Synchronicité ou Providence.

On a tous vécu un jour de ces coïncidences qui « tombent vraiment bien »

Le psychiatre suisse Carl Gustav Jung les appelle des « synchronicités ».


Alors qu’il (Jung) se trouvait un jour en consultation avec une patiente, celle-ci lui narrait un rêve où on lui offrait un bijou en forme de scarabée. A ce moment-là, une cétoine dorée se mit à taper contre la vitre du bureau, voulant s’introduire dans la pièce. Jung ouvrit la fenêtre, saisit l’insecte et s’adressant à la patiente, médusée, « le voilà, votre scarabée ! ». La patiente, très rationnelle, reçut un choc qui lui permit d’avancer dans son travail d’analyse.

Sans tomber dans la pensée magique, il est intéressant d’accueillir les synchronicités qui se présentent à nous. Elles arrivent souvent par paquets, en général dans les moments clés de l’existence, de transformation, de transition, mais pas toujours. (…) On reconnaît facilement les synchronicités car elles ont cette empreinte de sidération et résonnent profondément en nous. Il peut même arriver, en fonction de son système de croyances, qu’on se sente guidé, soutenu dans la réalisation de nos désirs, par une « force supérieure » ou « transcendante ».

https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/48351

Attention cependant : Il arrive de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. A discerner attentivement, avec l’aide d’une personne extérieure à la situation. En effet, nous n’avons pas encore suffisamment pris conscience que Satan et ses faux prophètes singent Dieu et cherchent à nous faire souffrir.

24  … ils produiront des signes grandioses et des prodiges, au point d’égarer, si c’était possible, même les élus. (Mt 24,24)

https://www.lesoir.be/129080/article/2017-12-12/le-pape-francois-si-tu-commences-dialoguer-avec-satan-tu-es-perdu

Une histoire personnelle où la « Providence » était au rendez-vous.

Ce 13 février, je participais au partage mensuel d’Evangile appelé : LECTIO DIVINA. Ce sont des religieuses qui ont lancé ce groupe il y a 3 ans. Depuis lors, nous méditons l’Evangile selon Matthieu, morceau par morceau.

Lorsque le confinement tomba, nous étions arrivés au chapitre 14 verset 12.  Finies donc, hélas, les rencontres pendant plusieurs mois.

Ce 13 février, vu la meilleure situation sanitaire, nous nous sommes à nouveau réunis. Il était « normal » que nous poursuivions notre étude du chapitre 14. Les versets 13 à  21 racontent le récit de la multiplication des pains réalisée par Jésus. Episode suivi de la traversée en barque sur une mer agitée où Jésus calme les éléments naturels.

Un premier signe.

Or, ce même jour, – et c’est là ce qui relève de la « Providence » ou de la « Synchronicité » -, la liturgie offrait également aux chrétiens du monde entier la lecture de « La multiplication des pains », cette fois racontée par l’apôtre Marc. Lors de la messe qui précède la Lectio Divina, j’avais donc entendu cette Parole sortie de la bouche du prêtre. La réentendre lors de la LECTIO DIVINA me toucha très fort. Pour moi, c’était providentiel !

Je vous propose de lire ce passage avant d’aller plus loin et vous établirez peut-être vous-mêmes des liens avec ce qui suit.

ÉVANGILE « Les gens mangèrent et furent rassasiés » (Mc 8, 1-10)

https://www.aelf.org/2021-02-13/romain/messe

Un autre signe nous a été donné à tous ce jour-là.

Entre la fin de la messe à 9h45 et le partage d’Evangile à 10h, mon GSM a sonné plusieurs fois. Vu l’insistance des appels,  j’ai décroché. C’était Claude. Il m’invitait à le rencontrer une première fois afin que je découvre l’association « A Cœur Space » initiée par Cédric. Rendez-vous fut fixé le jour-même. Il n’y avait pas de temps à perdre.

A Cœur Space : une multiplication de biens divers pour les pauvres.

 Claude et son épouse et d’autres bénévoles m’apprendront que « A Cœur Space » est une association d’associations. Ensemble, elles «  multiplient » les actes de générosité à l’égard de ceux qui ont faim, qui ont froid, les personnes sans domicile fixe. L’association « Les Amis de la Rue » y trouvent un endroit bien aménagé pour y faire leur distribution de vivres et de vêtements. Les SDF ont ainsi l’occasion de prendre leurs repas en étant bien installés. Quant au DAL, il  aide les personnes dans leurs démarches pour trouver un toit.

Bref, cette multiplication des biens rendue possible grâce à la générosité des bénévoles rendait concret le passage d’Evangile médité ce jour, à la fois lors de la messe  et lors de la Lectio Divina. Et je l’ai fait remarquer à tout le monde.

OK, il n’y a pas à « A Cœur Space », l’intervention spectaculaire de Jésus qui, de sa Parole, multiplie les pains et les poissons, mais il y a là une multiplication des gestes de fraternité. Et n’est-ce pas un fabuleux message à tirer de cette scène: Dieu se sert des hommes pour sauver les hommes. Il s’est servi du pain et des poissons qu’on lui a donnés pour ensuite les multiplier.

Comment ai-je entendu parler de « A Cœur Space » ?

C’est aussi toute une histoire ! La voici.

Par sympathie, j’avais rendu visite à une famille immigrée. Au moment de partir, monsieur a sorti un billet de 50 € de son portefeuille et il me l’a tendu en disant « C’est pour une famille pauvre ». Sans attendre, j’ai contacté Isabelle, ma nièce qui est infirmière à domicile. Elle connait plusieurs familles en détresse de notre région et elle en aide beaucoup. Cette fois, elle me lança : +/- « Mets-toi en contact avec Claude et Marie-Cécile! Ils s’occupent d’une asbl de Charleroi où la misère est très criante ! »

Après une simple rencontre avec ce couple, j’ai décidé d’accompagner leur équipe dans les locaux d’« A Cœur Space » le dimanche suivant. Justement, « TéléSambre viendra faire un reportage ! » « Tant mieux ! dis-je, vous avez raison de faire connaitre les bonnes réalisations en faveur des pauvres ! »

J’appris que, pour l’association « A Cœur Space », ce 22 février 2021 était un grand jour. C’était l’inauguration des bâtiments bien nettoyés,  aménagés et rendus utilisables, du moins en partie : d’autres travaux doivent encore être réalisés.   J’ai filmé Cédric pour partager avec vous ses propos.

Ces bâtiments connaissent une nouvelle vie en faveur des pauvres.

Le pape François ne cesse de nous pousser à VIVRE concrètement la FRATERNITE.

Il ne mâche pas ses mots! Son encyclique Fratelli Tutti est un vibrant cri d’appel à la fraternité universelle. Sans fraternité, tout s’écroule! Il y a URGENCE!

http://www.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20201003_enciclica-fratelli-tutti.html

Quelques-unes des « perles » qui ont été « partagées » lors de la LECTIO DIVINA.

https://www.aelf.org/bible/Mt/14

NB : Vous pourriez y ajouter les vôtres.

  • En regardant le contexte,  on découvre que Jésus s’est retiré pour « digérer » la mort de son cousin. Temps de deuil, de présence à son Père, mais il est rattrapé par sa mission. On est dans l’urgence, comme en temps de guerre : « No times to waste» « Pas de temps à perdre ».
  • Jésus est rempli de compassion, « ému jusqu’aux entrailles » (Mt 14 :14)   Il passe outre de sa fatigue et reste près de la foule qu’il nourrit.
  • Jésus parle avec autorité. Il a la carrure d’un chef qui se veut efficace. Il « ordonne ». (v 19) Il nous pousse à lui donner ce qu’on a.
  • Il s’est passé quelque chose d’exceptionnel ce jour-là. Mais quoi ? Jésus a nourri une foule à partir de rien. De même sur le plan spirituel,   il suffira d’un peu de pain et de vin « consacrés » pour que Jésus nourrisse de son Corps et de son Sang l’humanité entière affamée spirituellement.
  • Jésus exige davantage de foi de la part de ses apôtres que de la foule.
  • Jésus se donne par l’intermédiaire des apôtres. C’est la vocation de l’homme : participer à la divinité de Dieu. « Dieu divinise ce que l’homme humanise »
  • Les apôtres ont apporté à Jésus les vivres qu’on leur a donnés dans la foule et Il les a BENIS ! Belle invitation à présenter toutes nos actions à Dieu afin qu’il les bénisse et qu’elles portent du fruit.
  • Cette scène a lieu à la fin du jour. (Mt 14 :15) et la suivante (la traversée de la mer en furie) qu’on a méditée également, se déroule en fin de nuit (v 25). Ces détails ont de l’importance. Nous vivons des temps difficiles. Mettons-nous à l’ouvrage, nous aussi, au service de l’humanité. Partageons ce que nous avons.  Ayons foi en la puissance de Jésus et comme Pierre, osons marcher sur l’eau, par la foi. Alors la nuit prendra fin, un nouveau jour naitra.

No time to waste. Pas de temps à perdre.

https://www.aelf.org/bible/is/40

14 Voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute. (1 Jn 5:14)

La multiplication des pains sur internet.

La multiplication des pains (nouvelle version)

https://www.youtube.com/channel/UC74SHTQIF4Zaj4eSTqRpDEA

Les multiplications, cela existe encore ! par sr Emmanuel de Medjugorje

Cantique:

Tu viens relever le faible – Glorious

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *