou quelque autre moyen que ce soit, il n’en reste pas moins que nous assassinons un bébé possédant déjà une âme adulte, et complètement formée : parce que l’âme ne se développe pas comme un corps humain, mais elle est créée par Dieu à l’instant même où l’ovule entre en contact avec le sperme, et à ce moment précis !

 J’ai vu en effet dans le Livre de la Vie, comment notre âme, dès que les deux cellules se touchent, génère une étincelle d’une éclatante lumière, et cette merveilleuse lumière m’a paru comme étant un soleil venu du Soleil de Dieu le Père. Dans un court instant, l’âme créée par Dieu est déjà adulte, mature, à son image et à sa ressemblance. ! Ce bébé, une effusion du Coeur de Dieu, occupe une immense place dans le Saint Esprit!

Il m’a montré combien de personnes souffrent dans le monde et ce que j’aurais pu faire pour les aider.

Jamais je n’ai permis à l’Esprit Saint de m’émouvoir, et je ne m’étais jamais laissée toucher par les souffrances d’autrui. Le Seigneur m’a dit: « Regarde la douleur de mes enfants, vois comment j’aurais dû affliger ta famille d’un fléau comme le cancer de sorte que tu aurais pu être touchée par la douleur de ceux qui souffrent de cette même maladie ! Tu as été touchée par les prisonniers seulement après que ton mari ait lui-même fait de la prison. ». Et en criant presque il m’a dit : « Mais toi, comme un caillou ! ! ! Incapable de sentir l’amour ! »


NDE – EMI – GLORIA POLO – REVENUE DES PORTES DU CIEL ET DE L’ENFER

A propos des prêtres que Gloria méprisait.

J’avais laissé mon âme sans nourriture, et comme si ce n’était pas assez, tout ce que je faisais était de critiquer les prêtres. Si vous saviez, mes frères, comme je me sentais mal, face à Jésus ! Le Seigneur m’a montré à quel point ces critiques avaient avili mon âme. Encore pire que tout ça, sachez que j’avais déjà déclaré qu’un prêtre était homosexuel et toute la communauté était venue à l’apprendre… Vous ne pouvez pas imaginer tout le mal que j’avais fait à ce prêtre ! Non, vous ne pouvez pas vous imaginer ! Je ne peux pas vous en dire plus ce serait trop long. Sachez seulement qu’un seul mot est suffisant pour tuer et détruire une âme. Je réalisais maintenant tout le mal que j’avais fait ! Ma honte était si grande que je ne trouve pas les mots pour le décrire ! De grâce ne faites pas ça ; ne critiquez jamais ! Priez ! J’ai vu que la faute la plus grave qui avait souillé mon âme, et qui m’avait attiré les pires malédictions dans la vie, était d’avoir parlé en mal des prêtres !

 J’ouvre ici une parenthèse : vous devez tous savoir que le prêtre, quoique gardant sa nature humaine, est consacré par le Seigneur lui-même, avec la reconnaissance du Père Éternel, de sorte que dans un morceau de pain se produit un miracle, une transsubstantiation : par les mains du prêtre, ce pain devient le Corps et le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ … et ces mains le diable les hait intensément, d’une manière terrible. Le diable nous déteste nous Catholiques en raison de l’Eucharistie, parce que l’Eucharistie est une porte vers le Ciel, et c’est la seule porte! Sans l’Eucharistie personne ne peut entrer au Ciel.

Quand une personne est à l’agonie, Dieu vient à son chevet, indépendamment de la religion à laquelle il appartient ou de ses croyances ; le Seigneur se révèle à lui et lui dit affectueusement, avec Amour et Compassion : « Je suis ton Seigneur !!». Et si cette personne demande le pardon et accepte le Seigneur, quelque chose de difficile à expliquer se produit : Jésus amène cette âme immédiatement là où la messe est en train d’être célébrée, et cette personne reçoit le Viaticum, qui est une communion mystique… Parce que seule la personne qui reçoit le Corps et le Sang de Jésus-Christ peut entrer au Ciel. C’est quelque chose de mystique, une immense grâce dont nous bénéficions dans l’Église Catholique, une grâce que Dieu a daigné donner à notre Église ; et nombreux sont ceux qui parlent en mal de cette Église, et pourtant c’est grâce à Elle s’ils reçoivent le Salut et vont au Purgatoire où ils continuent à bénéficier des grâces de l’Eucharistie… Ils se sauvent, vont au purgatoire mais ils sont sauvés ! C’est pour cette raison que le diable hait intensément les prêtres. Parce que là où il y a un prêtre, il y a les mains qui consacrent le pain et le vin pour qu’ils deviennent pour nous le Corps et le Sang de Jésus-Christ. Nous devons donc prier beaucoup pour nos prêtres parce que le diable les attaque constamment.

Le mariage.

Quand on est infidèle à son mariage, on est infidèle à Dieu. On manque à sa parole, à son serment, à sa loyauté envers Dieu et la personne qu’on a épousée, et ce, le jour même de son mariage. On ne fait pas ce qu’on a juré de faire. Si quelqu’un a l’intention de ne pas être fidèle à son propre mariage, il est mieux de ne pas se marier. Le Seigneur nous dit : si vous êtes infidèle, vous vous condamnerez vous-même! Si vous n’avez pas l’intention de demeurer fidèle, ne vous mariez pas! Mon fils, ma fille, demandez-moi la grâce d’être fidèle à votre épouse, à votre époux et à Dieu.

J’avais perdu trace du passage du temps pendant ce merveilleux moment.

Maintenant que je n’avais plus de corps, c’était extraordinaire de voir les gens d’une façon entièrement nouvelle. En effet, avant que tout cela ne m’arrive je ne faisais que maugréer et critiquer : à savoir si on était gros, maigre, laid, élégant, non élégant, etc.

Quand je parlais des autres, j’avais toujours quelque chose à redire. Plus maintenant : je voyais les gens de l’intérieur, et comme c’était beau… En les embrassant je percevais leurs pensées, leurs sentiments…

Retour dans le passé de Gloria : la     cartomancienne.

Je me suis trouvée dans un de ces endroits quand je suis allée avec une amie consulter une cartomancienne pour connaître mon avenir ; là j’ai été marquée par la bête qui a mis son sceau sur moi. Mon malheur a été que, dès ce jour et grâce à cette dame, Satan m’avait apposé son étiquette. J’ai commencé à être troublée par des agitations nocturnes, des cauchemars, des anxiétés, des craintes et même par un désir profond de suicide ! Je n’arrivais pas à comprendre le pourquoi de ces dérangements ! Je pleurais, je me sentais malheureuse et je ne pouvais plus retrouver aucune paix intérieure. J’ai prié, mais je sentais que le Seigneur était loin de moi : j’étais incapable de redécouvrir cette proximité que j’avais avec lui quand j’étais petite. Naturellement ! J’avais ouvert ma porte toute grande à la bête, et Satan s’était introduit avec force dans ma vie.

J’avais trop souvent exhibé mon corps avec impudeur.

Après m’être mariée je n’ai même jamais donné un baiser à un autre homme, sauf à mon mari. Mais le Seigneur m’a fait voir que j’avais trop souvent exhibé mon corps avec impudeur, montrant mes seins nus, portant des tenues moulantes et autres vêtements aguichants…. Je pensais que les hommes me regardaient simplement pour admirer ma silhouette féminine … Mais le Seigneur m’a fait voir que je les induisais à pécher parce qu’il n’était pas du tout question d’admiration comme je croyais, mais de provocation, et c’est moi qui les provoquais. Je commettais l’adultère, en exhibant ainsi mon corps. Je n’avais pas compris la sensibilité masculine. Je croyais qu’ils pensaient comme moi et qu’en me regardant ils diraient : « Quelle belle silhouette de femme ! »

Au contraire ils péchaient à cause de mon geste impudique. Je n’étais pas infidèle pour m’être jetée dans les bras d’un étranger mais pour m’être prostituée en esprit. Pire que ça, j’avais pensé me venger de mon mari si jamais il m’était infidèle et j’avais conseillé à d’autres femmes d’en faire autant si jamais elles découvraient que leurs maris les avaient trahies. « Ne faites pas l’idiote ! Défendez-vous, ne vous laissez pas faire. Montrez-leur ce que vous valez ! C’est pour cela que les hommes nous dévalorisent et nous marchent dessus, nous les femmes ! » Vous saurez, qu’avec de pareils conseils, mes amies et moi avions réussi à entraîner une de nos amies à se séparer de son mari. Elle avait surpris son mari dans son bureau en train d’embrasser sa secrétaire. Nous, avec nos conseils, nous ne l’avions pas laissée se réconcilier, quoiqu’elle fût entièrement repentante et qu’elle lui ait demandé pardon. Elle voulait vraiment oublier cet incident parce qu’elle l’aimait véritablement : mais nous, nous ne lui avons pas permis de lui pardonner. Éventuellement, ils ont obtenu le divorce, et deux ans après elle s’est remariée civilement avec un Argentin. Comprenez-vous ? En donnant des conseils de cette façon, je me comportais intérieurement comme une adulteresse. 


Testimono Dra. Gloria Polo

C’est grave quand des prêtres disent que l’enfer n’existe pas !

Un jour alors que j’étudiais pour ma spécialisation, j’ai entendu un prêtre affirmer que l’enfer et même les démons n’existaient pas ! C’était précisément ce que je désirais entendre ! J’ai alors pensé en moi-même : « Si les démons n’existent pas, il n’y a pas d’enfer, et nous irons tous au Ciel ! Il n’y a donc rien à craindre ?!»  Ce qui me rend le plus malheureuse aujourd’hui, et j’ai très honte de le dire, c’est que tout ce qui me retenait dans mon Église était la peur du diable. Quand on m’a dit que l’enfer n’existait pas, je me suis dit : « D’accord, si nous allons tous au Ciel, peu importe ce que nous sommes ou ce que nous faisons, ça n’a pas d’importance ! »

La Bible nous invite avec insistance à nous préoccuper d’abord des biens du ciel.

Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme ? (Mt 8:36)

« Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroit. »   (Mt 6 :24) https://www.prionseneglise.fr/textes-du-jour/evangile/2017-02-26

07 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins : https://www.aelf.org/bible/Ag/1Courage, tout le peuple du pays ! – oracle du Seigneur. Au travail ! Je suis avec vous – oracle du Seigneur de l’univers –, 05 selon l’engagement que j’ai pris envers vous à votre sortie d’Égypte. Mon esprit se tient au milieu de vous : Ne craignez pas ! 06 Encore un peu de temps – déclare le Seigneur de l’univers –, et je vais ébranler le ciel et la terre, la mer et la terre ferme.   https://www.aelf.org/bible/Ag/2

03 Or, voilà ce que dit le Seigneur par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète :04 Et pour vous, est-ce bien le temps d’être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruine ? 05 Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins : 06 Vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans vous réchauffer ; et le salarié met son salaire dans une bourse trouée.

« Rien n’est impossible à Dieu. »

Grâce à Dieu, quand on se reconnait pécheurs et qu’on lui demande sincèrement pardon, on peut renaître et commencer une vie nouvelle.
https://www.facebook.com/InfoChretienne/videos/1372658856151693

« J’ai commencé par lire dans Matthieu… Je savais que c’était mon seul espoir parce que j’avais tout essayé ! Je l’ai appelé et j’ai commencé à lire, et le Saint-Esprit a commencé à me montrer différentes choses, et de quelle manière il était réel. »
https://topbible.topchretien.com/matthieu.1.14/S21/

Les travailleurs au service de Dieu sont encore trop peu écoutés.

Aujourd’hui, ton dernier jour? avec Sr Emmanuel et le Père Jacques Philippe. https://www.youtube.com/watch?v=PJXOmiBKWfc&t=363s

Pour nourrir notre réflexion sur la bioéthique : https://www.ktotv.com/page/universite-de-la-vie-video


https://www.souffledevie.be/
https://www.souffledevie.be/#


QUEL QUE SOIT VOTRE CHOIX : SI VOUS LE VOULEZ, VOUS N’ÊTES PLUS SEUL.
Nous vous écoutons, vous soutenons et vous aidons aussi longtemps que vous en avez besoin.

Le Souffle de Vie propose un accompagnement spirituel spécifique pour les personnes qui ont perdu un enfant pendant la grossesse, par fausse-couche ou par avortement, que cet événement se soit produit récemment ou il y a plusieurs années.
https://www.souffledevie.be/chemin-demmaus/

Film : Le cri silencieux.

Cessons de chercher la guérison par tous les moyens : magie, divination …

La mystique Maria Valtorta invite même à offrir nos souffrances.

« Pour une âme généreuse, le sacrifice n’est plus un effort et la souffrance n’est plus un tourment… Une âme généreuse est tout à fait incapable de souffrir de la façon amère dont souffrent ceux qui ne sont pas généreux. La souffrance demeure, parce que cela est inévitable, mais elle ne se présente plus comme un ennemi : elle est une amie qui nous aide à monter de plus en plus haut. »
http://www.maria-valtorta.org/ValtortaWeb/027.htm#_ftn19

PRIONS POUR LA LIBÉRATION. (Père Guy GIROUX)
http://www.labonnenouvelle.fr/spip.php?article271

Cantiques:

Tu viens relever le faible Glorious.

Tel que je suis sans rien à moi …
https://www.youtube.com/watch?v=qaEFabKCJG8

Tu peux naître de nouveau.
https://www.youtube.com/watch?v=aR-KU3p7_t8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *