« Tout ce qui est voilé sera dévoilé » Léopold II

Léopold II et l’esclavage.

Léopold II aurait fait couper les mains des esclaves noirs qui n’obtempéraient pas aux ordres des chefs blancs. La réalité n’est pas aussi simple. L’esclavage et la sauvagerie existaient bien longtemps avant l’arrivée des Européens. L’esclavage était déjà pratiqué avant l’arrivée de l’islam. Il est encore ouvertement pratiqué de nos jours, notamment en Lybie où des êtres humains, hommes, femmes et enfants sont vendus. Progressivement, les colons lutteront pour l’abolition de l’esclavage.

Libye : une journaliste américaine réussit à filmer une vente aux enchères de migrants  https://www.infomigrants.net/fr/post/6102/libye-une-journaliste-americaine-reussit-a-filmer-une-vente-aux-encheres-de-migrants

Il faut dénoncer absolument.
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/libye-des-marches-aux-esclaves_2469886.html

Fait de vie. « Ne vendez pas notre pays, le Congo. »

L’accueil à notre table a permis qu’un dimanche nous avons reçu la visite d’un chef coutumier, habillé d’une longue robe blanche. Il venait tout droit du Congo.  Son passage dans notre région était une escale car il allait dès le lendemain se rendre à Bruxelles pour « les affaires ». A table, en face de lui, il y avait un prêtre africain. Ce dernier lui lança froidement : « Ne vendez pas notre pays! »

En effet, certains chefs coutumiers n’hésitent pas à vendre des lopins de terre et ils se font ainsi beaucoup d’argent. Avec tristesse, le prêtre expliqua: «Ils viennent faire des affaires à Bruxelles et il repartent en Afrique avec une grosse liasse de billets de banque sous le bras. » (N.B. Ce qui m’avait aussi frappé, c’est que le chef coutumier ne se servait pas lui-même aux plats que nous lui présentions. Il attendait qu’on le serve. Différence de mentalité?!)

14 Chacun est tenté par sa propre convoitise qui l’entraîne et le séduit. 15 Puis la convoitise conçoit et enfante le péché, et le péché, arrivé à son terme, engendre la mort.
https://www.aelf.org/bible/jc/1

« Il n’est pas avéré qu’ait existé la sanction des mains coupées. » (B. Masereel, historienne)

Malgré les photos qui servent de dénonciations aux exactions commises au Congo, il n’est pas avéré qu’ait existé la sanction des mains coupées. En revanche, il est vrai que s’y est perpétuée une  pratique ancienne qui consistait à couper la main des personnes qui étaient mortes sous les balles à la suite des rebellions. Le soldat rapportait ainsi la preuve que ses munitions n’avaient pas été utilisées à la chasse ou à une autre fin que la répression de la révolte.

Et surtout, il est indéniable que la colonisation devait être « rentable » et que la recherche insatiable du profit a conduit à imposer  la récolte inconsidérée de caoutchouc à des populations dès lors incapables, par manque de temps,  de subvenir à leurs besoins alimentaires. Cela conduisait immanquablement à des révoltes qui étaient impitoyablement réprimées.

L’histoire des « mains coupées » est donc un faux débat, ce qui n’empêche que le travail forcé a remplacé l’esclavagisme ancestral, aussi bien la traite interne, pratiquée par les Africains eux-mêmes, que la traite orientale pratiquée par les esclavagistes arabes. La traite occidentale avait disparu avant la colonisation de l’Afrique. Le travail forcé et l’exploitation éhontée des populations indigènes était donc une réalité au Congo, comme malheureusement presque partout dans les colonies.

Il n’y a pas eu non plus de « génocide » au Congo

Il n’y a pas eu non plus de « génocide » au Congo, autrement dit d’extermination systématique et programmée de la population. En effet, l’objectif n’était pas de faire disparaître une population mais de faire en sorte qu’elle rapporte beaucoup d’argent. Cela est très clair.En fait, partout, la colonisation devait « rapporter » au pays colonisateur. Le français Jules Ferry, dans un discours resté célèbre, en 1885, disait que les colonies devaient entre autres, servir de débouchés pour les produits ou les capitaux de la métropole et d’abri et de port de ravitaillement pour ses navires de guerre. Si cela n’avait pas été le cas, la colonisation n’aurait tout simplement pas eu lieu. La colonisation pouvait pourtant revêtir une autre apparence: celle de l’apport de « la » civilisation et donc  du recul de la « barbarie »: l’enseignement, la religion, l’agriculture, le commerce, l’industrie, la richesse et la paix.

Quant aux missionnaires, leur objectif premier était d’évangéliser.

Mais ils ont rejoint les colonisateurs qui voulaient donner à leur entreprise un caractère humanitaire car ils ont   encouragé le développement de l’agriculture, ils ont enseigné, construit des dispensaires… , ce qui est certes louable.Sans trop y songer sans doute,  les missionnaires ont contribué  à offrir une image « noble  » à la colonisation. tandis que l’armée permettait aux missionnaires de pénétrer dans des territoires qui leur étaient jusque là inaccessibles. C’est là que le chanteur communiste Jean Ferrat parlait de l’alliance du « sabre et du goupillon ».
L’intention de tous les missionnaires était-elle pure? Dieu seul le sait. Le témoignage de Charles de Foucauld, au moins, n’est en tout cas pas ambigu à ce sujet. L’Eglise a d’ailleurs décidé de le canoniser, c’est-à-dire de le déclarer saint prochainement.

Voilà, chère Bernadette, ce que je dirais moi qui suis historienne et à qui on a appris que l’histoire n’était pas aussi simple que certains veulent nous le faire croire!

Ceux qui veulent simplifier l’histoire à l’extrême poussent généralement à la haine des peuples les uns contre les autres. Je pense que l’inverse est vrai: ceux qui remettent les choses dans leur contexte, ceux qui considèrent que tous les hommes sont capables de réfléchir, ceux qui font confiance à l’intelligence de chacun et à leur esprit critique, ceux qui s’abstiennent de juger les hommes d’hier avec des yeux d’aujourd’hui (ce que seul Dieu peut faire car il transcende le temps), ceux qui croient au progrès de l’humanité, ceux qui agissent au lieu de seulement parler contribuent en revanche au dialogue, au respect mutuel et à la paix.  (Bernadette Masereel)

Saine coopération à Madagascar.

Fabrication de briques de terre comprimée (BTC) à Madagascar.. Ce projet ajoutera des sources de travail à nos amis malgaches. Cette machine a été inventée par un ami belge, qui habite à quelques kilomètres de Bourlers (Chimay), un monsieur très discret mais combien ingénieux autant que généreux. Depuis des années il est impliqué dans des projets en Afrique. (d’après Guy Ballant)
https://www.facebook.com/ana.soberon.16/videos/3129936550447367/?fref=mentions

Annoncer Jésus-Christ, est-ce une bonne chose? Est-ce permis?

Comment garder pour soi le message de Jésus-Christ? Comment ne pas parler de celui qu’on aime et marcher sur ses pas? Dans beaucoup de pays, la liberté religieuse n’existe pas et l’Etat demande aux missionnaires de ne pas évangéliser: « Construisez des écoles, ouvrez des hôpitaux, occupez-vous des délinquants, des drogués, des sdf, de nos vieillards, mais ne nous parlez pas de votre Dieu, de celui qui vous envoie ici. » Certains missionnaires, au péril de leur vie, annoncent Jésus, Jésus crucifié et comme lui, ils sont persécutés. Mais ils trouvent leur récompense quand des personnes comme L’Or Mbongo prennent le relais de l’évangélisation en se mettant au service des pauvres, de façon adaptée au pays.

L’or Mbongo L’éternelle https://www.youtube.com/watch?v=JBLBtcetV9c

Grand bonheur aussi de constater qu’aujourd’hui des Africains nous évangélisent. « Chers baptisés, il fait noir sur la terre et la vie n’a plus de goût, Le baptême n’est pas que pour peter le champagne ou manger le gâteau hein, c’est une véritable mission. Alors ou êtes vous vaillant héros, ou êtes vous MISSIONNAIRES ??? Soyez heureux ! Mala Onel »

QUI POURRA ? O’NEL MALA  https://www.youtube.com/watch?v=jKUduuQehlY

Il libère les esclaves au Pakistan.

Au Pakistan, l’esclavage existe encore. De nombreux pauvres pakistanais, n’ayant pas les moyens de se loger, sont au service de propriétaires terriens qui les exploitent contre un salaire de misère et un abri. Face à cette réalité qui touche bon nombre de chrétiens, le père Parvez curé de la paroisse de Pansara, a lancé un appel à la solidarité afin de l’aider à libérer ces esclaves et leur fournir un toit.
https://www.soschretiensdorient.fr/index.php/fr/item/1023-il-libere-les-chretiens-esclaves-au-pakistan

Soutenons l’association Sos Chrétiens d’Orient

Charles de Foucauld: de l’obscurité à la lumière.

Ce Français a passé une grande partie de sa vie dans le Sahara algérien, caché aux yeux du monde, mais aujourd’hui, il rayonne dans le monde entier. Il n’a pas converti les Musulmans au christianisme, -le prosélytisme est défendu et il obtempérait- et pourtant il attirait de multiples personnes dans son ermitage, preuve qu’il portait l’amour de Dieu en lui. Son héritage est énorme. Son message parle aujourd’hui à des milliers de personnes à travers le monde.

« Si Dieu existe, je ne peux plus mener la même vie. » https://www.ecdq.tv/si-dieu-existe-je-ne-peux-plus-vivre-la-meme-vie/

https://www.ecdq.tv/si-dieu-existe-je-ne-peux-plus-vivre-la-meme-vie/

Charles de Foucauld encourageait les Français à oeuvrer pour la libération des esclaves. Lui-même racheta la liberté de plusieurs d’entre eux.

« La plus grande plaie de la région de Beni Abbès c’est l’esclavage; j’avais cru jusqu’à ce jour, que l’esclavage était assez doux; maintenant que je cause familièrement, hors de la présence des maîtres, avec beaucoup d’esclaves, je vois combien je me suis trompé : le bâton chaque jour… pas de nourriture… pas de vêtements… et s’ils tentent de s’enfuir, on les poursuit à coups de fusil… et s’ils sont repris vivants, on les mutile pour le reste de leur vie en les rendant boiteux des deux jambes… Ce qui est très particulier dans cette région, c’est que les maîtres, après avoir exigé des esclaves le travail quotidien, les laissent sans nourriture… » https://www.charlesdefoucauld.org/docs/28-charles-de-foucauld-et-injustice.pdf

Savez-vous que, déjà aux 12 et 13ème siècle, des religieux, ( les Trinitaires et les Mercédaires) luttent contre l’esclavage. Les Mercédaires font voeu  de s’offrir eux-mêmes comme otages pour prendre la place de captifs …


https://jacquesgauthier.com/blog/entry/charles-de-foucauld-frere-universel-1-2.html

Jésus est le modèle de tout chrétien, de tout missionnaire.

« …celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; 27 et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. 28 Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »  (mt 20)

cliquez pour vidéo sur
https://topbible.topchretien.com/matthieu.20.2/S21/


Prières-cantiques:

Charles de Foucauld: Mon père je m’abandonne à toi.
https://www.youtube.com/watch?v=NfPLqF9Cchg


Maredsous session du Renouveau Charismatique 2019
https://www.youtube.com/watch?v=exBEFTnBzuI&t=34s

O’nel MALA – Il faut pardonner
https://www.youtube.com/watch?v=5kxLWCCyW0s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *